ECHO DES COURSES 2008 - N°6 - 12.02.08

 

 

 

 

 

 ECHO DES COURSES 2008 - N°6 - 12.02.08

 

 

4 courses ont eu lieu cette semaine avec les mods 65, 67 (2 fois) et 69.
Vous trouverez aussi un point complet à mi-course du premier tour de la coupe du monde.

 

 

 

 

 

 

Un circuit très court et très difficile qui a vu une grosse domination du futur retraité de GPL, Olivier Zaiit qui emporte les 2 manches. Derrière lui on trouve David Vanmullem puis Tristan Bot lors de la seconde manche.

 

Une course avec 9 pilotes ce qui est peu, hélas, mais les arrivants de dernière minute ont sauvé l'intérêt de l'épreuve.

 

A noter que lors de la 1ère manche Tristan Bot a fini sur les talons de David Vanmullem.

 

 

 

 

Cette course était ma toute première course officielle en ligne et si j'y ai joué les utilités j'ai bien apprécié cette participation malgré la difficulté de la piste en faisant partie des 5 pilotes ayant terminé les 2 manches.

 

Olivier Zaiit est déclaré vainqueur devant Tristan Bot et Laurent Coéffic, 4è puis 3è des 2 manches.

  

Ce championnat commence très fort puisque les 7 premiers pilotes se tiennent en 8 points après 3 courses. Nul doute que les choses se décanteront au fur et à mesure des 17 courses restantes.

 

La team Spirit de Frank Verplanken et David Vanmullem prends une petite avance alors que les Leader des Laurent (Defois et Coeffic) et les Kiss cool de David Rainier sont au coude à coude.

 

Le classement général des pilotes et des équipes est disponible ici .

 

Les récits de courses et les replays sont .

 

 

 

 

           

 

 

C'est 33 tours (oui oui) qui attendaient les 13 pilotes sur le circuit de Silverstone en mod 65.

 

Après sa victoire la veille Olivier Zaiit faisait étalage de tout son talent en s'imposant à nouveau alors même qu'il découvrait ce mod.

 

La pôle lui était revenue également et il devança en course un Laurent Coéffic qui résistait pourtant bien en terminant à une dizaine de secondes du vainqueur après 1 heure de course.
Jan Verschueren complétait le podium et on peut revoir cette course ne serait-ce que pour le beau match entre Patrick Marucco, Jean Alesi et Alain Maurice.

 

Replays et récits sont visibles ici .

 

Au classement général les 3 premiers se tiennent en 4 points et les 3 suivants sont séparés par le même écart.

 

Ce classement des pilotes est ici .

 

Quant au classement général par équipes il est .

 

Les Tomahawk d'Antoine de Mautor ont pris une petite avance sur les Kiss Cool. Derrière, les 4 équipes qui suivent se tiennent en 4 points ce qui promet une belle lutte.

 

Ces deux documents sont dus au talent de Will Brequin.

 

 

 

 

 


La Ligue Française lançait cette semaine le seul championnat réservé au mod 69.

 

Une petite quinzaine de pilotes était inscrite pour ce lancement.

 

L'épreuve disputée en 2 manches de 21 tours chacune à vu la domination sans partage de l'Australien Reg Burke (La francophonie s'internationalise grâce à Frank Verplanken co-organisateur de la coupe du monde) qui a triomphé à chaque fois. Derrière lui c'est Bertrand Perès qui tire son épingle du jeu en finissant 5è puis second.

 

 

 

 

Un duel à revoir, Alain Maurice et Laurent Coéffic lors de la 2è manche. Dans la 1ère c'est une énorme bagarre à 4 pour la 3è place qu'il faut voir absolument, les pilotes finissant dans la même seconde. Terrific ! Les 2 premiers finissent, eux, à 4 secondes l'un de l'autre. Pas mal non plus.


Résultat 1ère manche


Résultat 2è manche :


Le classement général est ici .

 

Les replays.

 

Par équipe, les How de Bertrand Perès ( les news et le site ) prennent un très bon départ.

 

Le classement est .

 

 

 

 

 

 

43 tours du redoutable circuit de Pau, telle était l'épreuve qui attendait la soixantaine de pilotes répartis par niveaux sur 4 serveurs.

 

Pour ceux qui n'aiment pas Monaco, inutile d'aller y laisser traîner ses roues. J'en sais quelque chose ayant perdu une des miennes après seulement 5 tours dans ce qui constituait ma 2è épreuve officielle en ligne.

 

Pour les autres, ceux qui ont pu finir, la lutte a été belle.

 

Pour les meilleurs, hôtes du serveurs 1, la lutte s'est résumée à un duel Jean-Philippe Campmajo-David Vanmullem qui terminent dans un mouchoir mais ont du laisser la victoire à un Martin Audran hyper affuté et qui a mené de bout en bout. A noter que le Manceau sortait d'une course pour l'équipe de France de coupe du monde moins de 2 heures avant. Bel exploit !

 

On notera dans cette course la belle prestation de Jacques Leblond qui termine 5è après être parti 10è et devance Alain Laporte d'à peine 4 secondes.

 

Sur le serveur 2 on notait une belle victoire de Christian Michel. Il démarre bien l'année à ce niveau après avoir bien terminé la précédente en l'emportant à Mexico. Rééditera-t-il cette performance au Mexique dans 15 jours ? A suivre.

 

Warm Up démarre bien l'année lui aussi en terminant second et obtenant le premier podium de sa carrière. Bravo à lui ! (Notez que je publierai son interview très bientôt).

 

Félicitations également à François Potignon (Potard Tétard) qui obtient enfin lui aussi un podium après être passé très près l'an dernier à plusieurs reprises. Il devance Hervé Nicolas de seulement 4 secondes. Hervé Sabathé finit 5è malgré une 10è place aux essais.

 

On notera que le vainqueur était parti, lui, 4è et qu'il a "hérité" du leadership après que le pôleman malheureux, le suisse Chris Delaney ait finit par abandonner.

 

Ce plateau était le plus resserré du jour, les 9 premiers aux essais se tenant en moins d'une seconde.

 

 

 

 

Le serveur 3 a donné lieu à ce qui sera sûrement une des plus belles courses de l'année. Un David Poupet dominateur qui se sort à 8 tours de la fin alors qu'il avait course gagné.


Un rookie, David Moribond, 7è au tiers de la course et qui finit sur le podium en réussissant son premier gros coup. Un Jacques Serres qui assurait sa 2è place mais abandonne à 10 tours de la fin.


Un autre rookie, Lefuret, qui domine les préqualifications mais ne part que 5è à l'issue des essais; qui descendu 7è va faire une remontée fantastique pour prendre la tête à 8 tours de la fin et perdre la victoire dans le dernier tour à un litre d'essence près.

 

Cette course c'est aussi Jean-François Bovy, le jeune loup, 30 ans et Emmanuel Vega, le vieux lion, le double, qui se battent tout au long de la course de manière magnifique pour une place d'honneur et finalement l'aîné qui devance son cadet de 2 dixièmes seulement mais aussi remporte la course sans qu'ils n'aient compris l'un comme l'autre ce qu'il s'était passé.


C'est enfin Eric Bilodeau qui, parti 12è, fait lui aussi une course admirable et termine au pied du podium.

 

Tous ces ingrédients font de cette course une course exceptionnelle que j'ai pu voir quasiment dans sa totalité en direct, en spectateur privilégié, et pour cela c'est à peine si je regrette d'avoir du abandonner au bout de 5 tours seulement.

 

C'est sûrement pour longtemps mon plus fort souvenir de GPL même si ce n'est pas le plus agréable, mon frère ayant pu, ayant mérité de l'emporter pour sa première course. Hélas, on ne récrit pas l'histoire...

 

Le serveur 4 a vu seulement 3 pilotes terminer. Alexis Bigonville remporte une victoire sûrement très agréable puisqu'elle l'avait fuit l'an dernier, même à Imola où il avait fini second. Une bonne chose de faite cette année. 

 

Il devance Fabrice Graffagninno et Djee, le doyen de GPL qui clôture ce podium en étant parti de la 10è place et en ayant échappé au jeu de massacre.

 

Vous trouverez ici le récit des courses et  tout ce qui concerne les résultats détaillés et les replays pour revoir ces courses.

 

Le classement après les 2 premières courses de la saison lui est ici .

 

 

 

 

COUPE DU MONDE

 

 

Un petit point sur cette compétition alors que les 2èmes courses ont eu lieu dans chaque groupe.

 

Groupe A

 

Dans son groupe, la France a confirmé sa 1ère course, Davy Decorps et Olivier Zaiit trustant dans cet ordre les 2 premières places en Eagle à 3 secondes l'un de l'autre.

Derrière, Eric Coineau continue son travail de collecte de points, à nouveau en BRM.

Seul Martin Audran aura moins de réussite en n'emmenant pas sa Lotus jusqu'au bout. Les Français ont donc déjà pris une belle option pour une qualification en tête de leur groupe. Nos amis Belges font jeu égal dans cette course avec les Italiens et conservent donc toutes leurs chances de passer avec, pour l'instant une dizaine de points d'avance.

 

Groupe B

 

Dans ce groupe où l'équipe bis de l'Argentine continue son rôle de figurant une grosse surprise a tout bouleversé. L'équipe des Balkans n'a en effet pas participé alors qu'elle avait bien figuré lors de la 1ère course.

Le suspense reste donc entier à 2 courses de la fin. En effet, les Allemands se sont bien repris en plaçant 3 pilotes dans les 4 premiers à l'arrivée. Du coup, Russes et Allemands sont au coude à coude mais les Balkans peuvent encore y croire s'ils participent et figurent aussi bien que dans la 1ère course dans les 2 qui restent. A suivre.


Groupe C

 

Ici l'Australie s'est largement reprise avec 3 pilotes dans les 4 premiers et une Angleterre 2 qui fait ce qu'il faut pour garder son avance sur le Portugal bis.
Anglais et Australiens se tiennent désormais de très près et devraient passer sans soucis. Les Colombiens venus seulement à 3 occupent les 3 dernières places.


Groupe D


 
Dans ce groupe les Brésiliens n'ont pu confirmer leurs bons débuts et semblent devoir se résigner à l'élimination. Les Hongrois moins dominateurs que lors de la 1ère course assurent quand même autant de points que les Finlandais et gardent donc au total une large avance. L'Espagne 2, plus en retrait dans cette course devrait avoir du mal à tenir tête aux scandinaves jusqu'au bout.


Groupe E

 

Dans ce groupe, l'Espagne, menée par Keni Blood fait figure de cannibale. Les 3 premières places leurs assurent quasiment la qualification après 2 course ultra dominées.

Du côté de l'équipe France 2 c'est la douche froide. Olivier Guillo et Bertrand Dupraz ont remplacé Jean-Philippe Campmajo et David Vanmullem aux côtés de Jacques Leblond et Bertrand Catroux. Les Italiens ont pris leur revanche et devraient donner du fil à retordre à notre équipe en vue de la qualification. Les 2 équipes sont côte à côte à mi-course. Les Canadiens marquent quelques points mais ne peuvent faire de miracle. 

 

Groupe F

 

Les Tchèques qui avaient fait jeu égal avec les Norvégiens se sont complètement écroulés, ne classant aucun pilote dans les 6 premiers.
Les Norvégiens, eux, confirment et ont fait désormais l'essentiel en vue de la qualification.

Derrière, les Tchèques devront donc se reprendre sérieusement s'il veulent résister aux Québécois qui ont repris du poil de la bête et surpassé nettement sur cette course l'équipe 3 de l'Espagne.

Dans ce groupe tout reste possible pour la 2è place qualificative même si les Tchèques ont encore une bonne marge. Il ne leur faudra cependant pas s'endormir sur leurs lauriers.


Groupe G

 

Dans ce groupe l'Argentine même si elle ne remporte pas cette course engrange assez de point pour conforter tranquillement sa première place au classement général.

De son côté la Suède qui avait désagréablement surpris en étant dominé par les pays celtes a copieusement dominé les débats en s'adjugeant les 2 premières places. Ils reprennent donc un avantage sur les Celtes mais devront confirmer pour conforter leur avance en vue d'une qualification à la 2è place du groupe. La lutte pourrait être chaude d'autant que les Argentins ne seront sûrement pas passifs devant leurs dauphins pour s'assurer une 1ère place de groupe avantageuse pour le tour suivant.

L'équipe 3 du Portugal n'arrive de son côté pas à suivre le rythme.


Groupe H

 

L'équipe anglaise signe une magnifique course avec 3 pilotes aux 3 premières places et un tir groupé en 4 secondes. Impressionnant. Avec l'Espagne sûrement l'équipe la plus affûtée en ce début d'année. Il ne serait pas surprenant de voir ces 2 équipes constituer la moitié du plateau de la finale.

Les autres équipes se partagent donc des miettes ce qui nivelle évidemment les valeurs. Les Russes semblent peiner mais peuvent encore s'en sortir alors que l'équipe 2 de nos amis belges va devoir se battre becs et ongles pour passer face aux Portugais plutôt décevants pour l'instant.

 

 

 

 

Courses 3 à suivre d'ici une dizaine de jours...

 

 

 



13/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres