DICO DES PILOTES - O COMME... ORTISSEUR

 

 

 O COMME... ORTISSEUR

 

O' Jonny

  Pensionnaire des ligues OAO et surtout GPL Brasil c'est sous le nom de Jonny'O que João Marcon Lopes fait son apparition en 2011 dans les ligues francophones. Il rejoint GPL Tom, le championnat de Tom Guérout utilisant les GT du mod Sports Cars, dès les débuts de cette compétition en mars à Brands Hatch. En juin, à Solitude, il termine aux pieds du podium avant d'y accéder fin août au Nürburgring. Après quatre courses et ce bon résultat il met un terme à sa saison mais termine quand même dans le Top 10 au classement général.

 

En avril 2012 il intègre le championnat F1 Legends, roulant une fois en D3, le reste du temps en D2. Il y dispute quatre courses jusqu'en juin puis quitte les pistes après un rendez-vous manqué (DNS) à Monza. Il fait son retour en novembre 2013, accédant à la D1 au Nürburgring puis roule à Urbanya pour la dernière manche de la saison. En 2014, après deux courses en janvier et février il revient pour deux autres manches en mai et juin : il termine deuxième en D2 à Monaco. Sa saison se termine avec une paire de manches supplémentaires en septembre et octobre.

 

Après ces courts passages, Jonny'O entame en 2015 une première saison complète chez F1 Legends. Il y dispute les 2/3 des courses en D1, obtenant un premier podium à ce niveau en février à Road Atlanta (71), seulement battu par Patrick Cornu et Tom Guérout. En novembre il obtient une première victoire à Urbanya, sur le niveau inférieur d'un plateau alors réduit et seulement coupé en deux. Son assiduité lui permet de terminer pas loin du Top 20 au classement général. En 2016 il obtient un podium en D2, à Spa, en février puis signe sa meilleure course en mai à Riverside (71) : en D1 (bien que nettement) il n'est battu que par Olivier Roméo, intouchable ce jour-là. Cependant, ses absences en début et fin de saison (une dizaine de courses disputées seulement) le privent probablement d'une place dans le Top 10 au classement général.

 

 

Carrière : depuis 2011 - 6 championnats*

 

Meilleurs résultats :

 

2011 -  8è - GPL Tom

2015 - 22è - F1 Legends

 

  Courses disputées : une bonne quarantaine*.

  Victoire : une*. 

 

MultiGPLigues

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Classement

 73

en augmentation 61

   -

 39

en augmentation 29

en augmentation 24

Sur

89

65

52

49

55

42 

 

  Rank : -38.1*

 

*à fin 2016

 

 ORTISSEUR Kram

  Kram Ortisseur commence son parcours online pour les débuts du championnat F1 Legends 2009 en roulant en D2 lors de la course de Mexico, fin janvier. Le plateau est alors réparti sur 5 niveaux et après une autre course au même niveau et deux manches en D3, il dispute sa première épreuve en D1 en avril à Montrevault. C'est en D2 en mai qu'il décroche un premier podium à Silverstone. Le reste de la saison se passe pour lui sans autres résultats notables, roulant tantôt en D2 et D1, et disputant les deux dernières manches à ce niveau. En juin de la même année il intègre le championnat Planète : découvrant cette compétition lors de la dernière manche de sa première édition, il s'impose d'entrée sur l'Île de Man, en juin, devant son pote Warm Up et Hervé Nicolas.

 

A partir de la deuxième saison de ce championnat, 2009-2010, son talent au volant va exploser aux yeux de tous : il est sur le podium à Glacier en septembre puis s'impose à Tasta et Sachsenring en novembre et mi-décembre. Il finit l'année à nouveau sur le podium, à Rouen, sur une piste tout juste déneigée. Il poursuit dans ce championnat sur la même lancée en l'emportant à nouveau mi-janvier 2010 à Blue Mountain. Ensuite, à chaque mois son podium, ou presque, puisqu'en février, mars et mai il y est à Jacarepagua, Diamante et Aintree. Il finit la saison en beauté en triomphant lors de la dernière manche, mi-juin à Brno 49 : à lui le premier titre de sa jeune carrière, avec une bonne avance sur son dauphin, Eric Libourel. En cette année 2010 il fait aussi sa deuxième saison chez F1 Legends mais n'y dispute que deux courses sur trois de janvier à décembre et ne peut donc obtenir un très bon classement, au final. On le voit quand même sur le podium en D2 en avril, sous la pluie de Mosport puis aux pieds du podium en D1 en juin à Panchine. Il obtient aussi sa première victoire dans ce championnat, en D2, à Spa, fin septembre.

 

En 2011 Marc Duclos se concentre sur la championnat Planète pour tenter de conserver son titre. Il fait ce qu'il faut de septembre à décembre 2010 puisqu'il s'impose à Harz en septembre avant un podium en octobre à Magny-cours 71. En novembre et décembre il l'emporte à nouveau à Wild South et Dolomitti. Début 2011 il est donc nettement en tête du championnat mais les huit courses qui restent sont moins réussies. Il l'emporte quand même début janvier à Neltgaw et attend la dernière manche, en juin, pour faire de l'Ile de Man son jardin en s'y imposant pour la deuxième fois en deux ans. C'est juste mais ces deux résultats lui suffisent pour conserver son titre avec une courte avance sur Patrick Cornu et un Tom Guérout (5 victoires) en pleine progression. Pour la saison 2011-2012 du championnat Planète sa participation s'inscrit en pointillé : il n'y revient en effet que pour la 7è manche de la saison, fin février 2012 à Hen. Le mois suivant il s'offre un podium à Bikernieki puis en fait de même en mai à Buenos aires 67. Fin juin il ne laisse à personne le plaisir de remporter la dernière manche de la saison : il le fait pour la 4è fois consécutive en s'imposant sur le difficile circuit de Tortuga.

 

Après un peu plus d'un an de break, K.O. revient dans le championnat Planète pour la première manche de la saison 2013-2014, en septembre, à Stardust. En octobre il retrouve la joie des podiums à Sopheve puis confirme à Estoril en février 2014. Le mois d'après il renoue avec le succès en s'imposant à Borovaya. Après deux podiums supplémentaires il l'emporte à nouveau en mai à Pacific Raceways et termine, en juin, à la 2è place du classement général. Cette année 2014 le voit aussi revenir dans le championnat F1 Legends où il va réussir sa meilleure saison, y roulant exclusivement en D1 : en février à Turin il obtient son premier podium à ce niveau, battu seulement de quelques secondes par Tom Guérout. En avril à King Raceway c'est Patrick Cornu qui le prive d'un premier succès au sommet puis en juin à Monaco c'est Guérout qui récidive. Au final K.O. obtient quand même pour la première fois une place dans le Top 10 au classement général.

 

En 2015 il fait à nouveau une saison solide en roulant essentiellement en D1 et engrange les points en n'abandonnant que deux fois. En fin d'année il monte en puissance et renoue avec des résultats similaires à ceux de la saison précédente : novembre lui vaut en effet de finir sur le podium à Urbanya derrière Guérout et Cornu puis second à Montjuich, encore battu par Guérout. In fine il décroche pour la première fois le prestigieux podium du classement général F1 Legends. En 2016 Kram Ortisseur obtient un podium de plus (au sommet) que l'année précédente, seulement battu par Laigle puis Guérout à Hilltop et Panchine. Il termine dans le Top 10 au général pour la 3è année consécutive et, en 2017, continue de rouler dans le championnat suisse.

 

 

Carrière : depuis 2009 - 10 championnats

 

Titres :

2010 - PGPL
2011 - PGPL


Autres résultats marquants :

2012 - 10è - PGPL

2014 -  2è - PGPL

2014 -  8è - F1 Legends

2015 -  3è - F1 Legends

2016 -  9è - F1 Legends

 

  Courses disputées : plus de 110*.

  Victoires : près d'une quinzaine*.

 

 

 

MultiGPLigues

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Classement

24

en augmentation 6

en diminution 33

en diminution 32

en diminution 41

en augmentation 6

en diminution 17

en augmentation 11

Sur

144

104

89

65

52

49

55

42 

 

 

 

  Rank : -51.4*

 

*à fin 2016

 

    Ses interviews.

A suivre...

 

 

 

 Sauvegarder en Pdf



21/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres