ECHO DES COURSES 2014 - N° 22 A 25 - 04-23.09.2014

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°22 - 02.09.2014

 01.09.2014 - MOD66 - MONTJUICH 

   Lors de la première manche Eric Appelmans s'impose avec une courte avance sur Patrick Cornu. Dans le même temps Alain Maurice devance Titi Douet de deux secondes pour la dernière place sur le podium. La 2è manche voit Alain Maurice l'emporter, Eric Appelmans ayant été déconnecté. Patrick Cornu est second et titi Douet rate encore le podium de peu : il termine à 2 dixièmes seulement de David Rainier. Au total c'est donc Alain Maurice qui triomphe devant Patrick Cornu et Eric Appelmans.

  Commentaires pilotes.

   Pas d'abandon pour les 7 partants lors de la 1ère manche et un seul lors de la 2è.

 

    Résultats.

 

  Classement général pilotes : après dix courses sur seize Patrick Cornu reprend quelques points à Eric Appelmans qui reste cependant un confortable leader. Derrière eux Alain Maurice et David Rainier semblent devoir se disputer la dernière place du podium final alors que Jean-François Bovy et Titi Douet se tiennent de près pour une place dans le Top 5.

 

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°23 - 09.09.2014

 07.09.2014 - MOD67 - SANDOWN

  Commentaires des pilotes.

   Patrick Cornu s'impose devant Jacques Leblond et Rolf Halbheer.

   1er podium au sommet pour Rolf Halbheer.

  Meilleure progression : John Slow termine 4è après s'être élancé en 12è position.

 

  6 pilotes à l'arrivée sur 14 partants.

  Replay : début de course Bot-Guérout et Jonny'O-Kram Ortisseur. Badgi-Delobel-Roget-Slow.

  Commentaires des pilotes.

   Courte victoire de R4E devant Eric Bilodeau. François Fk complète le podium.

   Meilleure progression : gain de 6 places en piste pour Jean-Luc Mouton.

  Comme en D1 on trouve une demi-douzaine de pilotes à l'arrivée, 13 participants ayant été réunis à ce niveau.

  Replay : Fin de course R4E-Bilodeau.

  Résultats des courses.  Classement général : à six courses de la fin Patrick Cornu devance de peu Rolf Halbheer. Ayant joué leurs jokers ils sont sous la menace de Jacques Leblond, actuel 5è, qui, lui, ne les a pas placé. Derrière eux, Kram Ortisseur, Tom Guérout et Titi Douet, 8 à 10è et dans la même situation que Leblond, semblent en mesure de disputer également le podium.

 

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°24 - 16-17.09.2014

ROLF HALBHEER - INTERVIEW SORTIE DE BAQUET

PREMIER PODIUM AU SOMMET - F1 LEGENDS - D1 - SANDOWN - 07.09.2014

 

 

  Salut Rolf et merci à toi pour cette première participation à cette rubrique de l'interview "Sortie de Baquet". En 2006 tu débutais directement par un podium en D2 chez F1 Legends et ces jours-ci tu décroches enfin un résultat similaire mais cette fois en D1. L'occasion pour moi de te poser quelques questions.

 

Bientôt 8 ans de carrière (le mois prochain), une 9è saison en cours chez F1 Legends, tu es un des piliers de GPL désormais. Après avoir été pas loin de ce podium au sommet en 2010 (Ring) et 2013 (Oulton) c'est une chose à laquelle tu pensais régulièrement ou tu es plutôt du genre à ne pas avoir d'obsession ?

 

  Salut Rookie, d'abord bravo pour ta victoire sur le S2 et merci de me permettre de m'exprimer sur Planète GPL.

 

Tout en sachant qu'un podium sur le S1 est possible, ce n'était pas une priorité. Mes "obsessions" s'orientent plutôt vers le S2. Le premier but, je l'ai déjà atteint, gagner avec chacun des 7 châssis. Le deuxième but, gagner sur chacun des 11 circuits originaux de GPL est devenu plus difficile à atteindre.

 

En effet, pour ne pas me retrouver sur le S1, il ne me reste guère que la Cooper (quoique ça semble être fini aussi) la Honda et la BRM, et il y a toujours un pilote avec un châssis rapide pour me priver de victoire, p.ex Watkins Glen ou Zandvoort. Mais tout ça n'est pas bien grave, le plus important est de prendre du plaisir. Les buts fixés, c'est parce que si déjà je fais quelque chose, autant essayer de le faire bien.

 

 

  Qu'est-ce que tu ressens quelques jours après un tel résultat ?

 

 A vrai dire pas grand chose, si ce n'est que d'être sollicité pour cette interview est probablement une sorte de consécration et démontre que ce que j'ai fait n'a pas été mauvais.

 

 

  Venons-en au circuit. Comment as tu pris en main cette piste de Sandown ? Tu la connaissais ? Avais-tu une attention particulière pour ce virage 2, si spécial, où il ne faut surtout pas se louper sous peine d'abandon ? Comment est venu le choix de la Cooper lors des préqualifications ?

 

  J'avais une toute petite expérience de ce circuit et qui remonte à la saison 2007. Quelques tours en offline pour dégrossir un setup, puis une séance en préqualification, avant de partir en vacances et de ce fait absent pour la course.

 

Le virage 2, il était bien stocké dans ma mémoire, il est vicieux et fatal. Ma solution était de m'en approcher relativement lentement et après la bascule à gauche, privilégier la relance pour la ligne droite, ce qui ne m'a posé aucun problème lors des essais et de la course.

 

Le choix de la Cooper s'est imposé dès que j'ai compris que j'allais me retrouver sur le S1. Avec les points serveur, plus les points châssis c'était intéressant. Du coup j'en ai profité pour placer le Joker, me disant que si ça passe, ça risque d'être beau. On peut dire que je me suis bien servi !

 

 

  Raconte nous tes essais et ta course. Un concours de circonstance où tu as su saisir ta chance ? As-tu ressenti plus de stress que d'habitude en fin de course en voyant le résultat se concrétiser ?

 

  J'ai abordé les essais avec beaucoup de carburant. Comme on était nombreux sur cette piste courte, je voulais être lancée au moment où ça se calmait un peu. Cette tactique a parfaitement fonctionné. Après ma série de 14 tours, et à mi-séance, je pointais à la 6ème place. Ensuite 2 ou 3 tours en full, puis j'ai attendu, suis allé au WC, me suis involontairement éjecté du serveur, du grand n'importe quoi. Puis refait 2 tours en full en attendant que les essais se terminent. Finalement 9ème sur la grille, les pilotes rapides étant passés devant, j'étais là où je devais être.

 

La course s'est déroulé tranquillement pour moi. Titi en point de mire lors du premier tiers avant qu'il augmente la cadence, ensuite en solitaire, alignant les tours à mon rythme. Le reste s'est fait tout seul. Je me suis peu occupé de Pribluda, mais presque à chaque coup d'œil je me voyais de plus en plus haut dans le classement.

 

Aucun stress particulier, une fois 3ème, fort de mon expérience, je savais que j'allais ramener ce résultat à l'arrivée, sauf éventuelle défaillance technique, bien sûr.

 

 

  Quelle sensation as-tu ressenti au moment de l'arrivée ?

 

  La satisfaction d'avoir fait de mon mieux et m'être mis en position pour profiter de l'hécatombe. Bien-sûr aussi la joie que peut procurer un podium, mais rien de comparable avec mes premières victoires sur le S2 ou j'étais sur un nuage pendant deux jours.

 

 

  Et maintenant... On voit que la hiérarchie bouge de temps en temps. Tu penses à une victoire à ce niveau comme à pu le faire, par exemple, Éric Libourel en 2012 ?

 

  Une victoire sur le S1 est possible, comme Eric Libourel l'a démontré. Nous sommes proches en terme de performance, à voiture égale et suivant le circuit parfois Eric est plus rapide parfois moi, ça se tient en 2 à 3 dixièmes. Eric est plus solide en course, fait moins de fautes. D'ailleurs c'est lui qui avait profité de mon stupide tête à queue à Oulton et décroché le podium.

 

Il y a une ou deux courses un peu folles par saison ou il est possible de tirer son épingle du jeu. Cependant il me faudrait systématiquement rouler en Lotus pour être là lorsque les pilotes rapides rencontrent des difficultés.

 

 

  As-tu plutôt des objectifs sur la saison ? Un podium au final après en avoir été tout proche en 2010 et pas très loin en 2011 ?

 

  Le podium final me semble improbable, le top 5 est plus réaliste. Il y a des pilotes rapides avec lesquels je ne peux pas lutter et qui vont revenir comme des avions, mais je vais faire tout mon possible pour leur faire de l'ombre le plus longtemps possible.

 

Et pour preuve que je vais me battre, je me souviens avoir, il y a quelques années, lu une interview d'un dirigeant de l'écurie Williams en F1, ils étaient complètement largués cette année là, mais ils disaient qu'ils se présentent à chaque course pour la gagner. Résultat, Montoya a gagné à Barcelone ! Je trouve que c'est un bel exemple que tout peut arriver.

 

 

  Merci Rolf et à bientôt sur les pistes!

 

 

Propos recueillis le 13.09.14

 

 

 15.09.2014 - MOD66 - BRANDS HATCH 

   Eric Appelmans l'emporte devant Patrick Cornu et Titi Douet.

  Commentaires pilotes.

   4 pilotes à l'arrivée sur 6 partants.

 

   Résultats.

 

  Classement général pilotes : à cinq courses de la fin de la saison Eric Appelmans prend une option sur le titre et Patrick Cornu sur la place de vice-champion. Derrière eux Alain Maurice perd un petit peu de terrain sur David Rainier mais son avance en vue du podium final est encore confortable. Titi Douet revient à la hauteur de Jean-François Bovy pour lui disputer le Top 5.

 

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°25 - 23.09.2014

 21.09.2014 - MOD67 - JOPS SIFFERT

  Commentaires des pilotes.

   Tom Guérout l'emporte devant Tristan Bot et Titi Douet.

   Meilleure progression : Camille Spada termine 9è après avoir gagné 5 places en piste. Maxime Lenclen en début de course et Richard Pomponne, en toute fin, connaissent des problèmes mécaniques mais peuvent quand même rejoindre l'arrivée.

 

  Bonne tenue du serveur 1 avec 11 pilotes à l'arrivée sur 15 partants.

  Replay : Batailles à tous les étages. Début de course Bot-Douet. Michel-Rochette-Spada. Delobel-Lenclen. Bilodeau-KO-Pomponne-Roget.

  Commentaires des pilotes.

   Victoire de R4E devant Tristan Lefèvre. Benoit Terlain complète le podium.

   Meilleure progression : gain de 8 places en piste pour Tristan Lefèvre.

  Comme souvent sur le dernier niveau, un carnage : 3 pilotes seulement à l'arrivée sur 15 partants.

  Replay : Sounier-Terlain. Début de course FK-R4E.

  Résultats des courses.  Classement général : à cinq courses de la fin les absences de Patrick Cornu et Rolf Halbheer relancent complètement les débats. Pierre-Yves Delobel, Thierry Roget, Patrick Cornu et Rolf Halbheer sont aux premières places, jokers joués. Derrière eux, sans ses jokers, Jacques Leblond reste le mieux placé pour le titre mais Tom Guérout revient et restera sûrement menaçant jusqu'au bout. Sans jokers pour l'instant, Kram Ortisseur et Titi Douet restent aussi très bien placés pour finir sur le podium. Avec huit pilotes possibles pour trois places, nul doute que cette fin de championnat sera énorme.

A suivre...

 

 Sauvegarder en Pdf



04/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres