BERTAND D. RECIDIVE CONTRE LES RANKS - 1.10.07

Certains s'offusqueront peut-être ou penseront que je radote mais il n'en est rien. Certes, j'ai déjà consacré un article dans cette rubrique au jeune Bertrand D., il y a moins de 15 jours, mais vous allez comprendre, en lisant ce qui suit, que nécessité fait loi.

En effet, s'il avait largement commencé sa conquête en s'attaquant aux Challenge Ranks et à l'Historic Rank, il ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Il a poursuivi sa route en labourant, depuis, très sévèrement le 4è et dernier Rank consacré au "mod67", le Munchausen Rank.

Si ce Rank est encore assez peu travaillé par les pilotes du monde entier il n'en est pas inintéressant pour autant. Bertrand D. y fait une entrée remarquable avec un handicap qui frôle immédiatement les -14 ce qui le place 3è des français sur 12 inscrits et dans les 50 meilleurs mondiaux sur un peu plus de 150.

Si 2 des circuits ont encore pour lui un handicap positif, il fait preuve, une fois de plus, d'une incroyable capacité à s'approprier et dominer en très peu de temps des tracés inconnus. Ainsi, Campalto est bouclé en 2.18.8 soit 3 secondes de mieux que le temps de référence. A Jokimaa, l'écart est encore plus significatif puisque c'est avec près de 5 secondes qu'il explose le  en 4.07.9, sur un circuit donc beaucoup plus long et donc, théoriquement, beaucoup plus difficile à dominer.

Où les performances deviennent beaucoup plus extraordinaires, c'est que, non content de boucler un 4è Rank en très peu de temps, Bertrand est retourné "titiller" le Challenge Rank pour donner à son handicap un visage encore plus remarquable.

Atteignant -21 au moment où j'écrivais l'article, ce qui était, convenons-en, déjà fabuleux au vu du peu de temps consacré, on entre aujourd'hui dans une autre dimension. Avec un handicap désormais poussé à -42 il passe de la 12è à la 4è place française et pointe vers la 70è place mondiale dans un classement qui compte plus de 650 compétiteurs.

Au passage, son temps à Snetterton est passé de 1.24.5 à 1.23.6 mais c'est surtout à Road 67, le très beau circuit d'Alain Bosco, que son temps devient incroyable : de 4.16.2 il est passé à 4.10.2 sur un circuit où le temps de référence est de 4.34.2. Autant dire que ce temps à lui seul pourrait suffire pour parler de Bertrand D..

En effet, plus de 800 chronos ont été soumis dans le monde entier pour ce circuit au GPL RANKS et il y fait une entrée fracassante dans les 50 meilleurs. Excusez du peu. Il se place, au passage, en 3è position des français à moins d'une seconde de Guillaume Nachin.

La lutte promet d'être chaude s'ils décident de s'employer tous deux à avoir le leadership sur ce chrono. Quand je parle de leadership j'exagère un peu, bien sûr, car il semble peu probable qu'ils puissent aller chercher tout en haut le "retraité" Pierre Fabre qui avais claqué un 4.03.6.

En attendant, Bertrand reste un pilote à surveiller car, à âge égal, il est à peu près au même niveau qu'un certain Martin Audran. Reste à faire aussi bien en course qu'en hotlap, un autre challenge à relever. Bonne continuation Bertrand.     

     

 

 

 

 

 



01/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 214 autres membres