DICO DES PILOTES - K COMME... KAYNAKLI

 

 

 K COMME... KAYNAKLI

 

 KAYNAKLI Kaspar

  Kaspar Kaynakli était un pensionnaire habituel de la ligue Québec GPL* depuis 2004 mais il a aussi fréquenté la BCRL l'année suivante : il s'y impose, entre autre, à Mexico devant Jacques Serres et Olivier Guillo. Il compte aussi 4 podiums d'octobre à décembre et, au final, termine aux pieds du podium occupé par Olivier Guillo, Jojo F1 et Laurent Coëffic. En 2006 il y roule encore début janvier puis se recentre sur Québec GPL. Parmi ses résultats les plus récents chez Québec GPL, Taxi Driver compte un titre en 2007 et une deuxième place à quelques points du champion 2008, à chaque fois avec deux victoires au compteur.

 

Québec GPL disparu il fait ses débuts dans le championnat F1 Legends pour la saison 2009. Cette année-là, en février, il accroche un podium à Valbray, en D3, derrière Jean-François Bovy et Hervé Sabathé, les trois pilotes finissant dans la même seconde. On compte alors 5 divisions et il accède par la suite à la D2 puis la D1. Il termine dans le Top 20 au classement général d'un championnat qui compte alors près d'une centaine de participants.

 

En 2010, le mois de mai le voit terminer sur le podium en D1 dans une course remportée par Frederic Gubbels au Nürburgring. En juin il obtient un autre podium, mais en D2 cette fois, à Panchine, puis s'impose au même niveau en septembre sur le circuit Jops Siffert : il devance Frédéric Blanchot de quelques dixièmes et Eric Libourel d'à peine plus d'une seconde. Ses résultats notables s'arrêtent là mais sa constance lui permet d'engranger des points et, au final, il termine second du championnat derrière Bertrand Catroux, alors intouchable, en devançant de peu le 3è, Christian Michel. En 2011 Kaspar Kaynakli termine second à Varosliget en D2 en février puis en fait de même début avril, sous la pluie, à Mosport. Quinze jours plus tard il s'invite sur le podium en D1 à Kyalami derrière Titi Douet et Philippe Renaud. Il compte encore par la suite deux autres podiums en D2 : en septembre à Jops Siffert où il s'était imposé un an avant. Pour la dernière manche de la saison, en décembre, à Rouen, seulement battu par Eric Libourel. Au final il est encore bien placé au classement général, pointant pas loin du Top 5.

 

En 2012 Kaspar Kaynakli rempile pour une 4è saison. Il roule essentiellement en D1 mais à ce niveau là les podiums sont bien plus durs à obtenir : c'est en D2 en septembre qu'il décroche un nouveau succès sur un circuit qui lui réussit bien, Jops Siffert. Il y devance assez nettement Eric Bilodeau. Comme l'année précédente, mais à Spa cette fois, la dernière manche de l'année le voit terminer second de la course de D2, à nouveau devancé (de peu) par Eric Libourel. Finissant quasiment toutes ses courses il engrange les points comme en 2011 et réintègre, au classement général, le Top 5, raté de peu l'année précédente. Il est toujours présent en 2013 et continue son parcours essentiellement en D1 : son seul résultat notable est un podium en D2 à Zolder en juin mais pour la 4è année consécutive il figure parmi les pilotes du Top 10 au classement général.

 

En 2014 Kaspar Kaynakli dispute une douzaine des quinze courses F1 Legends, moitié en D1, moitié en D2. En février son escapade en D3 lui permet de s'imposer à Turin 55. En D2 il n'est battu en avril, à Spa, que de 3 secondes par Jury Nahimovich. Le mois suivant il termine à nouveau second à Valbray derrière Eric Libourel. En D1 il obtient une 6è place à Zeltweg (71) en octobre. Son absence à trois courses l'empêche de terminer à nouveau dans le Top 10 au classement général. En 2015, s'il ne roule que deux fois en D1, sa présence assidue en D2 et un seul abandon lui valent d'engranger les points malgré l'absence de résultats notables. In fine, il réintègre le Top 10 au classement général. En 2016 Kaspar Kaynakli dispute une douzaine de courses, comme deux ans avant, mais ne roule en D1 qu'à trois reprises. C'est en D2 en mai à Sebring qu'il obtient un podium puis, après une année en demi-teinte, quitte les pistes deux courses avant la fin de la saison après une dernière ronde en novembre à Mosport.

 

 

Carrière : 2005-2016 - 10 championnats* (hors QGPL)

 

Meilleurs résultats :

2004 - 1er - QGPL Gent
2007 - 1er - QGPL
2010 - 2è  - F1 Legends

 

Autres résultats marquants :

2005 - 4è - BCRL
2008 - 2è - QGPL
2011 - 6è - F1 Legends
2012 - 5è - F1 Legends
2013 - 9è - F1 Legends

2015 - 10è - F1 Legends

 

  Courses disputées : plus de 130*. (hors QGPL)

  Victoires : une dizaine*. (hors QGPL avant 2007)

 

  Rank : -46.3*

 

*à fin 2016

 

MultiGPLigues

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Classement

56

en augmentation 35

en augmentation 15

en diminution 24

en diminution 32

en augmentation 19

en diminution 30

en augmentation 22

Sur

144

104

89

65

52

49

55

42 

 

  Son interview

 

 bannergpl.JPG Sa page sur Archives GPL.

 

 

*certaines archives me manquent.

 

KAYOU Gérard

  Gérard Kayou débute en ligne en janvier 2007 dans le championnat BCRL 65, à Silverstone. Dès le mois de mars il s'impose à Monaco et l'emportera aussi à Interlagos et Salzburgring. Malgré une participation à la moitié des dix courses organisées cela lui permet dès cette première année d'accrocher le Top 5 au classement général final. Il participe aussi au championnat en mod67 et y connaît également le succès : le Top 5 est atteint grâce à des victoires là aussi à Monaco et Salzburgring.

 

En 2008 il participe au championnat GPL Cups 100 %, y disputant quelques courses, le temps d'obtenir un podium en fin d'année, à Watkins Glen, derrière Hervé Sabathé et Jean-François Bovy. Fin 2008 il revient aussi en BCRL 67 le temps d'un podium, là aussi à Watkins Glen. Deux autres courses enfin, avec le mod66, et là encore, au Glen, un podium pour terminer l'année.

 

Dernière escale pour Kyu 48 en 2009 en GPL Cups avant que ce championnat ne s'arrête en cours d'année et que lui aussi ne se retire des pistes.

 

 

Carrière : 2007-2009 - 6 championnats

 

Meilleurs résultats :

2007 - 5è - BCRL mod65
2007 - 5è - BCRL mod67

 

  Courses disputées : une vingtaine.

  Victoires : 5.

 

  Rank : -48.7

A suivre...

 

 

 

 Sauvegarder en Pdf



28/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres