ECHO DES COURSES 2010 - N°18 ET 19 - 20-25.05.2010

 

 ECHO DES COURSES 2010 - N°18 - 20.05.2010

 15.05.2010 - MOD67 - SPA

  Victoire de Jean-François Bovy devant Tristan Bot et Jean-Philippe Campmajo.

  Commentaires pilotes.

   Première victoire dans ce championnat pour Jean-François Bovy.

 

  Meilleur finisseur : Julien Lafon parti 11è gagne 6 places en course. François Potignon a pu rejoindre l'arrivée malgré une Eagle dont l'état est allé en se dégradant dès le début de la course.

 

  5 pilotes à l'arrivée sur les 12 au départ.

  Résultats.

  replay : Bot-Bovy. Guérout-Potignon.

  Classement général pilotes et équipes. Bertrand Catroux mène avec une courte avance sur Tristan Bot et Jean-François Bovy.

 16.05.2010 - MOD66 - BRANDS HATCH

  Victoire d'Eric Libourel. Hervé Sabathé est second juste devant Jean-François Bovy.

  Commentaires des pilotes.

 

  Meilleur finisseur : Jean-François Bovy qui était 13è sur la grille de départ. Problèmes mécaniques pour C Lefuret en Ferrari 312 et Manu Vega en Mc Laren mais tous deux ont pu réparer aux stands et finir la course.

 

  Finisseurs : 6 sur 12.

  Résultats.

  replay : Bovy-Guérout puis Bovy-Sabathé.

  Classement général. Tristan Bot et Titi Douet restent en tête mais, derrière eux, 6 pilotes se tiennent en 4 points.

ECHO DES COURSES 2010 - N°19 - 25.05.2010

 + INTERVIEW "SORTIE DE BAQUET"

 21.05.2010 - MOD67 - WIESBADEN

  Commentaires des pilotes.

   Comme lors de la course précédente la victoire s'est jouée à pas grand chose. David Schneider l'emporte d'un rien devant Olivier Roméo. Tom Guérout est 3è.

  Résultats

   1ère victoire en D1 pour David Schneider.

 

  1er podium en D1 pour Tom Guérout.

 

  Meilleur finisseur : Eric Libourel, 6è, à gagné 9 places en course alors que Pascal Fournier, 4è, en gagnait, lui, 8. Des problèmes mécaniques pour la Lotus de Tom Guérout en début de course et la Brabham d'Eric Libourel sur la fin mais tous deux ont pu rejoindre l'arrivée.

 

  Finisseurs : 6 sur 13.

  Replay : Roméo-Schneider. Simian-Spada.

  Classement général. Avec sa victoire David Schneider s'empare de la tête du classement.

  Commentaires des pilotes.

   Emmanuel Vega s'impose devant Jean-François Moreau et Paul Sablayrolles.

  Résultats

   Problèmes de suspensions pour Jean-François Moreau et Paul Sablayrolles et leurs Lotus mais ils ont pu voir l'arrivée.

 

  Finisseurs : 3 sur 5.

Replay

 23.05.2010 - MOD67 - AINTREE

  Victoire de Philippe Renaud devant Kram Ortisseur et Franck Behra.

  Commentaires des pilotes.

 

  Première victoire de Philippe Renaud dans un championnat Planète.

 

  Premier podium pour Franck Behra dans le championnat Planète 67.

 

  Meilleur finisseur : Cinq pilotes ont gagné 4 places en course dont Franck Behra. Fin T13 Camille Spada va réparer aux stands mais il abandonnera un peu plus tard. Tom Guérout lui aussi ira réparer mais pourra finir dans les points.

 

  Finisseurs : 11 sur 18.

  Résultats.

  replay : Batailles à tous les étages. Behra-Warm Up. Behra-Blanchot. Blanchot-Libourel. Guérout-Libourel-Warm Up. Lefuret-Rainier. Halbheer-Lefuret. Alvaro-R4E.

  Classement général. K.o. conforte sa place en tête et a fait un grand pas vers le titre. Eric Libourel devra faire de son mieux pour jouer sa dernière chance.

 INTERVIEW "SORTIE DE BAQUET" - 26.05.2010

JEAN-FRANCOIS BOVY - PREMIERE VICTOIRE EN 67 - 100%

 HSO - SPA - 15.05.2010

  Salut Jean-François. Très content de t'accueillir pour la première fois dans cette rubrique après une victoire par laquelle tu bouscules un peu la hiérarchie.

 

C'est ta première victoire en 100% en mod67 dans une course comptant pour un championnat (tu avais gagné en 65 en GPL CUPS).*
C'est spécial une victoire en 100% ?

 

  J'étais très content de cette victoire. C'était une victoire spéciale, mais finalement pas seulement du fait que c'était une course en 100%.
C'est une victoire que j'ai été chercher et que j'ai vraiment voulue à partir du moment où je l'ai sentie à ma portée.
C'était long mais j'ai été patient et j'ai pu attaquer au bon moment et avec efficacité. Une seule tentative et tout de suite la timbale, cela me fait grand plaisir.
Je pense que j'aurais tenté le même genre d'attaque dans une course plus courte en étant dans la même position, mais avec le 100%, il faut être bon d'un bout à l'autre et c'est la vraie difficulté.

 

 

  L'opposition était particulièrement forte sur cette course avec la présence (ou le retour) de quelques "monstres" de GPL. Ca donne encore plus de prix à ce succès, j'imagine ?

 

  Tristan est presque toujours plus rapide que moi.
Alors je suis vraiment satisfait de ma vitesse et de ma régularité en Lotus, qui m'ont permis d'être devant au bout dans cette course de Spa.
Je n'imagine jamais vraiment gagner une course avant le départ, et encore moins quand le niveau est si relevé, alors c'est très sympa de gagner.
Avec la Lotus et une bonne forme, je peux parvenir à rivaliser avec presque tout le monde, évidement c'est agréable et surtout c'est assez récent ! Après des années de pratique, on évolue encore !
Malheureusement, nos courses 100% ont tendance à se terminer avec très peu de pilotes, donc finalement la bagarre se passe assez peu avec la concurrence et souvent à distance, il s'agit avant tout de terminer.

 

 

  Parle-nous du 100 %. Là il ne s'agit plus de rouler une heure. Tu nous dis ce qui te plaît dans ce qu'on peut considérer comme une discipline "à part entière" ?

 

  J'adore la gestion de course. Dans le cas de GPL, on devrait parler de la gestion de la durée et de sa propre résistance. La tactique se joue uniquement sur la piste et le pilotage a le rôle le plus important (à la différence des nouvelles simus, qui incluent retour aux pits et ce genre de choses). Dans GPL, c'est le pilote qui doit faire la différence et il ne peut compter que sur lui.
Rouler très longtemps, ça permet d'avoir plusieurs courses en une, et il faut s'accrocher, ne pas se laisser aller, les choses peuvent bouger très rapidement, les écarts disparaître sur une erreur et on n'est jamais à l'abri avant la ligne.
Je ne fais jamais une course entière de manière optimale, il y a toujours de petites baisses de régime, de période où la concentration baisse, et je pense que c'est souvent dans ces moments que se jouent les courses… si la déconcentration est trop forte, c'est l'erreur… mais si à l'inverse on veut tenir un rythme maximal tout le long, c'est aussi l'erreur.
Ici à Spa, la course 100% était relativement courte, mais à Monaco par exemple, où la course dure 2h30, je pense que c'est vraiment la résistance et la concentration qui priment. Il n'y a qu'une tactique à avoir à Monaco : atteindre l'arrivée.
A Spa, il fallait prendre des risques pour rester au contact, surtout ne pas perdre le contact avec les autres devant. Parce que si j'ai si bien roulé à Spa, c'est surtout grâce au fait que j'ai toujours eu Tristan en ligne de mire et que je n'ai pas eu le temps de me déconcentrer.

 

 

  Tu te prépares spécialement pour le 100% ? Masseuse, coach mental ? Plus sérieusement, tu nous racontes ta préparation avant ce genre d'épreuve ?

 

  Je ne me prépare plus pour les courses.
J'essaye juste d'être frais si possible (de ne pas faire une grosse sieste ou 20 kms de vélo juste avant…) mais ça se résume à ça.
Pour les courses en 100%, j'essaye d'être concentré sur la régularité et ainsi j'essaye de rester zen autant que possible, je n'essaye pas de dépasser à tout prix et je garde toujours une petite marge.
Chez moi, la concentration vient avec les tours, alors puisqu'il n'y a pas d'essai juste avant les courses en 100%, en général je fais 2 tours offline avant de venir sur la grille (les qualifs ne se passant pas le jour de la course). Ca me permet juste de me dire que "tout va bien" mais c'est déjà ça.
Pas vraiment de préparation, donc, non.

 

 

  Comment se sont passé les essais et la course ?

 

  Ma motivation pour la course a bien grandi pendant les qualifs, où j'ai constaté que je pouvais être régulier dans des temps très rapides (merci la Lotus).
A partir de là, avec une 4ème place au départ, je le sentais très bien : je pars dans le paquet et j'aime ainsi, parce que ça me motive et ça m'aide à rester bien concentré d'être avec les autres.
Ceci dit, la course a été surtout une épreuve de résistance. Ne pas commettre une faute tout de suite rédhibitoire, rester dans le rythme et ne pas s'éloigner du leader.
Je n'ai vraiment pensé à gagner que vers la fin, quand j'ai vu que j'étais tour après tour un peu plus vite que Tristan. Jusqu'aux 2 tiers de la course, je me serais bien satisfait de la 2ème place, mais tout s'est bien mis en place et dans le dernier tour, quand j'ai vu la porte ouverte à Burnenville, j'ai su que c'était l'occasion ou jamais…
Dans ce genre de circonstances, après une longue course, le pire aurait été de provoquer un incident avec Tristan, et je n'aurais jamais attaqué sans la certitude de passer.

 

 

  Te voilà parfaitement relancé désormais dans ce championnat. Tu te dis que c'est la roulette russe, le 100%, ou alors ça va te motiver à fond pour t'investir de manière toute particulière sur cette compétition ?

 

  Je crois que j'ai les bonnes qualités pour le 100%, je suis calme et je gère bien les courses longues en général. Je suis beaucoup moins bon pour les sprints, j'ai tendance à prendre trop de risques dans les courses courtes.
Je ne pense pas que je vais préparer plus ou différemment les courses suivantes mais je partirai à chaque fois avec l'objectif de terminer, ce qui est déjà une victoire en soi et la garantie d'une belle position au classement.
Si l'opportunité de gagner s'offre à nouveau, je n'hésiterai pas, mais je ne forcerai pas les choses pour en arriver là.

 

 

  En dehors de cette course, parlons un peu de Spa de manière plus générale. Pour moi (pour d'autres peut-être) c'est un circuit un peu mythique. D'une part car je ne suis jamais allé sur place, d'autre part car GPL nous propose un voyage dans le temps, le tracé n'étant plus utilisé tel quel depuis 40 ans. Pour quelqu'un comme toi, étant "de là bas" c'est évidemment peu exotique mais comment ressens-tu ce circuit ? Est-ce que c'est magique ou banal ? Et pour les Belges en général est-ce que c'est quelque chose de spécial comme une partie du patrimoine ou alors rien qu'un circuit de course auto comme il y en a d'autres à travers le monde ?

 

  Pour moi, impossible de voir en Spa un circuit comme les autres dans la vraie vie.
Spa c'est l'endroit où j'ai découvert les courses et l'ambiance "circuit" dans mon enfance. Je suis en effet allé suivre de nombreuses fois les "24h de Liège moto" qui se déroulaient à Spa, mes parents étaient adeptes.
A l'époque on faisait le tour du circuit à pied, c'était déjà le nouveau tracé et je le connaissais par cœur avant de savoir conduire... souvenirs du bruit, de la vitesse, ambiance de course, la tension du départ et l'arrivée en forme de soulagement pour tous les pilotes… mais aussi souvenirs des montagnes de canettes de bière dans les campings ou des motards ivres qui font des concours de freinage entre les tentes et les feux de camp… toute une époque pour moi !
Et puis il y a eu les nombreuses LANs LBGPL à Stavelot, la friterie de Masta... une autre époque mais toujours juste à côté du circuit, non décidément Spa ne peut pas être un circuit comme les autres... :)
…et pourtant, dans l'absolu, l'ancien Spa sur GPL n'est pas mon circuit préféré loin de là, mais en course c'est une autre histoire, l'attachement ou le goût qu'on a pour un circuit ne compte plus vraiment, piloter et être en bagarre sont des plaisirs où que cela puisse être.

 

 

  Merci à toi Jean-François pour ta disponibilité et bonne suite de saison.

 

  Merci à Planète GPL !!

 

Propos recueillis le 1.05.10

A suivre...

 

Sauvegarder en PDF



20/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres