SE CONFRONTER AUX DECORS - “SWEET IMPACT” - 07.01.08 - PAR C LEFURET

 

SE CONFRONTER AUX DECORS - "SWEET IMPACT"
 PAR LEFURET - 07.01.08

 

 

 


Lefuret n'est, quoi qu'il en dise ci-dessous, plus tout à fait un rookie, dans le sens où je l'entends en tous cas ( - 4  au GPL RANK ).

 

Son intérêt pour la création de circuits et le fait qu'il se soit penché un peu sur la question lui apporte un éclairage qui vient en complément de son expérience de pilote quant au fonctionnement de GPL et lui permet de formuler l'hypothèse ci-dessous.

 

J'ai moi-même, bien que mon coup de volant soit bien moins aiguisé que le sien, eu l'occasion d'expérimenter peu ou prou ce qui est évoqué ci-dessous.


 
Je vous confie donc cet article qui pourrait apporter un bon plus si l'hypothèse est confirmée.

 

Bonne Lecture...


R4E

 

 

 

Encore simple Rookie à GPL (un peu plus de 6 mois de pratique), je découvre régulièrement les différents aspects du jeu, strates après strates.

 

Je joue pour l'heure exclusivement off line (  Houououou ! ), et j'ai attaqué les championnats de type Pro et Grand Prix. Mon niveau de maîtrise s'améliorant, j'ai pu récemment formuler une hypothèse concernant l'interaction voiture et décors actifs lors des chocs.

 

En effet, depuis quelques temps, ma connaissance des circuits et de ma monture (je suis un ferrariste forcené), me permet la plupart du temps de faire des sorties contrôlées, voire maîtrisées et non des trucs de "droit dans le mur".

 

Mon interrogation concerne les chocs à faible vitesse (- de 50 km/h environ ?) sur les grillages et autres clôtures. En gros sur toutes les surfaces "souples"…

 

Il me semble en effet que lorsque l'on ne tient pas le volant à l'impact, les dégâts sur les roues (et la direction, les suspensions, etc…) sont annihilés ou très amoindris, et ceci même en mode Gand Prix. Ces constatations seraient peut-être valables, pour des vitesses plus faibles contre des surfaces dures (glissières, murs...).

 

Cela ne serait pas surprenant outre mesure, puisque ne pas faire d'action en ne maintenant pas le volant signifierait laisser les propriétés élastiques des matériaux faire leur travail d'action-réaction. Et comme GPL modélise tellement bien les physiques des voitures…

 

En effet, se remettre d'une attaque un peu , ou d'une sortie après 1h30 de course pour cause de  passager serait quand même une nette avancée dans la jouabilité.

 

Voilà, fruits du hasard, nombreux coups de chance temporaires ou réalité du traitement des chocs par le programme, que ceux qui auraient des réponses ou des indices soient remerciés par avance de leurs avis sur cette question.

 

LEFURET
"GPL, c'est dur de partout !..."

 

 


Vu l'intérêt du sujet j'ouvre la boîte de commentaire ci-dessous pour cet article.

R4E

 

Merci à Tristan et à David d'être venu nous faire part de leur expérience, en espérant que d'autres nous donnerons aussi leur ressenti à propos de cette fameuse gestion des chocs dans GPL.

 

R4E - Le 7.04.08

 

 



07/01/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres