DICO DES PILOTES - N COMME... NACHIN

 

 

 N COMME... NACHIN

 

 NACHIN Guillaume

  Guillaume Nachin fait ses débuts en février 2003 à la BCRL, dans un championnat qui n'est encore que l'ébauche de ce qu'il sera par la suite, puisqu'à cette époque les courses s'y disputent en général à 5 ou 6. Il s'impose dès sa première participation, à Bathurst, devant Olivier Guillo. En mars il termine sur le podium à Mont-Tremblant puis s'impose à nouveau à Watkins Glen. En avril il termine à nouveau bien placé à Reims, derrière Olivier Roméo. Faute de participants la saison s'arrète après cette manche, la 9è des 26 manches prévues alors que Guillaume Nachin est second du classement général derrière Mario Bédard.

 

En 2004 Nardin participe à nouveau au championnat BCRL qui reprend en juin et compte sept courses, disputée cette fois avec le mod65, récemment paru. Il termine second à Kyalami puis s'impose à Dijon en juillet. Pendant l'été il participe, toujours avec ce mod, au championnat GPL.net, disputé (avant la GPL Cups) en 100%. Il gagne la première course en juillet à East London puis la 4è à Silverstone. En août il compte un succès à Watkins Glen et deux podiums qui confortent sa position mais le titre lui échappe lors de la dernière manche à Rouen, fin août, et il termine second du championnat derrière Rodolphe Gerriet. A la BCRL il l'emporte à nouveau lors des deux dernières courses : en novembre à Brands Hatch et en décembre au Nürburgring. A lui le titre 2004 devant Olivier Boissel et Grégory Letellier.

 

En 2005 il participe à nouveau au championnat BCRL 65 mais y accroche seulement le Top 5 au classement général. Cette année-là il rejoint aussi le championnat de la ligue belge qui propose alors deux compétitions. S'il ne fait qu'un petit tour avec les voitures de 67, deux courses dont une victoire au Mans Bugatti en mai, c'est avec les voiture du mod65 qu'il s'engage pour une saison complète : il débute bien en s'imposant lors des deux premières courses en janvier et février à Kyalami et East London, puis récidive pour la 5è manche, en mars à Zandvoort. En mai il fait coup double à Rouen et Dijon puis s'offre à nouveau un succès par mois par la suite : solitude en juin, Porto en juillet et le Nürburgring début août. Après Monza 10K fin août il est en tête du championnat mais ne participe pas aux six dernières course de la saison : le titre lui échappe et, du même coup, pour quelques points seulement, une place sur le podium au classement général. Pendant l'été il participe aussi à la 2è saison du championnat GPL.net qui fonctionne de la même manière que l'année précédente. De son côté il débute avec une victoire à East London, fin juin, puis enchaîne avec deux podiums en juillet. En août c'est l'inverse puisqu'il fait deux podiums puis termine sur deux succès à Monza et Watkins Glen. A l'issue des neufs manches de cette compétition il est titré devant David Schneider.

 

Après ce deuxième titre en deux ans Guillaume Nachin ne roule plus que de temps en temps, disputant encore quelques manches des championnats BCRL : en février 2006 il fait une course avec le mod69, terminant second derrière Lionel Demoment à Monza 10K puis disparaît jusqu'en 2008. Il fait alors trois des cinq dernières courses de l'année du championnat 65 : victoire à Edmonton en octobre puis à Dijon le mois suivant avant de finir sur un podium à Watkins Glen en décembre. Sur la même période il fait aussi cinq courses avec les voitures de 66 : il est sur le podium à Monza puis s'impose à Westwood. En décembre il est second à Dijon puis empoche la dernière manche, à Watkins Glen, sous la neige. En 2009 on le revoit mi-février où la course se termine comme trois ans auparavant avec le mod69 : là c'est avec une voiture de 66 qu'il finit à nouveau second à Monza 10K derrière Lionel Demoment. Il quitte les pistes la semaine suivante après un abandon (en mod65) à Willow Spring.

 

 

Carrière : 2003-2009 - 12 championnats

 

Titres :

2004 - BCRL
2005 - GPL.NET Mod65

 

Autres résultats marquants :

2003 - 3è BCRL
2004 - 2è GPL.NET Mod65
2005 - 4è LBGPL Mod65
2005 - 5è BCRL  Mod65

 

  Courses disputées : plus d'une soixantaine.

  Victoires : plus d'une vingtaine.

 

  Rank : -61.7

 

NARRASH Jean

  Après avoir roulé chez Québec GPL Jean Narrash intègre le championnat F1 Legends pour les débuts de la saison 2009. Il y roule en D4 ou D5 et obtient un premier résultat à ce niveau en avril : à Monza il n'est pas loin de s'imposer, terminant à une grosse seconde du vainqueur. En 2010 c'est en D4 qu'il obtient son meilleur résultat, une 3è place à Monaco en février. Il participe aussi aux championnats Planète 67 et 66, terminant dans ce dernier aux pieds du podium en avril à Reims.

 

En 2011 Pierre Demarle obtient un nouveau podium chez F1 Legends, en janvier à Mexico, toujours en D4. Il roule aussi dans le championnat Sports Cars de Tom Guérout : quatre des dix courses lui permettent, dans un championnat un peu clairsemé, de terminer pas loin du Top 5 au classement général. En 2012, chez F1 Legends, le plateau est réparti sur 3 niveaux et c'est encore en début d'année qu'il obtient son meilleur résultat, en D3 : il finit second "sur ses terres", à Mosport, pour la première course de la saison, début février. Par la suite il termine à nouveau aux pieds du podium en juin au Nürburgring.

 

En 2013 Jean Narrash roule toujours chez F1 Legends où il fait sa meilleure saison, toujours en D3, avec deux podiums en avril à Watkins Glen et Imola. En fin d'année un troisième résultat du même genre complète son palmarès : le Ring lui réussit à nouveau en novembre puisqu'il y finit second derrière Richard Pomponne. Au final il accroche pour la première fois une place dans le Top 20 au classement général. En 2014, chez F1 Legends, selon l'affluence, il roule en D2 ou D3. C'est sur ce dernier niveau qu'il termine second à Valbray en mai, derrière Alain Terremer. C'est au même niveau qu'il obtient, le mois suivant, la première victoire de sa carrière : à Brands Hatch il devance un duo Tristan Lefèvre-Alain Terremer de quelques secondes et finit pas loin du Top 20 au classement général.

 

En 2015 il continue de rouler en D3 puis D2 quand le plateau se réduit, fin octobre. Il finit aux pieds du podium en mars sous la pluie de Mosport puis dessus à Laguna Seca en juin. Malgré son abandon à quatre tours de l'arrivée il termine à nouveau 3è en septembre sur le circuit Jops Siffert. En 2016 il reste un participant régulier du championnat F1 Legends où il entame sa 9è saison en 2017.

 

 

Carrière : depuis 2009 - 11 championnats*

 

Meilleurs résultats :

 

2011 -  6è - GPL TOM - mod Sports Cars
2013 - 18è - F1 Legends

 

  Courses disputées : près de 140*.

  Victoires : une*.

 

MultiGPLigues

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2015

Classement

98

en augmentation 51

en augmentation 46

en augmentation 40

en augmentation 28

en augmentation 23

en diminution 38

en augmentation 37

Sur

144

104

89

65

52

49

55

42 

 

 

  Rank : +38*

 

 *à fin 2015.

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL.

 

 NICOLAS Hervé

  Hervé Nicolas débute en ligne chez F1 Legends en août 2006. Il roule en D2 à Rouen et lors des manches suivantes avant de finir second en D3 derrière Frank Verplanken, en octobre à Mexico. Le mois suivant c'est au niveau supérieur qu'il en fait de même à Bremgarten. En 2007 il fait sa première saison complète, roulant à nouveau essentiellement en D2. On note aussi sa première incursion en D1, à Imola début mai. A la fin du mois c'est en D2 qu'il obtient un podium à Monza avant de bien finir la saison : début novembre il décroche sa première victoire, à Funabashi, devant Rolf Halbheer.

 

En 2008 Hervé Nicolas poursuit son parcours chez F1 Legends, à nouveau pensionnaire régulier de la D2. En mars il s'impose sur le circuit du Nürburgring (D3) avant de terminer second à Hondala le mois suivant derrière Christian Michel. En juin il s'impose à nouveau (D3) à Mosport devant Olivier Mathieu. Après la trêve estivale et un podium à Jops Siffert il renoue avec le succès en D2 en prenant sa revanche en octobre à Hilltop, de peu, sur Christian Michel. Le mois suivant il en fait de même au Pic du midi et termine, en fin d'année, dans le Top 10 au classement général. Début 2009 il participe aux Masters 2008, épreuve qui réunit tous les pilotes ayant brillé pendant l'année, et s'invite sur le podium derrière Tristan Bot et Frank Verplanken. L'année 2008 le voit également participer à la première saison du championnat Planète, dès ses débuts en octobre. Il obtient un podium lors de la dernière course de la saison, en juin 2009, à L'Ile de Man, derrière Kram Ortisseur et Warm Up, et rate de peu le Top 10 au général.

 

En 2009 il continue son parcours chez F1 Legends, en D2 : un podium à Mosport en février précède un doublé Montrevault/Monza en avril. Son semestre se termine sur un nouveau podium à Northpoint en mai. Sa fin de saison lui apporte une nouvelle victoire à Monaco en octobre et un podium à Zandvoort le mois suivant. En 2010 il roule de loin en loin, ne disputant plus qu'une demi-douzaine de courses. En 2011 il revient pour une saison (quasi) complète, comme par le passé essentiellement en D2. C'est cependant en D3 qu'il s'impose d'entrée à Mexico, fin janvier. En D2 il n'est pas loin du podium le mois suivant à Varosliget avant de s'imposer, de peu, en mai à Silverstone, devant Eric Libourel. Il s'impose à nouveau en septembre, à Monza, devant Patrick Cornu et quitte les pistes en décembre sur une pole à Rouen dont il ne peux profiter.

 

 

Carrière : 2006-2011 - 7 championnats

 

Meilleurs résultats :

2008 - 9è - F1 Legends
2008 - 3è - Masters

 

  Courses disputées : plus de 90.

  Victoires : une douzaine.

 

  Rank : -30.6

 

  Son interview.

 

NUSSBAUME Dan

  Dan Nussbaume fait partie des débuts de GPL puisqu'il participe au championnat de la ligue française dès la 2è course en mars 1999. Dès la manche suivante il termine sur le podium, à Zandvoort, en avril. Il termine l'année tout près du Top 5 au classement général.

 

La saison 2000 est plus étoffée puisqu'il dispute une douzaine de courses et obtient son unique victoire (en D3) en avril sur le circuit de Silverstone. Avec des podiums en D2 à Kyalami et Mosport et un en D1 à Zandvoort il termine sa 2è et dernière année de compétition aux portes du Top 10 dans un championnat qui comptait alors une quarantaine de pilotes.

 

 

Carrière : 1999-2000 - 2 championnats

 

Meilleur résultat :

1999 - 6è - LFGPL

 

  Courses disputées : plus d'une quinzaine.

  Victoires : une.

A suivre...

 

 

 

 Sauvegarder en Pdf



15/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres