INTERVIEW : THIERRY CASSAGNE PAR ERIC LIBOUREL - 23.10.2011

 

 THIERRY CASSAGNE - INTERVIEW - PAR ERIC LIBOUREL - 23.10.2011

Mieux connaître Thierry Cassagne en 13 questions !

 

 

  R4E m'a demandé de lui proposer un nom pour une prochaine interview. Immédiatement j'ai pensé à toi. Un soldat fidèle dans notre équipe Vaillante du championnat LFGPL depuis 2006 si mes souvenirs sont exacts. A l'époque tu avais cédé au chant des sirènes lors de ma grande campagne de recrutement pour relancer la "Team Vaillante", alors en délicatesse avec ses pilotes. Ainsi, avec toi nous avons gagné deux titres du championnat "équipes" de ce même championnat (2007 et 2009). Toujours motivé et positif, tu fais partie de ceux qui stimulent les troupes tout en conservant le recul nécessaire afin de conserver une bonne ambiance au sein de la "Team". Tu as le sens de l'humour et tu ne te prends jamais au sérieux, je crois que c'est une grande qualité dans notre petit univers virtuel. Enfin, tu fais partie des quelques rares "amis" virtuels que j'ai aussi pu rencontrer dans la vraie vie.

 

Suite à ma proposition, R4E m'a invité à faire l'interview moi-même, ce que j'ai accepté (même s'il m'aura fallu beaucoup de temps pour pondre cet article, un vrai escargot boiteux, désolé pour le retard).

 

Une occasion pour moi de mieux te connaître, et ainsi t'offrir la possibilité de t'ouvrir aux autres joueurs de notre simulation fétiche (bon, tu as le droit de garder pour toi quelques petits secrets quand même, hein !).

  Bonjour Thierry. Première question, afin de mieux te cerner, pourrais tu te décrire, nous en dire un peu plus sur toi ? Ton physique (tu peux tricher, personne n'ira vérifier de toute façon et je tacherai de garder ton secret) ? Ton caractère ? Ton métier ? Tes passions et autres hobbies ? Et aussi tout ce que tu jugeras utile de nous dire afin qu'on ait tous l'impression de bien te connaître, comme si nous étions des amis de 30 ans.

 

  Juste avant les vacances je reçois un appel de mon team manager de la prestigieuse écurie Vaillante, le "French Doctor" Éric :

 

« Il faudrait que tu répondes à une interview pour le célèbre site "Planète" ».

 

« Qui, moi ? Mais attends, sur la planète GPL je ne suis pas connu, tu parles d'une pub pour notre écurie. Et puis que vais-je raconter ? Va falloir que je remonte dans le temps, c'est pas évident, j'ai jamais brillé lors des courses virtuelles malgré mes multiples essais sur tout ce qui existe ou a existé comme jeux de voitures ».

 

« Mais si, tu as d'autres qualités qu'il faut mettre en avant. Pour avoir des premiers sur les grilles, faut qu'il y ait du monde derrière » qu'il me répond le boss.

 

« Et puis paraît que la rédaction de "Planète" t'envoie, pour te poser les questions, Marion Joles, la petite brune de F1 à la une ».

 

Là, je sais plus si j'ai bien compris, c'est vrai que Éric est marseillais, j'aurais du me méfier. Donc j'attends Marion, mais à force d'attendre, le temps passe et je ne vois rien venir. Il va falloir que je me dépatouille tout seul avec mes souvenirs et ma prose. Je m'appelle donc Thierry Cassagne, avec comme pseudo sur certains forums : Thye. Je vis depuis ma naissance, en février 1957, dans la banlieue bordelaise, sur la rive droite de la Garonne. Je suis donc bien placé pour "le bien manger" et "le bien boire" (au grand dam de mon médecin, qui n'est pas le Dr Libourel, là aussi au grand dam de ma femme). Je suis marié et j'ai 2 fils de 26 et 24 ans. Mon métier rejoint une de mes passions. Je suis responsable des secteurs Musique et Bandes Dessinées dans la médiathèque de ma commune. Passion pour la BD, donc collectionneur.

 

 

  GPL est un jeu qui a pour thème le sport automobile. Est ce un sujet qui t'intéresse dans la vie réelle ? Es tu du genre incollable sur le sujet ? As-tu même eu la chance de piloter une vraie voiture de course ?

 

  Cette question rejoint la suite de la première réponse. Passion aussi pour l'automobile. N'ayant pas les moyens d'un Nick Mason pour acheter des voitures de légende, je collectionne les miniatures. Avec pour thèmes (par contrainte de place) : "les voitures ayant participé au Tour de Corse". Car si j'aime le sport auto en général, j'ai une préférence pour le rallye et ses acrobates. J'ai peu a peu laissé tomber la F1, insipide (bien que le haut du panier du rallye prenne le même chemin depuis quelques années).

 

Dans mes jeunes années, j'ai essayé de faire du rallye amateur, mais à cause d'un manque de sponsors, j'ai vite stoppé l'expérience. Plus tard, j'ai pu me remettre en piste avec l'achat d'un kart "Freedom" qui me permettait de tourner sans challenge sur la piste de Biganos (ah les bons souvenirs, mais qui vus maintenant me semblent être un handicap pour ma carrière virtuelle). J'essaierai de m'en expliquer plus tard...

 

 

  Bon, une caravane pour rouler sa bosse, c'est sympa... mais quelle est le genre d'automobile que tu possèdes ou que tu as possédée ? Familiale, sportive, radicale ? Que tu possèdes ou que tu souhaiterais posséder un jour ? As-tu des rêves automobiles précisément ?

 

 

  Oui, pour les vacances je circule en camping car, depuis mes 25 ans quand j'avais équipé un Ford Transit en van.

 

C'est très marquant pour moi car pour acheter cette camionnette (et pour d'autre raisons plus pratiques) j'avais du vendre mon Alpine Berlinette, achetée à l'époque 15000 Francs, puis revendue au même prix après avoir effectué de multiples changements, notamment au niveau des organes mécaniques. Je regrette maintenant la vente de cette voiture qui est pour moi mythique et qui reste mon rêve actuel, pouvoir en posséder une de nouveau, même si c'est inabordable.

 

Avant, j'avais débuté ma carrière de conducteur avec comme premier achat (malgré les cris de mes parents) une R8 S "tunnée" a la mode de cette époque, soit typée rallye. Je revins plus tard à mes amours d'Alpine avec une autre bombinette, une R5 Alpine, c'était le temps où les radars n'étaient que des boites en fer blanc et où notre jeu de voitures n'était pas virtuel (une autre époque bien inconsciente), et où les "PB" se faisaient sur routes ouvertes.

 

Ensuite, la famille prenant de l'importance, les véhicules devinrent plus familiaux. J'en suis rendu aujourd'hui à rouler en 308 Peugeot, déjà bien trop agressive pour le "tout répressif pompe à fric actuel".

 

Reste donc pour la passion le rêve, les cadeaux de la fête des pères avec les coffrets découverte de la conduite sportive, les courses virtuelles et surtout en ligne.

 

 

  GPL tente l'approche "simulation" mais reste un jeu vidéo avant tout. Est-ce pour toi ta première expérience dans ce domaine ? Joues-tu à d'autres jeux vidéos, d'autres simulations automobiles, ainsi qu'à d'autres genres de jeux vidéos ? As-tu testé d'autres simulations automobiles sur PC et consoles ? Pourquoi, si c'est le cas, être resté fidèle à GPL ? Quels sont ses points forts et points faibles ?

 

 

  Mes premières expériences de jeux vidéos remontent à la nuit des temps, lors de la création des ordinateurs personnels et autres consoles. Faudrait que je fasse des recherches pour retrouver les dates mais j'ai eu tout ou à peu prés tout ce qui a existé.

 

Rappelez vous, les ancêtres des courses, pas d'autos, mais d'assemblages de pixels cubiques entre des lignes plus ou moins droites. C'était déjà magique, on est devenu accro !

 

Après ce fut la suite logique et la fuite en avant vers plus de réalisme, plus d'adrénaline, Amstrad, Atari 520, 1040 et le premier gros flash avec l'arrivée des "Grand Prix" de Geoff Crammond. J'avais l'impression d'être enfin au volant d'une F1 où on pouvait penser qu'il y avait encore des améliorations à faire mais sans se douter jusqu'où irait le réalisme.

 

Donc tout ce qui sortait en jeu de "ouatures", HOP ! Je testais, parfois le jeu passait mon crash-test et j'y passais pas mal de temps et de nuit à essayer d'être le nouveau Prost ou mieux encore pour moi le nouvel Auriol, mais souvent le boîtier rejoignait une pile d'autres et prenait une retraite anticipée.

 

GPL connu ce sort au début et je peux donc dire que je n'y fus pas très fidèle comme tu le suggères, cher Éric. Pourtant à sa sortie, GPL fut un gros choc. C'était le must de la conduite réaliste avec des voitures pour la plupart un peu oubliées, à part la Lotus de Jim Clark.

 

On n'était pas habitué à conduire ces avions sans ailes, ces années 67/68. Pour moi, c'était plutôt les monstres des 24h du Mans (Porsche, Ferrari, Matra, Ford). Je rêvais d'un jeu dans le cirque des 24h.

 

Alors quand GPL sort, j'achète de suite (pour voir) et ce fut la déception. Pas à cause des graphismes ou du jeu en lui-même mais à cause du réalisme du "gameplay". Je n'arrivais à rien malgré mon acharnement à comprendre les réglages pour arriver à faire 4 ou 5 tours sur Kyalami sans perdre une roue. Alors à force de me faire humilier par Jim Clark et Jack Brabham, j'ai laissé tomber et je suis passé à des voitures plus civilisées.

 

Et je suis reparti à la chasse au jeu le plus beau, le plus immergeant, mais il y avait toujours un hic, souvent à cause des pilotes IA qui se comportaient tous comme des petits Schumacher : "pousses toi, t'es sur ma trajectoire". Faut dire aussi qu'a l'époque j'aimais pas Schumacher, mais on reste bons amis !!!

 

Et puis nouvelle évolution, ce fut Internet et la découverte d'abord des forums de passionnés avec les "modeurs fous". Les jeux dépassés reprenaient vie.

 

Ce fut d'abord pour moi le jeu de rallye RBR qui, grâce à la fantastique équipe de "RallySim" fit référence au niveau des créations autour d'un jeu de base.

 

Puis vers les années 2005, en cherchant des nouveaux "mods", je tombe sur la communauté des adeptes de GPL. Ça y est, je suis embrigadé dans la secte de F1 Legends et des ses gourous : Jops, Molfis et Jack.

 

Au début je ne saisis pas tout sur les possibilités de rouler en réseau avec des gens qui habitent aux 4 coins de la France (houps ! j'oublie la Suisse et la Belgique) et qui peuvent me voir me vautrer à chaque virage. C'est donc la peur au ventre que je prends part à ma première course chez F1 Legends. Peur d'être ridicule et surtout de gâcher la soirée de mes nouveaux amis en faisant le boulet.

 

Et puis l'Internet au début, c'est aussi la galère avec sa connexion en dent de scie et ses coupures (souvenirs pas très glorieux de soirs de course ou j'explose de colère a cause de "ping" qui grimpe, et d'un grand coup de « pong » rageur dans le volant).

 

Internet devenant plus compréhensible, ce fut donc l'engrenage des jeux en réseau. J'essayais tout ce qui roule et sur tous les championnats : GPL, GTL, GTR, RSRBR, rFactor, etc... Le planning est complet, stop.

 

Surtout que j'ai aussi essayé de piloter des "spitfire" et autres coucous, mais les usines ne produisaient pas assez pour remplacer tous les avions "crashés".

 

Et puis 2005, c'est aussi le souvenir douloureux de la perte brutale de Jops. C'est ce jour là que je me rends compte que la communauté GPL est vraiment une vraie bande d'amis, et pas que du virtuel qui s'envoie des messages anonymes. Je ne connais pas beaucoup de ces amis là en vrai mais je me doute qu'ils pourraient être de vrais copains. J'ai d'ailleurs eu la chance d'en rencontrer certains. Rémy a Nogaro, Daniel dans son resto favori, Olivier qui me fait visiter Nice et bien sur Éric qui en a profité pour séduire, QUOI !!! Non, soigner ma femme.

 

 

  Quel est ton matos ? PC dernier cri et Thrustmaster TS500 rivé dans un simulateur à vérin par exemple ? Au niveau des sensations, y trouves tu ton compte par rapport à la conduite dans la vraie vie ? D'ailleurs, as-tu fait évoluer ton matériel au fil des ans ou es tu resté fidèle à tes premières amours ?

 

  En ce moment je roule avec un AMD Athlon 64 2coeurs, processeur 4800 et comme carte graphique une GeForce GTX550TI. Pour tourner dans les virages et essayer d'accélérer ou freiner, j'ai un G25 devant un malheureux écran de 18 pouces. Tout çà pour dire que, bien sûr, mon matériel a évolué depuis la naissance de l'ordinateur familial.

 

Au début c'était assez simple pour moi, il n'y avait pas trop de choix pour avoir du matos de pointe dès que tu avais quelques milliers de Francs. Et puis je maîtrisais le sujet. Mais avec l'évolution rapide de la technologie et puis ensuite le fait que mes fils aient pris le relais, je me suis vite retrouvé largué. Les évolutions du matériel furent liées soit aux faits que tels jeux, trop gourmands, faisaient ramer ou planter le système, soit au fait que les composants me lâchaient. Sur les conseils de mes gamins je prenais ce qui était nécessaire et suffisant sans tomber dans la démesure. Donc maintenant je suis bien incapable de conseiller quelqu'un pour savoir s'il faut avoir un double ou triple cœur, une barrette de DDR ou de H, s'il faut que je mette un radiateur plus gros, un ventilo supplémentaire, un carbu double corps et un échappement libre.

 

Comme mon ordi est vraiment dédié à ma passion, j'essaie d'avoir du matériel qui me permette d'être le plus possible en immersion dans le bain du jeu, or c'est là que j'ai un problème. Si les graphismes, les sons, l'ambiance et l'adrénaline (surtout en réseau) sont bien là, je n'arrive pas à ressentir les sensations propres à la voiture. J'ai changé plusieurs fois de volant et pédalier. Je trouvais le Momo très bien pour la conduite mais je trouvais son pédalier trop "jouet", sans comparaison avec la réalité. Dès que j'ai pu, j'ai acheté un G25. Je pensais tout améliorer avec ! Tu parles Charles (vieille expression française). Si le ressenti est bien meilleur, j'arrive même plus à rééditer mes temps sur un jeu comme GPL.

 

Franchement, pour moi, devant un écran, impossible de conduire comme dans une voiture, impossible de rétrograder à la volée, impossible comme au bon vieux temps de faire un "talon-pointe", impossible de passer un virage en "appel contre appel". Je n'ai pas la méthode pour la conduite virtuelle. Je pensais que mes années d'expérience, surtout en kart, me serviraient pour être dans les hauts de grille. J'ai vite déchanté quand rien que sur Playstation mes fils me mettaient minable en WRC ou en GT (alors qu'ils n'avaient pas le permis). J'ai donc compris que quel que soit le jeu, je resterais en fond de grille, mais je dois dire que même si je participe à tous ces championnats pour passer un bon moment à me croire pilote de course, je préférerais être à côté d'un Tom ou d'un Olivier (pour ne citer que ces 2 références parmi tous les autres "aliens").

 

 

  Que pensent ton entourage, ta famille, ton épouse (tu lui feras la bise de ma part) de ton addiction misérable pour ce vieux jeu rétrograde ?

 

  C'est grâce à ces rencontres que cette maladie, perdre du temps devant un écran accroché à un volant a faire "VROUM VROUM", à s'énerver pour un freinage loupé, à injurier un adversaire qui t'envoie dans le rail, à crier contre le chien qui aboie ou ma femme qui me parle en pleine course, arrive à passer sans trop de crises de ménage.

 

Mes enfants sont aussi accros que moi à des jeux plus violents donc ils ne peuvent rien dire. Ah si bien sûr, ils se moquent en me disant qu'à mon âge je passe mon temps à jouer.

 

Mais bon, je suis fan de Bandes Dessinées. Je colle, peints et décore des petites voitures qui s'accumulent dans des vitrines. Alors ils pensent que mon compteur "âge" est bloqué vers 25 ans et ça leur va très bien, à part certains dimanche soir vers 20h15 ou ils finissent de manger sans moi !

  Donc GPL ou Grand Prix Legends ! Te souviens-tu de tes débuts, de ta toute première fois ? Comment l'as-tu découvert ? Était ce un coup de foudre ou une relation chaotique du genre "je t'aime moi non plus" qui a du mûrir doucement afin qu'elle prenne corps ? As-tu immédiatement intégré la communauté web ?

 

  Voir réponse à la question 4.

 

 

  Dis moi quel est ton (tes) meilleur(s) souvenir(s) sur cette formidable simulation (en dehors du jour où tu as su que je t'acceptais dans mon "Team") ? Et ton (tes) pire(s) souvenir(s) ? Tes autos et circuits préférés et honnis ? As-tu pu tester les divers "mods" existants ?

 

  Des souvenirs j'en ai plein, avec le recul ils se mélangent un peu. Car comme je viens de le dire, ceux qui m'ont vraiment marqué, s'ils sont liés à GPL, ne sont pas dans le virtuel de la course mais sont dans la vie réelle.

 

Je n'ai donc pas spécialement de grands souvenirs d'une course surtout qu'elles ne furent pas des exploits inscrits sur la toile. Alors, disons ma première victoire. Pour le stress et la joie bien réels qu'elle m'a procuré je crois, mais comme je le répète, certains GP restent en mémoire, pour moi, par les réactions et les messages qu'ils ont suscité ensuite.

 

Pour mes préférences, elles vont souvent vers ce qui me semble le plus facile à maîtriser et où je ne suis pas trop largué par les champions de haut de grille. Si on devait choisir une voiture pour toute la saison je prendrais la Ferrari et en second choix l'Eagle. Avec elle, je ne suis pas trop ridicule partout, ce qui est quand même le but.

 

Pour les circuits, au début de GPL, c'était assez simple de faire un choix. J'aimais bien Kyalami car c'est là où j'ai fait le plus d'essais et où je connaissais chaque mètre carré de pelouse, puisque l'ayant tondue plusieurs fois. Monza pour sa simplicité, mais en course quel ennui. Ensuite à cause ou plutôt grâce aux "modeurs fous", j'ai vite été dépassé par la multitude de circuits dispos, donc je prends ce qui vient dans le choix des organisateurs des championnats.

 

J'ai bien sur testé tous les "mods" qui ont été fait à partir de GPL même si je sais qu'il ne faut pas trop se disperser pour être efficace (ce que je n'arrive pas a mettre en pratique). Je regrette un peu que les "mods" avec des voitures un peu moins radicales que celles de 67 n'aient pas trouver leurs pilotes pour faire des championnats.

 

 

  Treize, le chiffre 13 (pour 13 ans)… De mauvais augure pour GPL à ton avis ? Comment vois-tu son avenir dans ta boule de cristal ? La communauté diminue progressivement mais sûrement année après année, GPL est clairement sur le déclin, sommes nous en train de vivre nos toutes dernières heures sur cette simulation ? Qu'en penses-tu ? Quelle alternative ? Continueras tu le online sur une autre simulation automobile ?

 

  Bien sûr que la communauté diminue peu a peu mais il faut quand même voir que GPL est un jeu très vieux pour la version de base et qui a su renaître et rester encore dans le top grâce à tous ceux qui bossent parfois anonymement sur les "adds-ons de fous". Peu de jeux gardent ce pouvoir d'attraction après tant d'années. Perso je peux le mettre sur la même étagère que le jeu de rallye RBR qui connaît le même parcours grâce a sa communauté et qui trouve toujours des nouveaux joueurs pour remplacer les anciens pilotes à la retraite.

 

Pour GPL, il y a tellement de jeux concurrents, que par sa difficulté de prise en main, ses défauts de "gameplay" parfois énervants [accrochages mal gérés, fragilité des mécaniques, casses parfois incompréhensibles : je parle des choses qui m'énervent et que j'accuse d'être une des causes de mes mauvais résultats (on va pas se laisser emm... par des machines !!!)].

 

 

  Tu participes à plusieurs championnats en ligne, lequel préfères-tu ? Quel est ton historique sur le versant en ligne de GPL ? Que recherches-tu dans chacun de ces championnats ? Te fixes tu des objectifs ?

 

  Je participe à beaucoup de championnats en ligne devrais tu dire, même trop. Car si avec GPL j'ai commencé avec F1 Legends puis suis venu te demander de m'embaucher chez Vaillante pour la LFGPL, à une époque j'ai tenté l'expérience GPL 66 et 69. À coté j'avais des Champs sur GTR2 et rFactor avec Simracingzone + le Rallye sur RSRBR. À vouloir tout faire j'étais nul partout.

 

J'ai donc décidé de me recentrer en gardant GPL surtout pour la communauté de joueurs. C'est là où je trouve la meilleure ambiance, des gens qui en étant compétiteurs sont toujours là pour aider et ont le recul nécessaire pour savoir qu'il ne sont que des pilotes virtuels, sans prise de tête ou "clashs" (des défauts que j'ai malheureusement constaté sur d'autres plate-formes).

 

Un petit regret, que les différents championnats LFGPL ou F1Legends ne passent pas par "Teamspeak" pour plus de convivialité.

 

 

  Comment te prépares-tu avant chaque course ? Procèdes-tu à un rituel immuable dans les minutes qui précèdent chaque épreuve ? Pied nu, chaussettes ou chaussures ? Isolement ?

 

  Ma préparation est un peu merdique ! C'est souvent dans l'urgence a cause d'un emploi du temps très changeant. Lorsque les courses sont après 21h ça va, c'est plus cool et j'ai le temps de me mettre dans l'ambiance. Mais si c'est avant, c'est souvent panique a bord en "speedant" tout le monde (maintenant on est plus que 2, c'est plus facile) pour manger et en faisant semblant de ne pas entendre les remarques négatives.

 

 

  Pour ce qui est des réglages, as-tu des "setups" favoris ? Que modifies-tu ? Que recherches-tu, stabilité ou performance ?

 

  Question réglages, devant la foultitude de setups dispos, je prends comme base de départ les GH2 sur lesquels je modifie les angles de rampes pour avoir une voiture stable au freinage puis je règle les ailerons (ah bon, que me dis tu là Éric, il n'y pas d'ailerons sur les fusées de 1967 !!! Ils n'en ont mis qu'en 68 ! Ce qui n'évitait pas les têtes à queues en 69 !).

 

Si je ne suis pas à l'aise avec les GH, je fais appel aux copains d'écurie pour tester et je privilégie souvent la stabilité. C'est mieux pour moi d'essayer de finir la course car je sais bien qu'à vouloir aller "afond afond" je finis par manquer mes repères et c'est retour sur le camion plateau et engueulade avec le Boss (Mais non pas toi Éric, l'autre Boss).

 

 

  Enfin, après l'homme, peux tu nous dire quel type de pilote virtuel tu es ? Ton style de pilotage ? Zen ou nerveux ? Ce pilote virtuel est il le reflet fidèle de l'être humain que tu es ?

 

  J'ai déjà un peu parlé de tout ça, je suis zen avant, nerveux au départ et quelques fois très énervé quand la course s'arrête brutalement (jamais envers un autre pilote, mais c'était souvent contre cette p.t.in de connexion qui coupait). Maintenant je relativise et je me dis que c'est dommage de quitter la course, que ma soirée est un peu gâchée mais vivement la prochaine !

 

Je voulais pour conclure remercier Éric (dommage que Aix soit si près de Marseille et si loin de Bordeaux) pour m'avoir proposé cette interview (je t'envoie ma note de frais avec le nombre d'heures passées au tarif des fonctionnaires).

 

Et puis merci et bravo à R4E pour tout le travail accompli. C'est génial d'avoir des gens motivés pour faire vivre GPL, et désolé pour le retard...

 

 

  Thierry, merci pour ta patience…

 

 

Propos recueillis le 17.10.11

LES BALISES DU PARCOURS

 

 

LFGPL 67


27.01.2006 : D6 - 1ère course - Mexico

17.11.2006 : D5 - 1er podium - Spa

23.02.2007 : D5 - 1ère victoire - Brands Hatch

22.02.2008 : D3 - 1er podium - Monaco

15.05.2009 : D2 - 1ère victoire - Nogaro


--


LFGPL 69


11.05.2007 : D2 - 1er podium - Zandvoort

01.06.2007 : D2 - 1ère victoire - Mexico

 


-------

 

 

F1 LEGENDS


30.01.2005 : 1ère course - Mexico

02.04.2006 : D3 - 1er podium - Thornham

18.10.2008 : D4 - 1ère victoire - Hilltop

A suivre...

 

Sauvegarder en PDF

 



23/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres