PIERRE FABRE - LE BOSS DEBOULONNE

S'il est jusqu'à présent, l'indiscutable N°1 français de GP LEGENDS ce n'est pas à l'occasion d'un record que je peux lui rendre hommage aujourd'hui. Je peux, par contre, revenir sur l'ensemble de son palmarès au moment même où, Blood, le N°3 Espagnol, lui ôte la première place de l'Historic Rank. Celui-ci est constitué, entre autre, des circuits d'Adélaïde en Australie et D'Imola en Italie. On y trouve aussi le mythique circuit français des 24h du Mans, à l'époque "bénie" où la ligne droite des hunaudières n'avait pas encore été "charcutée".

Pierre Fabre, si je suis bien renseigné, à quitté l'Univers GPL il y déjà 3 ans. Il aurait fait, depuis, des misères à tout le monde sur Rfactor.

Avant cela, il a bien fait le ménage puisqu'on peut considérer que l'ensemble de ses performances le met au premier rang mondial de GPL, toutes catégories confondues : 6è au GPL RANK, 1er au Challenge Rank, désormais donc "seulement" second à l'Historic Rank et 1er au Munchausen Rank. Voilà, c'est fini pour le "mod67", autant dire que c'est la totale.

En effet, aucun de ses adversaires dans un des ces classements n'est présent dans un autre à ce niveau là, si ce n'est, à la limite, Blood dont on a déjà parlé et, dans une moindre mesure, le finlandais Joosa Riekkinen.

Au-delà du "mod67" Pierre Fabre avait bien dévasté aussi le "mod65" avant de s'éclipser puisqu'il y est, excusez du peu, N°4 mondial.

Reviendra-t-il un jour vers GPL, s'exercer au "mod69" ou reprendre sa première place de l'Historic Rank ? J'en doute, mais qui sait ?

On a bien vu le N°1 mondial du GPL Rank, "mod 67", l'australien Greg Stewart, revenir aux affaires, après 4 ans d'absence, pour récupérer, en juillet 2006, sa couronne tombée aux mains de son compatriote Paul Wintrip.

Avec GPL tout est possible...




0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres