DICO DES PILOTES - W COMME... WAGNER

 

 W COMME... WAGNER

 WAGNER Bruno

  Bruno Wagner est un des pionniers de GPL puisqu'il rejoint le championnat LFGPL lors de la dernière course de la première saison, fin 1999. Son coup d'essai est un coup de maître puisque cette première course rime avec premier succès en D1. L'année suivante il va confirmer ses grosses aptitudes : il roule en D1, le plateau d'une bonne quarantaine de pilotes étant alors réparti sur trois niveaux, et termine sur le podium lors des deux premières courses de la saison, en février, à Kyalami puis Monaco. En mars il fait une incursion en D2 et s'impose à Zandvoort avant d'obtenir son premier succès en D1 à Spa. Sa saison se poursuit sous les même auspices avec un succès en D2 au Nürburgring en mai puis un autre en D1 à Mosport le mois suivant. Une dernière victoire au sommet en septembre à Watkin Glen parachève son palmarès et lui permet d'empocher le titre de champion 2000.

 

En 2001 il roule en D1 mais ne fait qu'une dizaine de courses soit les deux tiers environ. La compétition est plus féroce et Bruno Wagner n'est pas en mesure de conserver son titre. Il obtient un podium en avril au Nürburgring puis brille aussi en octobre à Zeltweg : la victoire lui échappe de peu puisqu'il termine à quelques dixièmes de secondes du vainqueur. Il quitte les pistes sur ce résultat et accroche au passage une place dans le Top 10 du classement général.

 

En janvier 2004 il tente un come-back mais le niveau à encore progressé et c'est en D2 qu'il participe à 5 courses : il obtient quand même une victoire à Spa, pour son retour, devançant d'un souffle Bruno Guinet et s'en va sur un podium (à Monza en avril) derrière Christophe Gardes.

 

 

Carrière : 1999-2004 - 4 championnats

 

Titre :

2000 - LFGPL


Autre résultat marquant :

2001 - 10è - LFGPL

 

 

  Courses disputées : près d'une trentaine.

 

  Victoires : 8.

 

(dont 5 en D1)

  

  Rank : -56.8

 

 WARM Up

  Warm Up fait ses débuts en ligne en participant au championnat F1 Legends à partir d'août 2007 sur la piste de Rouen. Il y débute en D3 avant de rejoindre la D2 pour la course suivante sur le circuit Jops Siffert. A ce niveau il termine aux pieds du podium début octobre à Riverside. A la fin du mois il atteint la D1 pour Spa et y termine la saison. En 2008 il débute une première saison complète et va rouler alternativement en D1 et D2. C'est à ce niveau qu'il va obtenir ses principaux résultats : un podium en février à Pau puis un autre en mai à King Raceway. En septembre, à Jops Siffert, il obtient sa première victoire en ligne avant de figurer à nouveau sur le podium à Silverstone. Le mois suivant il y est encore à Hilltop et il n'est encore pas loin de la victoire en novembre : il termine à 3 secondes seulement du vainqueur de Zandvoort, Hervé Sabathé. Au final sa saison est plutôt réussie puisqu'il termine aux portes du Top 15 au général. Cette année-là on le voit aussi rejoindre la BCRL 67, fin mai, le temps d'une demi-douzaine de courses et d'un podium à Croft en septembre. En octobre il intègre dès la première course, à Carthage, le championnat Planète GPL dont il deviendra un des piliers. Il en est d'emblée un des grands animateurs, terminant aux pieds du podium pour cette première manche. Il l'emporte lors de la deuxième, début novembre, à Philsring. A la fin du mois il est encore sur le podium à El Pinar et finit l'année second à Schottenring, mi-décembre. In fine, il est un des trois rookies sortant du lot en 2008.

 

Par la suite il fait une troisième place à Buenos Aires en mars et termine second en juin sur l'Ile De Man, derrière son compère Kram Ortisseur. A lui le podium au général après cette dernière manche. En 2009 on le voit faire une brève apparition dans le championnat HSO mais c'est chez F1 Legends qu'il va concentrer tout son talent. On va le voir parmi les meilleurs aussi bien en D1 qu'en D4 au gré des circuits et des choix de châssis. En février il est second en D4 à Mosport. En D3 il est sur le podium en novembre à Zandvoort alors qu'en août il avait terminé à quelques dixièmes du vainqueur, Eric Bilodeau. En D2 il finit aussi second en septembre à Jops Siffert. En mai on l'avait aussi vu aux pieds du podium en D1 sur le circuit de Northpoint. Au final il fait mieux que l'année précédente, terminant pas loin du Top 10 au classement général.

 

Dans le championnat Planète 2009/2010 sa saison est moins réussie que l'année précédente mais il figure quand même sur le podium à deux reprises, Shutoko et Neva Ring, en avril et mai. Il participe aussi au championnat Planète 66 organisé de février à décembre et y collecte, là aussi, deux podiums : Reims et Zandvoort en mai et juin. Au général il rate le Top 5 d'un rien. Dans le championnat F1 Legends 2010 il fait un break et revient début octobre à Zeltweg où il réussit d'entrée à s'inviter sur le podium en D2, derrière les deux Eric, Libourel et Bilodeau. Il dispute quatre des cinq dernières manches de la saison, son dernier résultat notable étant une victoire en D3, fin octobre à Kyalami.

 

Dès lors il va se consacrer exclusivement au championnat Planète GPL. Dans l'édition 2010/2011 il termine derrière Patrick Cornu et Frédéric Blanchot en février à Opatija avant de prendre sa revanche sur Cornu en s'imposant en mai à Ladle. En juin, comme deux ans auparavant, la saison se termine sur l'Ile de Man et il est à nouveau second derrière Kram Ortisseur. Comme dans le championnat 66 de la saison 2010 il termine aux portes du Top 5 pour une paire de points. Il fait ensuite un break à partir de juin pour revenir en février 2012 et disputer trois des cinq dernières courses de la saison 2011/2012.

 

Sans résultats notables sur ces courses c'est cependant regonflé à bloc qu'il va prendre à bras le corps la saison 2012/2013 : lors des deux premières courses, en septembre et octobre, il termine second derrière Patrick Cornu à Watkins Glen 48 et Niarpsom. En janvier 2013 il est à nouveau sur le podium à Lourenço Marques et Birmingham. Le mois d'après, à Senzapatria, c'est encore Patrick Cornu qui le prive de la victoire, pour une seconde seulement. En mars et mai deux podiums complètent une saison extraordinaire et seul Patrick Cornu, encore, le prive du titre. Il est aussi premier du classement finisseur/fair-play. En septembre 2013 il rempile pour une nouvelle saison, obtenant dès le mois de novembre deux nouveaux podiums : second à Parco Sempione, pas loin de Patrick Cornu, quasi-intouchable; derrière Cornu et David Rainier à Tulln. En 2014 il continue sur sa lancée avec une deuxième place en janvier à Casa De Campo, à nouveau battu seulement par Patrick Cornu. Il dispute les trois courses suivantes et met un terme à sa saison fin mars après la manche de Tomioka.

 

Il revient l'année suivante pour les débuts de la saison F1 Legends et va y inscrire ses meilleurs résultats, roulant près de la moitié du temps en D1. C'est cependant en D2 qu'il va scorer en débutant par un podium en février à Road Atlanta (71), seulement battu de peu par Thierry Roget. Par la suite il s'impose à Rouen en mai et Laguna Seca en juin. Il confirme après la trêve estivale en l'emportant à nouveau à Jops Siffert, fin septembre, puis termine l'année en vainqueur lors de la dernière manche de l'année, mi-décembre à Kyalami. Avec la moitié des ses succès sur cette seule année son retour est plus que réussi et il signe ainsi la meilleure saison de sa carrière. En 2016 Warm Up ne dispute que les 2 premières courses de la saison mais revient aux avant-postes en 2017.

 

 

Carrière : depuis 2007 - 15 championnats
 

Meilleurs résultats :

2009 - 3è - Planète GPL
2013 - 2è - Planète GPL

 

Autres résultats marquants :

2010 - 10è - Planète GPL

2010 -  6è - Planète GPL 66

2011 -  6è - Planète GPL

2014 -  7è - Planète GPL

2015 -  6è - F1 Legends

 

  Courses disputées : près de 130*.

  Victoires : huit*.

 

 

MultiGPLigues

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

Classement

146

en augmentation 20

en augmentation 16

en diminution 21

en diminution 31

en augmentation 26

en augmentation 17

en diminution 40

en augmentation 5

Sur

168

162

144

104

89

65

52

49

55 

 

 

 

  Rank : -43.9*

 

*à fin 2016.

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL

 

  Son interview.

WATTINNE Sébastien

  C'est fin janvier 2007 que Sébastien Wattinne fait ses débuts en ligne en intégrant le championnat F1 Legends pour la première manche de la saison disputée à Kyalami. D'emblée il y roule en D1, niveau où il évoluera la plupart du temps. Il va faire une douzaine des quinze courses programmées et dès sa deuxième participation, en D2, en février, s'invite sur le podium à l'issue de la course de Sandown. Il récidive le mois suivant avec une 2è place à Zandvoort. Dès le mois de mai sa progression est nette et c'est à Imola qu'il obtient un premier podium au sommet, seulement battu par Rindo Molfis et Bertrand Catroux. Il confirme en septembre avec un résultat similaire à Monaco et termine aux portes du Top 20 au classement général qui compte alors une bonne soixantaine de pilotes.

 

Cette année là il participe aussi au championnat de la ligue française à partir de février à Bathurst où il roule en D4. Dès la course suivante, début mars à Kyalami, il accède à la D3 et n'est battu que par Antoine De Mautor. Il fait mieux le mois suivant en obtenant son premier succès sur la piste de Snetterton puis termine second en septembre sur le circuit Jops Siffert. On le voit aussi participer au championnat GPL Cups qui propose alors une 2è saison de 100% avec les voitures de 67. Il y dispute 5 des 11 courses organisées en y roulant de mi-avril à fin septembre et tire plutôt bien son épingle du jeu : battu en mai sur le circuit Le Mans Bugatti par Martin Audran et Christian Michel il obtient un nouveau podium début septembre au Nürburgring malgré son abandon peu avant l'arrivée. En fin de mois il confirme avec un nouveau podium à Mosport et accroche le top 10 au classement général.

 

Après un break en 2008 il revient à la compétition en mars 2009 chez F1 Legends pour la course de Rouen. D'entrée il renoue avec la D1 où il va faire une douzaine de courses, ne roulant en d2 qu'en une seule occasion. En juin et novembre il termine aux pieds du podium au Nürburgring et à Montjuich puis enfin dessus en décembre à Watkins Glen. A l'automne il fait à nouveau du 100% en 67 mais cette fois ci chez HSO, le temps de deux courses. En février 2010 Sébastien Wattinne roule à nouveau chez F1 Legends et, dès février, obtient son meilleur résultat en D1, battu seulement par Bertrand Catroux à Monaco. Début mars, il descend en D3 à Lime Rock Mc, handicapé par le choix de la Brm, et obtient en cette occasion sa première victoire dans ce championnat en devançant David Rainier de seulement deux secondes. A la fin du mois retour en D1 à Mexico où il fait sa dernière afin de mettre un terme à sa carrière.

 

 

Carrière : 2007-2010 - 6 championnats

 

Meilleurs résultats :

 

2007 - 21è - F1 Legends

2010 - 10è - GPL Cups

 

  Courses disputées : une cinquantaine.

  Podiums : deux.

 

 

MultiGPLigues

2007

2009

2010

Classement

20

en diminution 55

en augmentation 47

Sur

168

144

104

 

   Rank : -47

 

  Son interview. 

WHITNEY Ian

  C'est en décembre 2002 que Ian Whitney fait ses débuts en ligne dans le championnat de la ligue française pour la dernière course de la saison. Il y roule en D3 et, résultat rarissime, s'impose d'entrée. En juin 2003 il dispute une course dans le championnat "F2" de la LFGPL mais c'est avec les voitures originelles de 67 qu'il dispute la quinzaine de course organisée de janvier à décembre. D'emblée il confirme en D3 en terminant sur le podium en janvier et février au Mans et à Kyalami. Il fait ensuite une première course en D2 en février puis compte une 2è victoire en D3 en mars à Lime Rock. En mai il abandonne la D3 et s'impose en D2 dès le mois de juin au Nürburgring. En septembre il accède à la D1 et termine déjà aux pieds du podium à Snetterton. Sa fin de saison est plus mitigée et, après avoir fait environ un tiers des courses dans chaque niveau, est déclarée 5è de D3 au classement général.

 

En octobre Ian Whitney intègre aussi le championnat COA qui va se dérouler jusqu'en juin 2004. D'entrée il termine sur le podium à Silverstone puis obtient des résultats similaires en novembre et décembre à Spa et Rouen. Il monte en puissance en fin de saison et l'emporte en mai à Watkins Glen puis confirme lors de la manche suivante, début juin à Monza. Au final il termine dans le top 10 au classement général, fin juin. Lors de la seconde édition il l'emporte à nouveau pour la première course, début septembre à Mosport. Par la suite il ne dispute plus que trois courses et met un terme à sa carrière après une dernière ronde à Zandvoort en mars 2005.

 

 

Carrière : 2002-2005 - 6 championnats

 

Meilleurs résultats :

 

2003 - 5è - LFGPL D3

2004 - 7è - COA

 

 

  Courses disputées : près d'une quarantaine.

 

  Victoires : près d'une dizaine.

 

  Rank : -45.9

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL

 

 

  Le guide de pilotage de Phillip Mc Nelley, traduit et considérablement enrichi par Ian Whitney et Olivier Sauger.

WILL Brequin

  Will Brequin débute en 2005 un parcours qu'il va effectuer uniquement avec le mod65. Il rejoint la BCRL cette année-là et participe aussi à deux courses du championnat GPL.net, toujours avec le mod65, le temps d'y glaner un podium à East London derrière Guillaume Nachin et Hervé Sabathé. En 2006 il se classe dans le Top 10 du championnat BCRL, en comptant un podium à Valbray.

 

L'année d'après il obtient à nouveau un podium, lors de la dernière course de la saison, terminant derrière Frank Verplanken à Albi. Sa bonne saison lui permet de finir pas loin du tiercé de tête, Alain Maurice, Bertrand Peres et Jan Verschueren. En 2008 il confirme son niveau et obtient à nouveau des podiums, derrière Olivier Zaiit, à Pacific Raceway et Zandvoort. En octobre, la victoire lui échappe de peu puisqu'il termine à quelques dixièmes de Frank Verplanken (encore), sur le circuit de Monza. Il quitte la compétition à l'issue de cette saison avec une nouvelle place dans le Top 5 de ce championnat.

 

 

Carrière : 2005-2008 - 5 championnats

 

Meilleurs résultats :

2007 - 4è - BCRL 65
2008 - 5è - BCRL 65

 

Autre résultat marquant :

2006 - 7è - BCRL 65

 

  Courses disputées : plus d'une cinquantaine.

  Podiums : cinq.

 

  Rank 65 / 67 : +40.2 / +10*

*estimation

A suivre...

 

 

 

 Sauvegarder en Pdf



06/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres