DICO DES PILOTES - F COMME... FABRE

 

 

 F COMME... FABRE

 

 FABRE Pierre

  Pierre Fabre est LE roi du hotlap francophone. Depuis juillet 2004 il est au-delà du Rank extravagant de -91 ce qui lui permet de figurer aujourd'hui encore dans le Top 10 mondial.

 

Dominateur, il l'est aussi dans les courses en ligne même s'il n'a pourtant pas un palmarès à la hauteur de son Rank. Il fait ses débuts dans le championnat de la ligue française à Solitude en septembre 2001 dans une course de D2. Il n'y revient qu'en juillet de l'année suivante et s'impose au même niveau sur le même circuit avant d'accéder à la D1 à partir de septembre. En novembre il obtient son premier podium au sommet en terminant à trois secondes de Davy Decorps à Monza. Septembre 2002 l'a vu aussi rejoindre le championnat F1 Legends : Monza lui réussit puisque en octobre il y décroche son premier succès en D1 malgré la présence d'Eric Coineau.

 

En 2003 il rempile dans les deux championnats et va confirmer ses premiers résultats. Chez F1 Legends il roule là aussi essentiellement en D1 et débute l'année en l'emportant en janvier à Brands Hatch. Début mars il fait une incursion en D2 et s'impose logiquement à Zandvoort puis l'emporte à la fin du mois à Spa au niveau supérieur. En juin il domine les débats à Salzburgring, avec un tour d'avance sur ses suivants, puis au Nürburgring. Une 6è victoire en octobre à Kyalami lui permet d'afficher un bilan de 50% de succès mais son absence à un tiers des courses ne lui permet pas d'être bien placé au général. C'est en face, en ligue française, qu'il va réussir à valoriser ses résultats : en février, après une 2è place à Kyalami derrière Davy Decorps, il s'impose à Monaco. En mars il s'impose à Limerock puis, après un podium en avril à Zandvoort, il creuse l'écart avec ses opposants : Spa, Riverside, Rouen et le Nürburgring sont autant de pistes où il s'impose de mai à début juillet. La fin de saison lui vaut encore des succès à Monza en octobre et à Charade en décembre ce qui lui permet d'être titré avec une bonne avance au général sur Eric Coineau.

 

A partir de 2004 ses participations s'inscrivent en pointillé. Il fait une demi-douzaine de courses chez F1 Legends de février à juin, s'imposant pour ses deux premières participations à Monaco et St Jovite. La suite est moins bonne puisqu'il met un terme à sa participation dans ce championnat en juin après une course au Nürburgring où il ne roule qu'en D2 et ne passe pas le premier tour. En ligue française il fait le même nombre de courses avec des résultats similaires : une victoire à Kyalami en février puis un podium en avril à Rouen derrière Davy Decorps. En juin il fait une course vite terminée à Watkins Glen puis, un mois après F1 Legends, retrouve le Ring. Même circuit, même résultat : malgré la pole il ne brille pas et quitte la course après à peine plus d'un tour.

 

En 2005 Pierre Fabre fait un retour gagnant en ligue française en disposant de la première course de l'année devant Eric Coineau à Zandvoort. En février il abandonne à Watkins Glen puis, malgré une pole à Snetterton, quitte les pistes le mois suivant sur un nouvel échec.

 

 

Carrière : 2001-2005 - 8 championnats

 

Titre :

2003 - LFGPL

 

  Courses disputées : une bonne cinquantaine.

  Victoires : une vingtaine.

 

  Rank : -91.2

 

FLORKIN Marc

  C'est en février 2003 que Marc Florkin fait ses débuts dans le championnat F1 Legends, en D3, sur le circuit de Rouen. En avril il obtient son premier podium, en D4, sur le circuit Le Mans Bugatti derrière Joël Piret et Alain Rochette. En 2004 il rejoint également le championnat de la ligue française et y roule en D5 dès janvier à spa. Cette année-là il intègre aussi la Ligue belge pour une demi-douzaine de courses et y roulera aussi deux ans plus tard, le temps d'une Lan sur le circuit de Limerock.

 

En 2005 il fait sa meilleure saison avec un podium chez F1 Legends, en août, en D3, au Nürburgring et au final une place dans le Top 10 du classement général d'un championnat qui comptait près de 80 participants. En ligue française il roule en D5 comme l'année suivante où, après un podium en D6, il réintègre le niveau supérieur pour deux résultats du même tonneau en août et décembre à Zandvoort et Monza.

 

En 2007 il obtient deux nouveaux podiums, Rouen en avril et Watkins Glen en septembre, mais surtout, entre les deux, décroche une première victoire en s'imposant à Zandvoort en mai. Chez F1 Legends il finit bien l'année en s'imposant là aussi, en D3, à Mexico. L'année suivante il glane un nouveau podium à Kyalami, en D4, alors qu'en ligue française il débute la saison en D4 puis atteint la D3 en mars, obtenant immédiatement un podium à ce niveau à Virginia.

 

Début 2009 il fait sa première course en D2 en ligue française avant d'obtenir un premier succès en D3 en mars, à Watkins Glen. D'avril à septembre il dispute ses trois dernières courses dans ce championnat, à nouveau en D2. A partir d'octobre il se consacre exclusivement au championnat F1 Legends. Il y roule en D4 et D5 en début d'année, exception faite d'une incursion en D2 en avril à Monza. En mai il termine second en D4 à Silverstone puis roule en D3 en juin et continue à ce niveau jusqu'à la fin de la saison.

 

En 2010 il obtient un podium en avril, en D4 à Monza, et poursuit son parcours, lors des années suivantes, en bon animateur du championnat F1 Legends. En 2013 il participe à la première course de la saison, à Kyalami, puis fait un break pendant quelques mois avant de revenir à la compétition en septembre : il roule alors sur le circuit Jops Siffert puis dispute trois des cinq dernières courses de la saison. En 2014 il dispute quatre des cinq premières courses de la saison puis revient fin juin pour une dernière ronde à Brands Hatch à l'issue de laquelle il met un terme à sa saison. En 2015 il fait un championnat complet ou quasiment en disputant près d'une douzaine de courses, en D3, puis en D2 quand le plateau est réduit à deux niveaux. En 2016 il dispute la première course de la saison, à Mexico, puis met un terme à sa carrière.

 

 

Carrière : 2003-2016 - 24 championnats

 

Meilleur résultat :

2005 - 8è - F1 Legends

 

Autre résultat marquant :

 

2006 - 3è - LFGPL D5

 

 

  Courses disputées : près de 260*

  Victoires : trois

 

*à fin 2016.

 

 

MultiGPLigues

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

Classement

57

en diminution 95

en augmentation 43

en diminution 73

en augmentation 55

en diminution 57

en augmentation 50

Sur

168

162

144

104

89

65

52

 

  Rank : +7.8

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL.

FONTALBA Bruno

  C'est mi-décembre 2000 que Bruno Fontalba fait ses débuts dans le championnat de la ligue française pour ce qui est la première manche du championnat 2001. Il y roule d'entrée en D1 à Kyalami, le plateau étant à l'époque réparti sur 3 niveaux. En février il termine second à Spa à quelques dixièmes seulement de Julien Bignon. Ce n'est que partie remise puisque, début mars, la course suivante le voit faire sa première pole mais aussi l'emporter pour la première fois. Il devance nettement Pierre Montet s'imposant sur un plateau qui comportait aussi d'autres pointures comme Bignon, Lambert, Schodduyn et Wagner. Par la suite Silverstone en mars, Watkins Glen en juin et Mexico en juillet sont autant de rendez-vous où il s'invite sur le podium. Ces résultats lui valent d'accrocher le Top 5 au classement général en fin d'année.

 

Dans le championnat LFGPL 2002 il roule à nouveau en D1 et les cinq premières courses lui réussissent : il enregistre en effet un podium à Monaco en février avant de briller fin mars à Spa. Il est le petit poucet au sein d'une course d'Eagle où l'on trouve tous les cadors, à part As et Fabre. Coineau, Galleron, Siffert et Souche sont là et il devance les autres : Lambert de 4 secondes seulement, suivi de Beaufrère, Schodduyn et Decorps. Comme l'année précédente Rouen lui réussit à nouveau avec un podium seulement quelques secondes derrière Galleron et Beaufrère. De mai à juillet les choses se gâtent puisque ses 4 courses se soldent par autant d'abandons. On le voit cependant disputer quelques courses dans le championnat d'été Vibrate, le temps de l'emporter à nouveau à Spa, fin juillet, devant Davy Decorps. Il ne revient en ligue française que pour une course en octobre à Watkins Glen mais elle se termine comme les précédentes. Ses bons résultats du début de l'année lui permettent quand même de conserver sa place dans le Top 10 au général.

 

En 2003 le mod F2 est bien loin (aucun mod n'est d'ailleurs encore publié) mais la ligue française propose un pseudo championnat F2 avec les voitures "d'entraînement" du jeu. Il se déroule d'octobre 2002 à juin 2003 et Bruno Fontalba y participe le temps de deux courses en janvier et mars. Le temps de deux podiums aussi à Monza et Watkins Glen. Dans le championnat 67 il rempile pour une 3è saison, toujours en D1, et renoue d'entrée avec le succès, fin janvier, sur le circuit Le Mans Sarthe. Cette première course de la saison le voit devancer assez nettement Lambert, Souche et Coineau. En février il obtient un accessit à Kyalami avant d'abandonner à Monaco. La 4è course à Lime Rock Mountain Park le voit prendre l'ascendant sur Pierre Fabre avant la mi-course après avoir été dominé aux essais. Il mène jusqu'à trois tours de l'arrivée avant de devoir lever le pied jusqu'à l'abandon dans le dernier tour, moteur cassé. Il met un terme à sa carrière à l'issue de cette dernière ronde.

 

 

Carrière : 2001-2003 - 4 championnats

 

Meilleur résultats :

 

2001 - 5è - LFGPL

2002 - 8è - LFGPL

 

  Courses disputées : trois douzaines.

  Victoires : quatre.

 

  Rank : -46.2

 

  Sa page sur Archives GPL

 

 FOURCADE Pascal

  Pascal Fourcade débute en janvier 2003 au sein de l'embryonnaire championnat BCRL et s'impose dès sa première course à Donnington. C'est dans cette ligue qu'il va connaître ses plus grands succès.

 

En 2004 (et 2005) il participe au championnat GPL.net mais intègre aussi F1 Legends. Il y fait un championnat complet et obtient une victoire, là aussi dès sa première course, à Kyalami, chez les novices (D4). Il s'y impose ensuite en Élite (D2) devançant, à Zandvoort, Gorgo le fou et Nicolas Tailler. 2004 est aussi l'occasion pour Pifor de faire quelques courses en ligue française, le temps d'y décrocher deux podiums en D2. Mais cette année là c'est surtout en BCRL que se dessinent les débuts des ses réussites futures : 5 des 7 courses, dont une victoire à Albi, lui suffisent pour terminer aux pieds du podium final derrière Guillaume Nachin, Olivier Boissel et Grégory Letellier.

 

En 2005, il dispute encore quelques courses, en début d'année, chez F1 Legends et s'impose sur une des trois épreuves qu'il dispute en ligue belge (en mod65) mais c'est de plus en plus en BCRL qu'il s'investit de manière fructueuse. Il abandonne quasiment le GPL originel, ne disputant plus avec qu'une demi-douzaine de courses en ligue française (en D3) ainsi qu'une manche en BCRL, mais se consacre aux mods avec succès : une saison complète avec les voitures de 65 et, au bout, le titre devant David Schneider et Olivier Boissel.

 

En 2006 il participe au championnat LFGPL qui inscrit le mod69 à son calendrier. Pour P4CADE c'est quelques courses en D2 récompensées par un podium en mars à Brands Hatch avant d'accéder à la D1 et de s'y imposer dès le mois suivant à Mosport. Cette première année consacrée exclusivement aux mods est pour Pascal Fourcade une réussite. S'il ne conserve pas son titre BCRL en mod65, il termine dans un mouchoir entre son successeur, le très véloce Alain Maurice, et le non moins rapide Laurent Coëffic. Il double même la mise avec le mod69 en occupant la même place entre deux autres adversaires bien coriaces, Olivier Guillo, champion, et Jan Verschueren. On a vu pire année !

 

Avec tous ces succès il semble avoir fait le tour de GPL et 2007 signe apparemment son retrait des circuits. Finalement ce n'est qu'un break et le mod66, nouvellement sorti, l'amène en 2008 à revenir en piste, à la BCRL. Ces voitures là lui conviennent bien aussi : il s'impose dès son retour en mars, à Valbray, au volant d'une Brabham alors que le plateau est constitué, entre autres, de pilotes comme Baudrit, Maurice, Verschueren ou Zaiit. Pas mal ! Les trois courses suivantes lui amènent encore une victoire et un podium et après une douzaine de courses disputées sur la vingtaine organisée il se retire définitivement de la compétition.

 

 

Carrière : 2003-2008 - 15 championnats

 

Titre :

2005 - BCRL Mod65


Autres résultats marquants :

2004 - 4è - BCRL
2006 - 2è - BCRL Mod65 
2006 - 2è - BCRL Mod69

 

  Courses disputées : plus de 120.

  Victoires : une vingtaine.

 

  Rank : -37.6

 

FOURNIE Michel

  Michel Fournié fait ses débuts en ligne en février 2009 dans le championnat Planète GPL 2008/2009 lors de la course de Jamaïca. Il rejoint le championnat F1 Legends le mois suivant à Rouen et y obtient son premier podium fin août à Kyalami en D4. L'année d'après il fait les deux championnats Planète, 66 et 67. Il décroche un podium dans le premier, en septembre, au Nürburgring et en obtient deux dans le second : 3è à Jacarepagua en février et second derrière Kram Ortisseur à Harz en septembre. Chez F1 Legends il est second à Monaco en D3 en février puis obtient son premier succès (D2) à Watkins Glen fin août. Début novembre la victoire lui échappe pour une seconde derrière Eric Libourel à Zandvoort mais le succès revient, toujours en D2, en fin de mois à East London en devançant Christian Michel. En fin d'année on le voit participer à une course en ligue française (D2) à Monza.

 

En 2011 il glane de nouveaux podiums dans le championnat Planète 67, Oran Park en avril et l'Ile de Man en juin et termine en bonne place au classement général 2010/2011. Chez F1 Legends Mfou termine à nouveau sur les talons d'Eric Libourel à Urbanya (D2) début mars mais il se console avec un autre podium au même niveau, quinze jours plus tard à Monaco, derrière Rolf Halbheer et, à nouveau, Eric Libourel. En juin, toujours en D2, il signe un 3è podium, son dernier de l'année, sur le délicat circuit du Nürburgring, à nouveau derrière Rolf Halbheer. Il termine pas loin du Top 10 au classement général.

 

En 2012 il participe toujours au championnat Planète mais c'est chez F1 Legends qu'il va obtenir ses meilleurs résultats. Après un break en début d'année, il y entame sa saison en juin, toujours en D2, et termine sur le podium au Ring avant de renouer avec le succès quinze jours plus tard, à Monza, devant Eric Libourel. En mai et juin 2013 il termine le championnat Planète GPL 2012/2013 en beauté en décrochant des podiums pour les deux dernières manches, Enna Pergusa et Road 67. Au classement général il fait presque aussi bien qu'en 2011. Chez F1 legends sa saison est à peu près similaire à celle de l'année précédente : si on le voit en D1 en juin à Donnybrooke c'est véritablement en septembre qu'il la débute, pour disputer les six dernière manches.

 

En 2014 il participe à la fin du championnat Planète, en juin, en disputant les sept dernières courses de la saison. On le voit aussi pour la première fois dans le championnat de la ligue belge où il dispute deux courses en octobre mais c'est chez F1 Legends qu'il va faire l'essentiel de sa saison : il y dispute une douzaine des quinze courses programmées, s'imposant en D2 en octobre sur le circuit du Nürburgring. En 2015 Michel Fournié dispute une bonne moitié des courses sur les différents niveaux du championnat F1 Legends et s'impose fin novembre, en D2, à Montjuich. En 2016 il entame une 8è saison en ligne et elle va être une de ses meilleures. Après une victoire en D3 lors de la première manche de la saison, à Mexico, il va rouler essentiellement en D2 où il va exceller : il s'impose en effet à Edmonton en mars puis à Panchine et Urbanya en août et novembre. Avec une bonne dizaine de courses il ne peut cependant valoriser sa saison au classement général en raison d'une absence à trois courses en milieu d'année.

 

 

Carrière : depuis 2009 - 17 championnats*

 

Meilleurs résultats :

 

2011 - 5è - PGPL
2013 - 6è - PGPL

 

  Courses disputées : près de 170*.

  Victoires : près d'une dizaine*.

 

*(à fin 2016).

 

MultiGPLigues

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Classement

118

en augmentation 12

en diminution 21

en diminution 26

en diminution 37

en augmentation 30

en diminution 35

en augmentation 10

Sur

144

104

89

65

52

49

55

42 


 

  Rank : -37.6

 

  Son interview par Jean-Luc Vidal.

 

      Ses interviews "Sortie De Baquet".

 

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL. 

 

FOURNIER Pascal

  Pascal Fournier est un des vétérans de GPL puisqu'il fit ses débuts en participant au championnat GPL Passion : il y roula de septembre 2001 à février 2002, disputant une dizaine de courses. La dernière manche de la saison le voit terminer aux pieds du podium à Monaco et il finit dans le Top 10 au classement général. En janvier 2002 il intègre aussi la ligue française et y obtient son premier podium, en D4, en juin au Nürburgring. Ce mois-là il fait aussi une apparition dans le championnat F1 Legends, le temps d'une course à Silverstone. En 2003 il accède à la D3 en ligue française en début d'année et s'y offre un podium en septembre à Bremgarten. En octobre 2003 il participe à la COA, un championnat satellite de la ligue française, y disputant une bonne dizaine de course. En avril il y termine aux pieds du podium à Silverstone et rate de peu le Top 10 au général, en juin 2004.

 

En 2004 il fait un passage en BCRL, le temps d'une course, en juin, puis, entre octobre 2004 et février 2005, participe aussi à la 2è édition du championnat COA mais n'y dispute alors que 2 courses. En 2004 il à continué son parcours en ligue française, en D3 comme l'année précédente, mais en 2005 le plateau s'étoffe et il roule toute la saison en D4, le temps d'accrocher trois podiums. Il réintègre la D3 l'année suivante, ne faisant qu'une paire de courses en 2006. Par contre il participe aussi au championnat de la ligue française organisé avec le mod69. Il s'offre deux victoires en D3 avant de terminer deux fois sur le podium en D2 puis de disputer une paire de course en D1. En 2007 il roule encore dans le championnat 69 le temps d'une demi-douzaine de courses et trois podiums mais c'est avec les voitures de 67 qu'il fait à nouveau une saison complète. Il obtient ses premières victoires avec les voitures de 67, à Bathurst et Rouen. Ajoutées à 5 podiums et à l'ensemble de ses résultats elles lui permettent de gagner le championnat de D3. En 2008 il atteint la D1 et y fait la quasi-totalité de ses courses, obtenant son 1er podium au sommet, en septembre à Bremgarten, derrière Martin Audran et Patrick Cornu. Il abandonne le championnat 69 n'y faisant plus que deux courses. En 2009 il fait ses deux dernières courses en D2, intégrant définitivement la D1.

 

2010 est pour Pascal Fournier l'année où il rejoint, en parallèle, la ligue F1 Legends. Il y roule en janvier en D1 puis va y faire par la suite une demi-douzaine de courses, souvent à ce niveau, jusqu'en mai. Le temps de s'y imposer en D2, en mars, sur le circuit de Limerock. Cette année-là il obtient aussi son meilleur résultat en LFGPL, terminant aux portes du Top 5 du classement général. En 2011 il fait un break, ne disputant que deux courses en ligue française, mais y revient en 2012 pour une saison complète et glaner un podium en mai, sur le circuit Le Mans Bugatti. En 2013 il dispute deux manches sur trois jusqu'à l'été, soit une demi-douzaine de courses : il n'est pas loin du podium en janvier à Rouen et met un terme à sa saison après un dernier engagement, fin juin, à Bremgarten. En 2015 il revient en piste en intégrant le championnat F1 Legends pour une première saison complète dans cette compétition. Il y dispute une douzaine de courses, essentiellement en D1, finissant aux pieds du podium à Road Atlanta en février et dans le Top 20 au classement général. En 2016 Pascal Fournier dispute une dizaine de courses chez F1 Legends, essentiellement en D1, mais c'est en D2 qu'il va chercher un podium, à Nassau, en octobre. Il continue de rouler dans ce même championnat en 2017.

 

 

Carrière : depuis 2001 - 23 championnats*

 

Meilleurs résultats :

 

2002 - 8è - GPL Passion

2003 - 1er - LFGPL D3
2010 - 6è - LFGPL

 

  Courses disputées : près de 200*.

  Victoires : cinq*.

 

 

MultiGPLigues

2007 

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Classement

26 

en diminution 122

-

 32

-

 47

-

-

 43

en augmentation 28

Sur

168 

162

144

104

89

65

52

49

55

42 

 

 

  Rank : -41.0*

 

*à fin 2016

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL.

 

FRANOUX Xavier

  C'est en avril 1999, à l'occasion de la 3è course du premier championnat de la ligue française, que Xavier Franoux fait ses débuts en ligne. Il y roule essentiellement en D1, à Zandvoort, puis revient pour la cinquième manche en juin à Rouen. Lors de cette course il figure sur le podium lors de la course éliminatoire puis termine derrière un trio Libat-Grossin-Jausset lors de la finale. Lors de la course suivante, en juillet à Silverstone, le scénario en deux étapes est strictement identique pour lui derrière un podium Libat-Perez-Liétard. Absent à deux courses il revient ensuite pour les deux suivantes, en D2 cette fois, en octobre et novembre puis dispute l'ultime course de la saison, en réintégrant la D1, en décembre à Mexico. Il termine dans le Top 10 au classement général D1.

 

En 2000 Xavier Franoux revient en piste pour la 2è course de la saison, en février à Monaco, où il termine à nouveau aux pieds du podium, cette fois en D2. Il alterne par la suite les participations entre la D2 et la D3, accrochant enfin un premier podium en mars à Spa en D3. Il n'y est battu que par Julien Bignon. Quatre courses plus tard il fait sa dernière ronde à Mosport en juin, abandonnant à seulement cinq tours de l'arrivée. Il met un terme à sa courte carrière avant même la fin de la saison, terminant dans le Top 10 du classement général de D3.

 

 

Carrière : 1999-2000 - 2 championnats

 

Meilleur résultat :

 

1999 - 10è - LFGPL

 

Autre résultat :

 

2000 - 10è - LFGPL D3

 

  Courses disputées : une bonne douzaine.

  Podium : un.

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL. 

 

A suivre...

 

 

 Sauvegarder en Pdf



03/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres