ECHO DES COURSES 2009 - N°37 ET 38 - 30.11-8.12.2009

 

ECHO DES COURSES 2009 - N°37 - 30.11.2009

 + INTERVIEWS "SORTIE DE BAQUET" RENAUD ET C LEFURET

 27.11.2009 - MOD67 - ALBI

  Commentaires des pilotes.

   Frédéric Gubbels s'impose de peu devant Tristan Bot et Olivier Roméo.

  Résultats

   Comme à Spa, Eric Libourel est un très bon finisseur et se classe 6è en gagnant 10 places en piste.

5 des 9 pilotes ayant pu rejoindre l'arrivée ont connu des problèmes mécaniques, en particulier François Potignon et Olivier Roméo dès le début de la course. 

  9 pilotes à l'arrivée sur 16 partants.

  Replay : Bot-Roméo.

  Classement général.   Classement général open.

Frédéric Gubbels reste largement en tête au classement général. Olivier Roméo a une bonne avance sur Tristan Bot pour la seconde place.

  Commentaires des pilotes.

   Philippe Stadler l'emporte comme à Spa et devance Emmanuel Vega et Benjamin Pecquet.

   7 pilotes à l'arrivée sur 11 partants.

  3 pilotes ont eu des problèmes de suspensions mais ont pu rejoindre l'arrivée, dont Jean-François Moreau concerné avant même 5 minutes de course.

  Replay : Pecquet-Simian-Stadler-Vega.

 INTERVIEWS "SORTIE DE BAQUET"

 PHILIPPE RENAUD - PREMIER PODIUM EN D1 - 2.12.2009

 Dès le mois de mai puis à deux autres reprises tu as fini pas loin du podium de D1 en F1 Legends et là ça y est. C'est fait sur le circuit de Montjuich. Ca t'inspire quoi ?

 

 Tout d'abord, je voudrais te remercier de l'honneur que tu me fais de passer sous tes micros et te féliciter de l'animation que tu donnes autour de GPL !

C'est une motivation supplémentaire à progresser que de voir ses résultats s'améliorer ! Même s'il faut relativiser cette performance par le fait que Martin Audran, Zozo, David Vanmullem, etc. n'étaient pas présent sur cette course ce qui laissait une belle opportunité de briller aux avants postes… En tout cas, c'est satisfaisant de voir que le niveau continu à s'améliorer (espérons qu'il y ait encore de la marge !).

 


 Quoi qu'il arrive tu as fais (ou quasiment) la meilleure première saison complète jamais vue en F1 Legends avec une place dans les 5 premiers. Tu es le meilleur rookie de 2009 (avec Ko). Même si c'est encore un peu tôt pour un bilan, c'est une première année complète de rêve. Qu'est-ce que tu en retiens ?

 Première fois un rookie dans le top 5 ? Ha, ça tu me l'apprend !

C'est vrai que vu les résultats du début de saison, je m'étais fixé l'objectif de finir meilleur rookie cette année. Mais au classement final, un top 10 m'aurait comblé. Et là, assurer d'être dans les 5 premiers ……… pffffffffiou …… génial !!!

Ce que je retiendrais avant tout de cette saison c'est ma constante progression tout au long de la saison et qui a été de pair avec la compression des réglages.

 

 Revenons à cette course de Montjuich. Tu connaissais déjà le circuit ou tu t'es préparé tout particulièrement avec la Brabham ?

 Rien de tout ça ! Cet été, j'avais installé le circuit sans y rouler mais juste visité le site de téléchargement. J'y avais regardé la vidéo de présentation avec Jackie Stewart et j'avais tout de suite accroché sur le tracé.

D'entrée, j'avais décidé d'utiliser la Brabham dont les caractéristiques me semblaient adaptées. En fait, j'y ai commencé à rouler quand Jack a ouvert les préqualifs, le mardi 10 Novembre. Une heure en off pour apprendre le circuit et dégrossir les réglages (setup Monaco en assouplissant les ressorts pour la bosse et en changeant le carrossage), puis go sur le serveur d'entraînement.

Tout de suite, je me suis senti à l'aise, très bon équilibre de la voiture et je prenais énormément de plaisir à faire descendre les chronos mais de là à réaliser le meilleur temps de préqualifs..... whaooo..... j'aurais pas cru !

 


 Tu nous racontes les essais et la course ?

 Malgré la meilleure perf en préqual, je me doutais que la 1ère ligne était hors de portée !

Donc objectif des qualifs : 3è. Sur mon dernier tour du premier run j'ai moyen de faire 1'32'5/6 mais une mauvaise prise de trajectoire dans le dernier secteur me coûte 3/4 dixièmes! Un peu énervé par cette erreur, je repars pour le second run avec le palpitant qui s'accélère et perds en concentration. Je commets petites erreurs sur petites erreurs, pas moyen de faire un tour propre. Arf... finalement je dois me contenter de la 4è place à 1 centième de Tristan Bot!

4è sur la grille et donc à l'extérieur pour le premier virage… aïe ! Mais je suis soulagé de voire que c'est Benoît Souriau (un copain de longue date que je salue au passage) qui est 5è  et  connaissant sa correction exemplaire, je sais que je n'ai pas craindre d'une attaque kamikaze au 1er freinage.

Départ en ordre et tout le monde garde sa position. Durant ce premier tour, je me fais surprendre à Vias où je tape durement le rail extérieur avec la roue AVG. J'ai eu très peur d'avoir endommagé le train avant. Mais après 2/3 tours, les températures sont normales.

Bien concentré dans la course, je creuse l'écart avec Séb Wattine (5é) et reviens doucement sur Tristan Bot jusqu'au 10è tour où je freine un poil tard à Rosaleda : et hop, un demi-TAQ. Le temps de me remettre en 1ère, je vois Séb débouler et préfère repartir derrière plutôt que de risquer l'accrochage.

Je le sens à ma portée, reste à trouver l'ouverture ce qui va vite arriver puisqu'il se loupe à Sant Jordi. Me revoilà 4è à 5 secondes de Tristan. Je réussis à hausser le rythme au fur et à mesure que je vois l'écart se réduire. Je réaliserais d'ailleurs mon meilleur temps en course au moment où je fais la jonction.

Reste à provoquer la faute, ce qui s'annonce pas simple. Mais pour une fois que c'est Tristan la proie on ne va pas s'en priver !!! Malheureusement, son moteur en décidera autrement L

Je déroule jusqu'à l'arrivée en continuant d'attaquer et en savourant le podium se profiler. J'ai été tenté d'assurer et préserver le moteur, mais je me faisais vraiment trop plaisir sur cette piste !!!

 

 En janvier à Mexico tu étais passé très près d'une victoire (en D2). La victoire c'est ton prochain objectif maintenant quelle que soit la course ?

 Exactement ! Mais pour ceci, faudrait courir en D2.

Il y a quelque temps, j'avais pensé glisser en D2 pour la dernière course pour tenter de jouer la victoire … et ainsi essayer de réaliser l'objectif de début de saison (voir commentaire dans la liste des membres F1Legends).

Mais la fin de championnat est trop serrée et les points très chers ! Les 3 pts de plus du Serveur 1 ne seront peut-être pas de trop !

 

Propos recueillis le 29 novembre 2009.

C LEFURET - PREMIERE VICTOIRE CHEZ F1 LEGENDS

 INTERVIEW PAR GIANNI ALVARO - 5.12.09

  Gianni Alvaro : Salut Clément ! Tout d'abord merci de te prêter à une nouvelle interview de "Sortie de Baquet".

Première victoire en F1 Legends sur le S2, que ressent-on ?


  C Lefuret : C'est vrai que l'actu est riche pour moi ! Il y a quelques semaines, c'était un premier podium en S1 à Porto. Là, c'est la victoire sur le S2 ! C'est une satisfaction importante. Mais la manière est importante aussi.
A Montjuich, c'est la déco de Warm Up qui me donne la victoire. Sans bouder l'événement - car les décos c'est un peu comme des "super pannes" (même si c'est loin d'être "super".. :( ) – cela en amoindri un peu la valeur.

 


  Revenons un peu en arrière dans le temps, comment t'es-tu préparé pour cette course de "Montjuic" ? Dans quel état d'esprit t'es-tu présenté au départ des essais ? Et au départ de la course ?


  La préparation s'est déroulée en 2 temps. Mais je m'y suis mis bien plus en avance que ces derniers mois, dès le début de la quinzaine. Très vite, je me suis aperçu que l'Eagle, serait beaucoup trop réactive et inefficace sur la durée d'une course d'une heure. Donc, j'ai essayé la Brabham avec assez de réussite. Mais pas suffisamment pour atteindre le serveur 1, malgré mon dernier "Rush" du samedi.
Au départ des essais, je n'avais pas d'ambition, car avec le 6è temps des pré-quals, finir était mon seul et hypothétique objectif.
Et puis les essais se déroulent très bien. Mon set me semble de mieux en mieux et le scénario des pré-quals ne se rejoue pas. Là, j'arrive à aligner 4 bons secteurs ensembles. La pôle provisoire, puis 2è à mi-séance. Seul Alban est à aller chercher. J'interromps mon run "full GP" et repars à l'assaut sans trop y croire, juste pour défendre ma 2è place contre l'éventuel retour des autres.
Mais je donne toute ma concentration et dans les ultimes secondes je me lance dans un tour rapide avec très peu d'essence. Ca marche ! Je comble les 0,3 s de retard pour avoir 0,16 s de mieux ! Incroyable ! Moi qui ne donne que peu de valeur à cet exercice…
J'en tire énormément de fierté ! C'est ma meilleure séance d'essais jamais faîte.

 


  Peux-tu nous faire revivre en quelques lignes cette fantastique course, tout ce que tu as ressenti durant toutes les différentes phases de celle-ci, jusqu'au franchissement de la ligne d'arrivée ?


  Je pars avec un gros capital confiance. Mais la première partie de la course c'est une grosse course défensive face à Warm Up. Et cette bataille future, je la perçois dès le 1er tour où WU me chicore. Je tente d'être propre mais mes pneus sont toujours à la limite. Puis, au 20è tour je sors droit au V1 et WU passe. Ensuite, j'essaie de recoller sans succès, WU ne lâchant rien. Et puis, c'est la déco pour lui et je n'ai plus d'adversaire...


Je parviens à rester concentré et garde un rythme qui empêche Alain Maurice (loin à 30s) de revenir. Voilà, une victoire facile, somme toute ! ;)
Mais une première moitié fut incroyablement harassante, avec Warm Up entre 0,3 et 1,5 s en permanence, suivant les endroits du circuit. L'exploit, c'est la 2e partie : se remotiver et rester concentré pour éviter les touchettes et les crash...

 


  Cette première victoire tombe à pic, il reste encore une course , se sent-on autrement après ? Dans quel état d'esprit abordes-tu cette dernière manche ?


  Cette victoire n'a pas été obtenue dans la douleur… Mais elle garde sa valeur. J'avais déjà gagné, mais ailleurs et dans des divisions inférieures…
Après 32 courses en F1 Legends (17 en 2008 et 15 en 2009), et moult podiums, la 33è a été la bonne !
Ensuite, chaque manche doit se préparer indépendamment… Watkins Glenn est une piste très particulière. Je ne l'apprécie pas particulièrement et je n'ai pas un bon taux de finissage ici.
Le "Loop", lorsqu'on est fatigué ou sous pression – et les écarts entre voitures sont faibles ici – est trop vite rédhibitoire.

 


   Après une saison déjà exceptionnelle : présent à l'arrivée de toutes les courses auxquelles tu as participé sur F1 Legends et Planète, la question que tout le monde se pose : Mais quel est donc le secret d'une telle réussite ?


  C'est vrai : les 3 premières courses de la saison 2 de Planète et les 16 courses de F1 Légends 2009. Bon, j'ai un peu moins de réussite en LFGPL… ;)
Je crois que ça se résume en la qualité et la quantité de mes préparations.
Ensuite en piste, je suis souvent "à bloc", même lorsqu'il faudrait ménager le pilote ou la voiture...
Mais en même temps, je suis toujours en train d'anticiper, et surtout par rapport à mes propres capacités. Et je préfère renoncer à un dépassement que de tenter le tout pour le tout…
Même chose (mais devrais-je l'écrire ?) si un pilote est nettement plus rapide que moi à un moment, j'ai le tort ou la raison de le laisser passer. Quitte à tenter de le repasser plus loin.
Je suis plus un chasseur qu'un défendeur… C'est plus confortable. ;)


  En regardant le classement général de F1 Legends on te voit pointer au 4 ème rang, les places d'honneur sur le podium vont être très, très disputées et tu es l'un des candidats.
Il reste une course, comment vois-tu cette fin de championnat ?


  Actuellement, je suis 3e ex-aequo avec Philippe Renaud. Tristan Bot est 5e et aurait dû être devant nous deux... Mais les abandons, ça fait tout en F1 Legends !
Après de savants calculs, digne de la NASA, je devrais conserver une courte tête devant Tristan, mais rien n'est fait !
Quant à Philippe, il mérite largement sa place sur le podium final, en tous cas par rapport à moi. L'investissement qu'il a mis sur cette fin de championnat, associé à son talent naturel, montre qu'il a encore franchi un palier. 1er des pré-quals à Montjuich, c'est pas donné à tout le monde !

 


  La question pertinente, car il en faut une, comment juges-tu tes chances de finir sur le podium ?


  Sur cette dernière course, tout est possible ! Si l'on évacue la possibilité que je ne passe pas le V1 (où mes opposants), les décos sont possibles pour tous.
Mais pour ne pas éluder, malgré le fait que mes calculs me placent à la 4è place finale, je dirais que j'ai 1 chance sur 3 de finir sur le podium du championnat. C'est incroyable !
Car je sais que mes adversaires vont tout faire pour terminer cette course, sans prendre de risques inconsidérés...

  


  Même si cette première victoire n'est qu'une demi-surprise, vu la qualité et l'intelligence de course du pilote, pardi, tu n'es pas "Le furet" pour rien, la rédaction toute entière t'en souhaite encore beaucoup d'autres.


  Merci de m'avoir auditionné Gianni ! Et fin du terrible suspens, dimanche vers 22h !

 


  Merci Clément d'avoir accepté de te prêter à cette interview et de m'avoir consacré un peu de ton temps. Bonne fin de championnat F1 Légends.


Propos recueillis le 30 novembre 2009.

 ECHO DES COURSES 2009 - N°38 - 8.12.2009

 1.12.2009 - MOD69 - SEBRING

   Tristan Bot s'impose devant Alain Maurice et Frédéric Gubbels.

  Commentaires pilotes.  Rapports de courses.

   9 pilotes à l'arrivée sur 9 partants.

  Classement général pilotes. Tristan Bot est titré à l'issue de cette nouvelle victoire. Frédéric Gubbels, le champion de printemps, est second et Alain Maurice troisième. Au total des deux championnats Frédéric Gubbels devance Alain Maurice.

  Classement général équipes. La "Team Vaillante" de Tristan précède les "Fous du Volant" de Frédéric.

  Replay : Bovy-Delbrassine. Fin de course Appelmans-Gubbels.

 22.11.2009 - MOD67 - WATKINS GLEN

  Résultats des courses.  Classement général.

  Commentaires des pilotes.

   Comme lors de la course précédente à Montjuich Jean-Philippe Campmajo s'impose devant Bertrand Catroux. Sébastien Wattine complète le podium.

    Jean-Philippe Campmajo obtient un troisième titre en 5 ans et devance Titi Douet, brillant vice-champion.

  Hervé Nicolas, 4è, obtient son meilleur résultat dans cette ligue. Une 5è place parmi les meilleurs pour Tom Guérout dès sa seconde course en ligne. Prometteur pour 2010 !

 

 7ème place pour Kram Ortisseur parti 14è.

Des finisseurs, seuls Rémy Lampuré et Tom Guérout ont connu quelques problèmes mécaniques en début de course mais ont quand même pu rejoindre l'arrivée.

 

  6 pilotes à l'arrivée sur 16 partants.

  Replay : Campmajo-Catroux. Douet-Léderlé.

  Commentaires des pilotes.

   Victoire de C Lefuret comme à Montjuich. Il devance Tristan Bot et Eric Bilodeau, tous deux dans un mouchoir.

   Avec cette victoire C Lefuret devance d'un souffle Tristan Bot pour la troisième place finale du championnat, Philippe Renaud perdant cette place sur panne mécanique.

  Parti 10è, Eric Bilodeau obtient une belle 3è place. Kaspar Kaynakli est, lui, 5è après un départ au 13è rang.

Peu de problèmes mécaniques pour les finisseurs lors de cette course si ce n'est vers la fin pour la Ferrari de Kaspar Kaynakli.

  Comme en D1, beaucoup de casse avec 5 pilotes seulement à l'arrivée sur 14 engagés. 

  Replay : Bilodeau-Bot-Lampuré.

  Commentaires des pilotes.

  Large victoire d'Alain Rochette devant Luis Babonni et Alexis Bigonville.

   Le podium pour Alexis malgré un départ 10è. Une Brabham aux suspension un peu chamboulées en début de course pour Luis Babboni mais il a pu quand même rejoindre l'arrivée et même finir sur le podium.

 

  Comme sur les autres serveurs, pas mal de dégâts avec seulement 4 pilotes à l'arrivée sur 15 partants.

  Replay : Babonni-Vega. Cosworth-Duquesne-Gouju. Début de course Florkin-Valois.

  Commentaires des pilotes.

   Pw s'impose de très peu devant Gianni Alvaro. Thierry Cassagne va chercher le podium à bord d'une Ferrari à toute épreuve.

   Première victoire en ligne pour Pw. Ca se fête!

 

 Une belle 4è place pour Benoit Terlain parti 13è.

Des problèmes dès le début puis tout au long de la course pour la Lotus de Jaco Leone mais il peut finir quand même. Une Eagle avec un côté gauche un peu secoué au quart de l'épreuve pour Benoit Terlain mais plus de problèmes ensuite et moins de soucis pour Jean Narrash qui n'a eu, lui, des problèmes de suspension qu'en toute fin de course.

 

  Une fois n'est pas coutume, c'est en D4 que le taux de finisseurs est le meilleur avec 7 pilotes à l'arrivée sur 16 engagés.

  Replay : Alvaro-PW. Cassagne-R4E. Graffagnino-Narash.

A suivre...

 

Sauvegarder en PDF



02/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 149 autres membres