ECHO DES COURSES 2014 - N°3 A 6 - 07-28.02.2014 + INTERVIEWS "SORTIE DE BAQUET"

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°3 - 07.02.2014

 02.02.2014 - MOD67 - SILVERSTONE 

  Commentaires des pilotes.

   Tom Guérout l'emporte devant Maxime Lenclen et Titi Douet.

   Meilleure progression : gain de 5 places pour Maxime Lenclen. Pas de problèmes mécaniques notables pour les pilotes ayant pu finir.

 

  9 pilotes sur 14 ont terminer la course.

  Replay : Lenclen-Roget puis Douet-Roget. PY Delobel-Leblond.

  Commentaires des pilotes.

   Rolf Halbheer s'impose devant Jean-Hugues Delobel et David Rainier.

   Meilleure progression : gain de 7 places en piste pour David Rainier. Tristan Lefevre et Richard Pomponne ont connus des problèmes mécaniques mais ont quand même pu terminer la course.

  3 pilotes seulement sur 14 ont du abandonner.

  Replay : Pomponne-Rainier-Vidal. Alvaro-Girard-Lefevre-Terremer.

  Commentaires des pilotes.

  R4E termine de peu devant Eric Bilodeau alors que Thierry Cassagne complète le podium.

   Meilleure progression : Jean-Luc Mouton qui gagne 6 places en piste. Malgré des problèmes mécaniques avec sa Lotus il est le dernier rescapé. 

  Comme souvent sur le dernier serveur c'est une hécatombe, 4 pilotes seulement sur 12 ayant pu voir le drapeau à damier.

Replay

  Résultats des courses.  Classement général : avec un joker judicieusement placé Maxime Lenclen est en tête après cette première course. Derrière lui on trouve sans surprise Tom Guérout, Titi Douet complétant le podium provisoire.

 

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°4 - 12.02.2014

 03.02.2014 - MOD66 - ENNA PERGUSA 

   Lors de la première manche David Rainier devance Alain Maurice et Patrick Cornu. A l'issue de la deuxième manche on trouve le même tandem, Jean-Francois Bovy complètant le podium. Au total des deux manches c'est donc David Rainier qui est vainqueur devant Alain Maurice. Patrick Cornu est 3è.

  Commentaires pilotes.

   Des problèmes mécaniques pour Titi Douet et Alexis Bigonville lors de la première manche mais tous deux ont quand même pu terminer la course.

 

  Deux abandons pour dix partants lors de la première manche et trois pour neuf ensuite.

 

  Replay : Alvaro-Maurice dans la première manche. Bovy-Douet-Maurice dans la deuxième.

 

    Résultats.

 

  Classement général pilotes : après deux courses on trouve, avec de faibles écarts, David Rainier devant Patrick Cornu et Eric Appelmans.

 

 

 09.02.2014 - MOD67 - ESTORIL 

   Maxime Lenclen l'emporte devant Titi Douet alors que Kram Ortisseur complète le podium.

  Commentaires des pilotes.

 

  1ère victoire dans cette compétition pour Maxime Lenclen.

 

  Meilleure progression : gain de 3 places en piste pour Maxime Lenclen.

 

  Finisseurs : on trouve cette fois-ci un faible taux d'abandon, neuf pilotes terminant la course.

  Résultats.

  Replay : début de course Douet-Lenclen. Fournié-Warm Up. Alvaro-C Lefuret.

  Classement général : malgré une 4è place Patrick Cornu conforte encore un peu plus sa place de leader. Derrière lui on assiste à un regroupement général, 7 pilotes se tenant en 15 points. Warm Up conserve cependant sa 2è place, juste devant Titi Douet qui gagne 2 places.

 

Par équipe, la Vintage Legend Team (Cornu-Fournié-Vidal) reste en tête du classement mais perd du terrain sur la Good Mixed Team (Douet-Lefuret-Rainier). Derrière, les deux équipes suivantes reviennent assez près, Cerf Lese Crew (KO-Warm Up) passant 3è devant la Fun Team 67 (Alvaro-Lenclen-Libourel).

 

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°5 - 19.02.2014

MAXIME LENCLEN - INTERVIEW SORTIE DE BAQUET

PREMIERE VICTOIRE CHEZ PLANETE GPL - ESTORIL - 09.02.2014

  Salut Maxime.

 

Il y a près de deux ans je t'avais interviewé à l'occasion de ta première victoire en ligne. C'était en D2 chez F1 Legends à Bridgehampton. A l'époque, à ce niveau, tu avais eu Christian Michel comme adversaire principal; mais chez Planète les pilotes de haut niveau sont plusieurs : Patrick Cornu, Titi Douet, KO, Warm Up sont présents quasiment à chaque départ et y tirer son épingle du jeu n'est pas simple. La victoire t'a d'ailleurs échappé de peu en décembre 2012 et en juin 2013 à Surfer's Paradise puis Road 67 puisque tu y as terminé à une demi-seconde et un dixième de Patrick Cornu. Depuis tu as progressé au point de faire partie des cinq pilotes français en activité les plus rapides.

 

Avant d'évoquer la course du jour que peux-tu nous dire de cette progression de ces dernières années ? Tu es le dernier rookie à avoir émergé à haut niveau ces derniers temps. Comment fais-tu ? Qu'est-ce qui te permet de progresser. Qu'est-ce qui te freine encore ? Qu'est ce qui te plaît tant dans GPL pour continuer à t'y impliquer autant alors que d'autres sont venus et déjà repartis ? A contrario, qu'est-ce qui pourrais te rebuter dans cette simu ? Bref, je suis bien suis curieux aujourd'hui (comme tu peux voir) et veux tout savoir. ;)

 

 

  J'avoue être content de moi. J'ai toujours eu un esprit de combat et d'amélioration, surtout dans les domaines qui me passionnent (sport & musique). Quelque part c'est la difficulté qui me pousse à aller plus loin. On a tous une marge de progression quasi infinie dans tous les domaines. Après, ce qui nous différencie c'est l'affinité pour les choses et la vitesse de progression. Et les limites physiques.

 

J'ai découvert GPL sur le tard par rapport à beaucoup de pilotes. D'un côté je regrette car j'ai manqué la période faste, mais d'un autre je me dis que je n'aurais pas eu le même parcours d'études. Au final c'est parfait.

 

J'ai conscience que le progrès c'est question d'entraînement. Donc je m'entraîne. Physiquement et mentalement. Je progresse en corrigeant mes défauts et en m'inspirant des meilleurs. C'est cette philosophie de vie qui me fait avancer chaque jour.

 

Je ne sais pas ce qui me freine. Ça devient de plus en plus difficile de gagner des dixièmes, certes, mais je sais qu'il y a des choses que je vais bientôt comprendre. Mais c'est surtout en course que j'ai de la marge et cette épreuve d'Estoril m'a fait comprendre beaucoup de choses.

 

Donc ce qui me plaît dans GPL, en plus de l'univers gentleman driver, c'est la difficulté, le fait de toujours vouloir faire mieux, mais surtout le plaisir simple de rouler, et de le faire autour d'une communauté passionnée et sympathique.

 

Ce qui me rebute, c'est sûrement l'aspect graphique. En 2014 en effet on connaît beaucoup mieux, et certains circuits sont vraiment horribles. C'est vrai que pour l'immersion, un environnement graphique de qualité doit être vraiment prenant. Et les autres simu ne m'intéressent pas pour le moment.

 

PS : la victoire m'a surtout échappée à Parco Sempione, hein J-Luc ! ;-)

 

 

  Parle nous d'Estoril. Que t'es tu dis en le découvrant ? As-tu pensé rapidement que ça "sentais bon" ? Bref, comment as-tu préparé la course ?

 

  Estoril, j'avais cette chance d'y avoir souvent roulé. En effet le seul jeu de F1 que je possède c'est Formula 1 '97 sur Playstation. Un must ! C'est certainement pas mon circuit préféré dans ce jeu, mais le tracé je le connaissais donc bien. Donc, dès les premiers tours de roues je suis à l'aise, et je me concentre déjà sur les points et les trajectoires où gagner du temps. J'ai vu que la concurrence était rude et j'ai pensé que je pouvais jouer ma carte car sur Planète il y a souvent des retournements de situation, surtout que je n'ai rien à perdre et que je roule libéré.

 

 

  Maintenant raconte nous tes essais et cette course à Estoril.

 

  C'est classique, quelques tours pour accrocher le PB. Puis j'essaie de me dépasser en conduisant à la limite. Ça ne passe pas toujours. Bon.

 

Ensuite la course avec 3 fous du volant devant. Objectif : accrocher le wagon. C'est ce que je fais, et c'est assez confortable car derrière j'ai un petit matelas. J'essaie d'être assez agressif, puis devant, un par un ils vont commettre une petite erreur et je vais en profiter en bel opportuniste. Titi s'accroche, il est plus rapide et on se fait une belle frayeur lors de notre cascade. Mais c'est le tournant de la course car je ressors du bac à sable avec quelques secondes d'avance que je vais m'efforcer de conserver en roulant propre jusqu'à la fin. J'étais d'autant plus content de moi que j'avais des pensées parasites dans la tête et que par le passé cela m'avait assez nuit.

 

 

  Il y a deux ans on évoquais la conduite avec l'embrayage. Où en es-tu ? Est-ce toujours d'actualité ou as-tu abandonné cette idée ?

 

  C'est toujours dans un coin de ma tête. Surtout lorsque j'ai envie de prendre du plaisir en roulant. Mais pour l'instant je n'ai pas de levier. J'envisage plutôt d'avoir ce genre de matériel dans un baquet.

 

 

  Vas-tu continuer a nous concocter quelques addons de ci de là ?

 

  Oui si j'ai le temps. Comme je le disais plus haut certains circuits sont vraiment laids et gâchent le plaisir d'y rouler.

 

 

  Merci Maxime pour ta participation à cette rubrique, je te souhaite le meilleur pour la suite de cette saison 2014.

 

 

Propos recueillis le 15.02.14

 

 

 ECHO DES COURSES 2014 - N°6 - 28.02.2014

 23.02.2014 - MOD67 - TURIN 55 

  Commentaires des pilotes.

   Tom Guérout l'emporte sur la fin devant Kram Ortisseur. Tristan Bot complète le podium.

   1er podium en D1 pour Kram Ortisseur.

 

  Meilleure progression : gain de 5 places pour Thierry Roget qui termine 6è. Malgré une sortie de piste et un problème de suspension en toute fin de course Rodin à pu finir l'épreuve pour terminer aux pieds du podium.

 

  7 pilotes sur 12 ont terminé la course.

  Replay : Guérout-KO. Bot-Lederlé.

  Commentaires des pilotes.

   R4E l'emporte devant M Phiphi et David Rainier.

   1er podium en ligne pour M Phiphi dès sa 2è course.

 

  Meilleure progression : gain de 6 places en piste pour Philippe Girard qui termine 5è. Des problèmes mécaniques dès le début de l'épreuve pour David Rainier mais il peut quand même terminer et bien figurer.

  6 pilotes sur 11 ont pu rejoindre l'arrivée.

  Replay : M Phiphi-R4E.

  Commentaires des pilotes.

  Kaspar Kaynakli s'impose facilement devant Diego Santos. Benoit Terlain complète le podium sans avoir pu cependant terminer la course.

   1er podium en ligne pour Diego Santos dès sa 2è course.

 

  Meilleure progression : Benoit Terlain gagne huit places en piste.

 

  Une fois de plus sur le dernier serveur c'est un massacre, 2 pilotes seulement sur 10 ayant pu terminer la course.

Replay

  Résultats des courses.  Classement général : jokers joués on trouve aux avants-postes Maxime Lenclen devant Pierre-Yves Delobel et David Rainier.

A suivre...

 

 Sauvegarder en Pdf



07/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres