PEDALIER FANATEC CLUBSPORT - PREMIERS PAS - 23.10.09

 

 PEDALIER FANATEC CLUBSPORT - PREMIERS PAS - 23.10.09

Après l'ouverture du colis traditionnel, couleur craft, on découvre la boîte du pédalier en elle-même. La bête est lourde, on en salive déjà. La photo de l'engin met en appétit. On ouvre délicatement la boîte. Tout est correctement empaqueté. Les cales en polystyrène sont bien en place pour que rien ne bouge ou ne souffre pendant le transport. De ce côté là c'est du sérieux.

Voilà le pédalier tel qu'il est au sortir de la boîte.

Après quelques minutes de dévissage et revissage le déplacement de la pédale de frein vers la droite est fait. De quoi gérer au mieux le freinage pied droit.

J'ai enlevé la cale qui se trouvait initialement derrière la pédale d'accélération. Celle-ci, au premier plan, est désormais bien en retrait par rapport à celle de frein. Idéal pour remettre un peu de gaz tout en freinant.

On voit bien là comment se présente l'ensemble. Les bords, incurvés, permettent de laisser passer sans problème le câble Usb, à sa guise, d'un côté ou de l'autre.

Cette vue permet de constater que toute la câblerie et la connectique sont à l'air libre. On aurait pu préférer que tout cela soit enfermé dans une coque comme pour le G25. Gare à la poussière ou aux animaux de compagnie. Comme on peut le voir la présence d'éléments en plastique est réduite au minimum. Les quatre patins en caoutchouc seront suffisant pour maintenir les 5 kilos de l'ensemble bien en place sur de la moquette.

 

Sur une surface plus lisse il faudra par contre que le pédalier soit calé contre le mur ou un objet lui-même adossé au mur (c'est mon cas) ou bien, pour les plus perfectionnistes, fixé au sol d'une manière ou d'une autre. En effet la résistance de la pédale de frein n'est pas du type chewing-gum et le pédalier aura vite tendance à vous fuir s'il n'est pas tenu fermement au sol d'une manière ou d'une autre.

Un autre détail bien pensé, ce rebord qui permet de caler bien correctement les talons sous la base des pédales. Excellent !

Une prise USB (à droite) et une prise 7 broches.

Le câble fourni pour la prise USB du pédalier est de type B d'un côté (à droite) et le traditionnel type A pour brancher sur le PC. Il fait 1.70 m mais on trouve n'importe où du 3 ou du 5 mètres s'il faut plus long.

Détail du potard qui permet de régler l'intensité du freinage. Une fenètre à l'écran permet de paramétrer celà, le pédalier étant reconnu immédiatement par windows dès le branchement de la prise usb.

La vis qui permet de régler la résistance à la pression de la pédale d'accélération. Le système est identique pour l'embrayage.

MON AVIS

Ce pédalier s'adresse très clairement aux adeptes de produits high-tech mais pas seulement. Il faut en plus avoir envie de se mettre à rouler en freinant du pied droit tout d'abord mais encore plus d'utiliser l'embrayage. Non pas que le pédalier du G25 ne le permette pas mais, et même si certains pilotes jouent ainsi sans s'en plaindre, je considère, moi, que le Logitech ne se prête quand même guère à cet exercice.

 

L'espace existant entre la pédale d'accélération et de frein est sur le G25 beaucoup trop important. Pas de problème de ce genre avec le Clubsport de Fanatec. On peut, comme montré plus haut, régler l'emplacement des trois pédales exactement comme on veut. Un premier avantage qui fait qu'on puisse vouloir abandonner le Logitech pour le Fanatec.

 

A noter que lorsque j'ai commandé cet article le kit de modification du G25 signé Niels Heusinkveld n'existait pas encore. Ce kit va dans le même sens à savoir modifier l'emplacement des pédales du G25 mais je pense que j'aurais quand même franchi le pas. En effet le Fanatec propose une autre avancée non négligeable et elle concerne le frein. Contrairement au Logitech pour lequel le frein réagit selon le mouvement appliqué à la pédale, là, pour le Fanatec, c'est la pression exercée qui influe sur le freinage dans le jeu. Un distingo très important qui change complètement l'approche du pilotage et amène beaucoup de réalisme.

 

Au chapitre des qualités on appréciera aussi une fabrication intégralement en métal ou presque. Si le produit est cher, après quelques semaines d'utilisation je me réjouis d'en avoir fait l'acquisition. Sans conteste on en a pour son argent. Tout n'est pas parfait, certes, mais globalement, et en l'état, ce pédalier est déjà plus que correct. Je regrette juste que les possibilités de réglages logiciels soient bien moindres que pour le G25. Là, c'est le strict minimum. Un écran permet de visualiser les pédales et de voir en appui qu'elles sont bien reconnues par le Pc. Un potentiomètre derrière le pédalier permet de jouer sur le réglage du frein. C'est à peu près tout de ce côté là. Ceci étant je n'en suis qu'à mes premiers pas avec ce pédalier et je suis sans doute loin d'en avoir découvert toutes les ressources. Il semble que la partie "firmware" va évoluer et permette de paramétrer de manière plus étendue d'autres réglages. A voir.

 

Côté mécanique c'est la résistance à la pression que l'on peut régler pour l'accélération et l'embrayage avec une simple vis. Rien de plus compliqué et c'est un plus, là aussi. Simplicité, efficacité. De ce côté là aussi des évolutions sont en cours. Différents types de ressorts, plus ou moins longs ou résistants sont ou seront disponibles. Un produit qui s'améliore et dont on peut apprécier les évolutions même après l'achat, voilà qui est intéressant.

 

En ce qui concerne les regrets, il y en a évidemment. Comme mentionné plus haut dans les commentaires des photos, toutes les tripailles de l'engin sont à l'air libre. Bien quand on veut bidouiller le bazar régulièrement, un peu moins quand, comme moi, on n'est guère bricoleur. Cela laisse craindre que l'ensemble prenne la poussière plus que de raison et impose surtout que les manipulations soient limitées et faites avec beaucoup de précautions pour que contacteurs et câbles ne prennent pas un mauvais coup.

 

Le dernier point négatif concerne la commercialisation de ce bel objet par Fanatec. On n'est pas loin, hélas, de la vente par souscription ce qui est un comble pour une firme qui commercialise ses produits uniquement par internet. Commandé fin mai la livraison prévue fin juillet à finalement eu lieu fin août. Un peu long, un peu trop long. On constatera quand même que le contact est bon, par mail mais en anglais, lorsqu'on veut avoir des nouvelles de sa commande. Une relation clientèle satisfaisante ce qui compense un peu le point noir qu'est ce délai de livraison plutôt limite.

 

Au final ne reste quand même que le plaisir d'avoir un périphérique de jeu hors du commun et au rapport qualité-prix au-dessus du lot, ce qui est bien le principal.

 

A coupler avec un volant G25 et un levier de vitesse SST de Sim-gear pour avoir un ensemble au top à un tarif encore raisonnable.

 

  Un très bon article, en anglais, beaucoup plus complet que ce que je suis en mesure de vous présenter actuellement.

EN RESUME

- Conception Allemande.

- Entreprise basée en Europe.

- Matériaux utilisés.

- Qualité de Fabrication ? A voir dans le temps.

- "Architecture" ouverte, propice aux modifications et améliorations par l'utilisateur.

- Beaucoup de réglages "mécaniques" possibles.

- Evolutivité importante du produit possible même après acquisition (firmware + "accessoires").

- Bonne communication avec le service commercial. Par mail (mais en anglais).

- Pédale de frein sensible à la pression exercée et non au mouvement subi.

- Pédale de frein très ferme mais on s'y fait vite. Sûrement proche de la sensation de certaines voitures "typées sport".

- Excellent rapport qualité-prix.

- "Made in China", mais qu'est-ce qui ne l'est pas ?

- Qualité de Fabrication ? A voir dans le temps.

- "Architecture" ouverte, plus exposée aux problèmes en ce qui concerne câbles et connecteurs.

- Très peu de réglages logiciels (pour l'instant).

- Système de commercialisation  un peu "limite" : L'argent est "collecté" avant qu'un lot de produits ne soit mis en fabrication. On est à la limite de la souscription. Trésorerie limitée ? Quid de la pérennité de l'entreprise ?

- Délai de livraison très long, 3 mois en général (pour 2 mois annoncés dans mon cas).

- Pédale de frein sûrement trop ferme pour certains, avec le ressort de base en tous cas. Beaucoup plus ferme que celle du G25 déja jugée trop ferme par de nombreux joueurs.

- Produit relativement cher, 200 euros, réservé aux "geeks".

- Concurrence du kit de transformation de Niels Heusinkveld pour le G 25.

- Justifié uniquement si le reste du matériel est à l'avenant et conseillé avant tout pour ceux qui veulent piloter avec l'embrayage. 

A suivre...

 

Sauvegarder en PDF



23/10/2009

Liens

Voir les articles de la catégorie 27 - UN TOUR DE PERIPH
Imprimer cet article