ZANDVOORT - LES COMMENTAIRES DES PILOTES :

 


Titi Douet :

Course à Zandvoort

Mauvaise soirée pour moi. Pas en forme.
En plus j'ai planté Tristan Bot et peut-être 1 ou 2 autres. Désolé.
Quelques tours et au revoir tout le monde : à oublier.

 

Jean-François Bovy :

Malgré mes problèmes de volant aux essais, le début de course se passe bien.

Bagarre avec les IA et 1 ou 2 pilotes égarés comme moi en fond de grille. C'est plutôt amusant, avec Marc, Alain...

Après 10 tours, en essayant de passer Parkes dans la ligne droite, je me déporte trop vers la droite. Alain vient de faire un shift-r dans les stands, je le vois trop tard et je le percute à fond. Je vais rebondir contre la barrière après plusieurs spins.
A cette vitesse, je me dis que la voiture est cassée, mais il semble que non et je repars, incrédule. Mais tout va bien.
Re-petite bagarre avec Alain et Bengui mais je suis pas à l'aise du tout.

Après, je me ressors une fois ou deux tout seul dans le sable jusqu'à aller m'enfagner jusqu'aux essieux dans le sable.

FIN


Patrick Cornu :

Pour Zandvoort, j'avais modifié mes rapports de boîte par rapport à l'entraînement, bien m'en a pris, car avec 1 25 69, j'échoue à quelques centièmes de la pôle de Franck Verplanken avec son Eagle, qui correspond exactement à mon PB avec cette Eagle!!
les essais sont une chose, la course en est une autre...

 

Je rate complètement mon départ, surpris par la rapidité inhabituelle du starter a l'abaissement du  drapeau, (ou alors c'est l'âge...lol), bref, Tristan me passe ainsi que Clément, qui fait un superbe début de course en résistant parfaitement jusqu'à une petite faute au 4ème tour je crois, qui m'offre la seconde place après le pit stop de Tristan.
Franck est déjà à 5s devant, pratiquement impossible de revenir à la régulière, donc je tiens mon rythme sans perdre sur lui, car il reste encore beaucoup de tours...

 

Mais au tour 18, je crois, je reviens sur Parkes et je prends l'aspi de sa Ferrari à l'entrée de la ligne droite, quand le moteur explose, par bonheur si on peut dire, je suis donc à l'entrée des stands et je peux faire un reset rapide sans perdre de place !
Ce qui est moins drôle, c'est que je n'avais pas prévu de ravitaillement, et je repars avec un plein pour 45 tours...

 

J'accumule les petites fautes pendant presque 9 tours, avec des temps lamentables, alors que Tristan se rapproche. Je perds ma seconde place logiquement sur un freinage raté à Tarzan.
Reste plus qu'à dérouler derrière "Magic" que je ne sens pourtant pas très à l'aise, mais il suffira d'une infime déconcentration pour que je tutoie la bordure intérieure dans le droite après Hondenvlak, à 10tours de la fin, pour m'envoyer tranquillement sur le haut talus opposé... Braby sur le dos, c'est fini... Dommage, parce qu'à 2 mètres près, je sortais sur le plat et récupérais la voiture.. c'est la course, et c'est de ma faute surtout.

 

Voilà, j'ai passé un très bon moment quand même, mais je ne serais pas à la dernière course, obligations familiales...
Bravo aux finisseurs, et une pensée pour Franck qui méritait une victoire incontestée...

 

R4E :

Parti en 11è position je me suis vite retrouvé 8è au gré des erreurs des uns et des autres sans faire d'exploits quelconques. Ensuite ça continue, Warm Up et Rainier abandonnent peu avant le 15è tour. Me voilà 5è. Je fais une erreur au 16è tour, heureusement sans conséquence, mais je perds quand même une vingtaine de secondes.

Après j'essaie de me reprendre et je gère en tournant régulier et sans faire de vague car c'est ma première course officielle sans les palettes et ça fait seulement une semaine que je me suis mis au levier de vitesse, donc je fais gaffe. Peu avant le revitaillement de la mi-course je fais même un tour à quelques centièmes (1.29.23) de mon récent pb sans faire le forcing pour ça pour autant. Je suis juste à nouveau bien dans le coup et tout tourne rond.

Patrick Cornu et Franck Verplanken sont out aussi entre le 30 et 40è. Me voilà donc 3è à l'arrivé (reclassé 2è sur tapis vert). Pas mérité sur le papier mais comme d'habitude il faut finir avant de rouler vite et là ça fait plaisir car j'ai enfin fini une course (la 2è seulement sur 5) dans ce championnat. Dernière manche à Monaco, ça va sûrement être une toute autre histoire...  

 

LEFURET :

Des essais au top, à 8 centièmes de mon MT. Je souffle la 5è place sur la grille à Warm Up pour 12 millièmes.
Gnark gnark, ça va être une rude baston !

Départ tonitruant, à base de nitro dans le fondement !
Le météor « Magic » créé un appel d'air dans lequel je m'engouffre, et je suis 3e au V1 ! (Ciel ! Ai-je lâchement profité de la prudence de ceux à l'exter sur la grille ?...). Patrick m'emboîte les roues immédiatement. Magic effectue sa pénalité au T1, je suis 2e.

Le pressing de Patrick est intense. Il porte rapidement ses fruits au T4 lorsque je pars à la faute, un peu large. Retour à la 3e place derrière Patrick et devant Wu qui prends la chasse.

T14, nouvelle faute. Je cherche un peu trop un exter et vais finir loin dans les grillages. La voiture n'a rien, mais je suis 4e. Fin T15, Magic (ou son fantôme ?) m'a rejoint. Il me pique au freinage en 2 temps, début du T17. Je suis 4e.

T21, je bouscule un Parkes en accélérant trop tôt, mais RAS. Début T26, je fais mon ravito. R4E, le 5e est à presque un tour. Patrick est 3e à 30s devant. La course est stable...
T28, nouvelle boulette, mais là, voiture détraquée, direction les stands. Frank s'annonce pour me prendre un tour.

T36, Je suis 3e, Patrick a du disparaître. T37, je vois sur la ligne d'arrivée une voiture fumante sur le toit.
Brrrrrr ! Il est temps que la course se termine. T39, je suis 2e, derrière Magic ! La brique de métal c'était Frank. Il avait 30 s d'avance. A 8 tours de la fin, la victoire lui était promise...

Mi T43, même erreur et au même endroit qu'au T28, mais sans bobo cette fois. T44, je me dédouble sur Magic qui vient de se louper et qui m'avait lapé quelques boucles avant.
Je passe la ligne sous drapeaux à damier 2 fois. La 1ère, car je suis poursuivis par Magic qui retente de me laper. La 2è, pour en terminer un tour après et je me permets la fantaisie de tailler un short au Flagman.
Une 2e place, c'est pas si souvent !

Vivement "un dimanche à Monaco" :-) 




12/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres