LIGUE BELGE - LE PERFOMETRE PAR CAD - 09.10.2007

Ce qui n'était initialement qu'un échange de mail termine sa course sous forme d'article dans PLANETE GPL. Où l'on constate que les échanges entre les membres de la communauté peuvent être instructifs et enrichissants.

Expliqué par Bertrand Peres, alias Cadavre à roues, je vous laisse donc découvrir ce qu'est le perfomètre, un outil d'évaluation des pilotes utilisé pour la ligue Belge de GPL. Toute une philosophie que j'ai trouvée intéressante même si elle pose et laisse en suspend la question de l'assiduité lors des compétitions en ligne.

R4E

 

LE PERFOMETRE - PAR BERTRAND PERES

 

C'est outil devrait aider à jauger la composition des équipes, ce qui pourrait être particulièrement utile pour les recrutements en fin d'année si on veut que les teams, et donc la prochaine saison, soient équilibrées autant que possible.

Dans notre contexte virtuel, cette orientation de base - qui s'oppose à l'élitisme, basé lui sur la F1 réelle - pourrait aider à la motivation de tous en procurant une bagarre serrée - entre "gentlemen" bien entendu.

Pour moi c'est la définition même du mot "sport" qui revit à travers Grand Prix Legends, définition qui a, je pense, bien changée depuis l'époque Clark...

Observer l'évolution du perfomètre est un des facteurs qui permettent d'anticiper le suspense de la prochaine course, voire même de toute la saison. 

Ce tableau, qui indique en un coup d'oeil la composition actualisée des équipes, s'adresse autant aux pilotes soucieux de leur stratégie individuelle qu'aux "managers de team", voire même aux futurs candidats à la ligue belge.

Déjà utilisé durant la saison LBGPL 2005, le perfomètre est une moyenne officieuse qui reprend le total de points de chaque pilote actif, divisé par le nombre de courses auxquelles il a participé.

Les résultats nuls sont ignorés de cette moyenne.  La valeur obtenue donne une idée du danger potentiel qu'un pilote représente pour ses concurrents s'il a la chance de pouvoir participer à la course suivante.

Les pilotes sont ainsi mis sur un pied d'égalité : l'effet de participation ne joue plus dans cette donnée, un pilote ayant peu roulé pouvant être comparé à un autre très assidu...

Pour avoir une idée plus exacte de la force de chaque pilote, il faudrait encore arriver à séparer l'effet des déconnections et autres "freeze", mais ça demanderait beaucoup plus de travail...

A noter que la ligue belge accorde un seul "joker" (le moins bon résultat) par pilote, qui sera retiré du total officiel en fin de saison.  Le perfomètre ne tiendra pas compte de ce joker.  En principe le perfomètre sera calculé aussi pour chaque équipe en fin de championnat.

BERTAND PERES


 

 



09/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres