ECHO DES COURSES 2010 - N°26 A 29 + ITW SDB - 2 AU 21.09.2010

 

 ECHO DES COURSES 2010 - N°26 - 2.09.2010

 29.08.2010 - MOD67 - WATKINS GLEN

  Résultats des courses.  Classement général.

  Commentaires des pilotes.

   Courte victoire de Tristan Bot devant Bertrand Catroux. Franck Behra obtient la 3è place.

   Meilleures progressions : François Potignon, François Jeanmougin et Titi Douet gagnent 10 places en piste et terminent 4, 5 et 6è.

 

  6 pilotes à l'arrivée sur 17 partants.

  Replay : Bot-Catroux. Potignon-Vidal. Pour son retour, belle remontée de la 17è à la 4è place pour Hervé Nicolas (parti 7è) avant son abandon sur accident à quelques tours de l'arrivée.

  Commentaires des pilotes.

   Victoire de Michel Fournié devant Eric Bilodeau et François Fk.

   Première victoire en ligne pour Michel Fournié. 

 

  Meilleure progression : C Lefuret, David Brun et Paul Sablayrolles gagnent 8 places en piste et terminent 4, 5 et 6è.

Des problèmes de moteur et suspension en début de course pour la Brabham d'Eric Libourel mais il a quand même pu terminer la course. Drapeau à damier aussi pour David Brun malgré une suspension arrière chiffonnée, à un quart d'heure de l'arrivée, sur sa Ferrari.

  7 pilotes à l'arrivée sur 14 partants.

  Replay : François Fk-Pomponne. Début de course Bilodeau-Michel-Sabathé.

  Commentaires des pilotes.

  Victoire de David Rainier devant R4E et Tristan Lefèvre.

   Première victoire en D3 (sur 3) après une victoire en D4 (sur 4) pour David Rainier. Même topo au rayon des podiums pour R4E. 

 

  Meilleur finisseur : Gain de neuf places pour Fabrice Graffagnino, 6è. Problèmes de suspensions pour sa Ferrari et de moteur pour Thierry Cassagne, lui aussi en Ferrari, mais ils ont pu rejoindre l'arrivée quand même.

 

  6 pilotes à l'arrivée sur 14 partants.

  Replay : Babonni-Rainier. Cassagne-R4E. Barbé-Lefèvre puis Lefèvre-R4E.

 ECHO DES COURSES 2010 - N°27 - 6.09.2010

 31.08.2010 - MOD65 - MOIRCY

Un circuit créé par Jean-François Bovy.

   Victoire de Frédéric Gubbels devant Tristan Bot et Eric Appelmans.

  Rapports de courses.  Commentaires pilotes.

   La course se disputait en plusieurs manches avec élimination à chaque fois des pilotes les moins biens classés. 7 partants.

 

 Replay

  Classement général pilotes. Tristan Bot conforte sa place en tête alors que derrière lui Eric Appelmans voit revenir Frédéric Gubbels à un point.

  Classement général équipes. Les fous du volant de Gubbels creusent l'avance en tête devant les Vaillante.

 03.09.2010 - MOD67 - VALBRAY

  et  Commentaires des pilotes.

   Tristan Bot devance Tom Guérout et Eric Libourel.

  Résultats

   Meilleur finisseur : Eric Libourel gagne 7 places en course. Problèmes mécaniques pour Tom Guérout, Michel Delplace et Olivier Roméo mais ils ont pu, tous trois, rejoindre l'arrivée quand même.

 

  Finisseurs : 8 sur 16.

  Replay : Bot-Guérout-Roméo. Libourel-Roget-Spada.

  Classement général. Olivier Roméo reste en tête alors que Tristan Bot prend à David Schneider, absent, sa seconde place.

 05.09.2010 - MOD66 - NURBURGRING

  Trés courte victoire de Franck Behra devant Eric Libourel. Michel Fournié complète le podium.

  Commentaires des pilotes.

 

  Meilleur finisseur : R4E, 6è, qui était 12è sur la grille de départ.

 

  Finisseurs : 6 sur 12.

  Résultats.

  replay : Behra-Libourel.

  Classement général. Eric Libourel conforte sa place en tête alors que derrière lui six pilotes se tiennent en cinq points.

 

 INTERVIEW "SORTIE DE BAQUET" - PAR C LEFURET - 14.09.2010

MICHEL FOURNIE - PREMIERE VICTOIRE EN LIGNE

 F1 LEGENDS (D2) - WATKINS GLEN - 29.08.2010

  C. Lefuret : Bonjour Michel, je suis bien content de pouvoir recueillir tes impressions, avant qu'elles ne s'estompent, sur cette toute première victoire en ligne. Tu t'es exprimé brièvement sur le forum d'après course, mais je te propose de revenir plus longuement sur les aspects que tu souhaites compléter.

 

  Michel Fournié : Merci tout d'abord à toi et à Planète GPL de me tendre le micro.

 

 

  : Pour commencer, quels ont été tes premiers sentiments à l'issu de cette victoire ? Un serveur 2 pour commencer, c'est pas banal.

 

  : Mon premier sentiment a été d'effacer d'un coup et de belle manière tous les pièges que m'avait tendu jusque là cette simulation. Je la rêvais un peu comme çà ma première victoire avec la pôle et le meilleur tour en course qui viennent ajouter la belle petite cerise sur le gâteau. Bon, j'aurai préféré une lutte avec contact direct plutôt qu'avec chrono interposé mais ce serait faire un peu trop le difficile, alors je savoure.

En ce qui concerne le serveur, c'est vrai que le deux pour rentrer dans le clan des vainqueurs, c'est super mais il faut relativiser car il n'y en avait que trois ce soir là et j'avais plutôt la bonne chignole à Watglen avec l'Eagle.

Tu sais, je reste admiratif d'une victoire, même sur le serveur 4 avec la BRM.

 

 

  : Comment s'est déroulée ta préparation avant cette épreuve de reprise après la pause estivale ? Est-ce que la période a été plus propice ?

 

  : J'ai fait un long break de presque un mois au début de l'inter-saison et je me suis remis devant le G25 avec les premiers tests Planète pour la saison à venir. J'ai d'ailleurs été le premier à sortir une bouteille de la cave de notre sponsor avec une pôle à Harz.

La préparation de cette course a été à peu près identique à toutes les autres, donc assez studieuse. J'ai eu du mal à revenir sur mes temps 2009 puis à les faire tomber. Seul, le visionnage de replays m'a permis de passer avec de meilleures trajos. Mais je ne voulais pas non plus de solutions extrêmes qui te font goûter l'herbe une fois sur deux. Donc j'ai trouvé le bon compromis me permettant d'être constant en course.

 

 

  : Quant à la piste de Watkins Glenn : très courte, donc facile à apprendre, elle se révèle souvent cassante en course ? Quels sentiments as-tu par rapport à ce tracé ?

 

  : D'accord c'est la première piste que j'ai mis comme beaucoup dans le vert au rank, mais elle n'est pas si facile que ça, avec ses pièges qui t'évitent de repartir. Il faut aussi se calmer pas mal dans certains virages pour favoriser la suite; tout compte fait, le chrono se fait avec pas mal de réflexion.

Pour la course, j'étais assez confiant car j'avais fait une belle prestation l'an passé en restant deuxième derrière Alain Rochette, pendant la moitié de l'épreuve environ, sans faire d'erreur. C'est un suppo qui m'avait privé d'une belle performance au final.

 

 

  : Comment se sont passés les essais ?

 

  : J'avais prévu deux séries. J'ai pris la pôle provisoire à l'issue de la première, mais il fallait retourner au charbon car l'avance était très fragile. 5/100eme je crois sur Christian Michel !

J'ai amélioré dans ma deuxième série pour prendre l'ascendant, cette fois sur Eric Bilodeau qui avait "tapé fort". En fait, je trouve que c'est une phase que j'arrive à gérer pas mal depuis un certain temps et j'en suis très content, car j'accorde pas mal d'importance à cette pôle même si aucun point supplémentaire ne vient la récompenser dans les championnats.

Il faut vraiment sortir le tour propre quand toutes les manettes sont au vert: trafic, températures, essence. Joli challenge !

 

 

  : Quels sentiments sur la grille ? Le départ et les premiers tours : te souviens-tu de choses marquantes ?

 

  : Sur la grille, la pôle acquise, il faut vite penser à autre chose: le rythme course qui a été défini dans la soirée et qu'il faut éviter de chambouler, même si le départ se passe mal.

J'ai tout de suite creusé l'écart grâce à mes deux poursuivants qui ont un peu temporisé à cause de leur passe d'arme. Du coup, j'ai eu tout de suite 200 mètres d'avance. Restait à gérer tout ça: plus facile à dire qu'à faire quand on a un niveau de performance égal.

Si Eric, et sa Lotus dont il fait l'éloge (mdr) dans son post, étaient mieux partis, c'est sûr que Christian ne lui aurait pas chipé sa place et que je n'aurai pas pu avoir cette avance.

 

 

  : Et la course ? D'après les stats, et les regards extérieurs, une course tranquille... Et depuis ton cockpit que se passait-il ?

 

  : Stressante, surtout car c'était interminable: je n'ai jamais réussi à me mettre à l'abri !

Mon second qui changeait entre Christian et Eric n'a jamais été à plus de 500 mètres, donc toujours à portée de rétro dans au moins un endroit du circuit. Ils étaient au taquet et il fallait répondre pour garder mon petit capital. Un tout petit taq de rien du tout dans le dernier virage d'une des boucles et je me retrouvais deuxième dans le meilleur des cas. Alors, ne parlons pas du Loop et de ses possibilités de faire le mal.

Et puis, il y a eu les deux premiers lapés pas faciles à gérer; j'ai eu peur de tout briser car je ne voulais pas forcer le passage. Mais malgré tout, il fallait doubler et en plus ma connexion les faisait un peu se déplacer latéralement.

J'ai vu fondre sur moi mes deux poursuivants à ces deux reprises.

 

 

  : Le finish, lorsque ton adversaire direct disparaît ? Le coeur s'emballe ? Comment gérer le changement de rythme ? As-tu été perturbé ? Et le drapeau ?

 

  : J'ai pu souffler dans les trois dernières rondes par rapport à mes poursuivants. Alors, je me suis inventé des bruits de moteur que je trouvais bizarre ! J'ai un peu moins tiré dedans mais la pression moins forte aidant, j'ai perdu un peu de concentration et...

Je n'aurais pas aimé qu'il reste vingt tours !

Le drapeau ? Un vrai gosse qui vient de découvrir le train électrique au pied du sapin ! On se calme, l'ancêtre !!

 

 

  : Après cette victoire sans ambiguïté, avec une lutte à distance, mais présente tout le temps, la pôle (1m05''35) et le meilleur tour en course (1m05''58) quels sont tes objectifs ? Multiplier ces moments de grâce suffisent-ils à te donner satisfaction ?

 

  : Le problème de tout çà, c'est qu'on s'y habitue ! Une victoire, deux deuxièmes places sur les deux training de Harz, un podium en Mod66 sur le beau tracé du Nurburgring. J'espère que la période de vache maigre qui va forcément suivre ne sera pas trop longue...

 

 

  : Côté championnats, pour finir : en Planète GPL Mod 66, tu sors d'un podium au Nurburgring. Déclic ou confirmation ?

 

  : Je roule pas trop mal au Ring en général, car j'ai un petit faible pour certains tracés piègeux; donc je mets çà sur ce compte là. Et puis la chance qui peut aussi tourner un peu de mon côté (merci Alban); ça fait pas de mal après le départ calamiteux !

 

 

  : En F1 Légends, comment vois-tu la fin de saison ?

 

 : Pour F1 Légends, j'aimerai aller flirter avec le top 15, mais j'ai peur que mon incident de Mosport sous la pluie me coûte cher à l'heure du décompte.

 

 

  : Et pour la saison 3 de Planète GPL-Mod 67 qui va débuter à Harz, quels sont tes objectifs individuels ou par équipe ?

 

  : La saison 3 de Planète qui va débuter en fin de semaine, c'est l'événement de cette rentrée !

Après avoir roulé sur tous les circuits, je pense que je vais être bien sur deux ou trois.

Il va falloir être dans les points le plus souvent possible, ce n'est pas utopique mais la lutte va être tellement intense, que même la place de sixième sera convoitée.

Il va falloir doser pour un bon compromis entre la performance absolue et les comptes d'épicier : tout un art !

Notre équipe sera effectivement l'équipe à battre (c'est toujours ce qui se dit en début de championnat ;-) ) car je suis tout petit à côté de ces deux pointures que sont Pat [Patrick Cornu] et Jean Luc [Vidal].

Plus sérieusement, l'équipe fonctionne déjà à merveille et un warm up privé, loin des caméras espionnes sera au programme du VLT [Vintage Légend Team] avant les courses, pour parfaire nos stratégies et réglages .

Qu'on se le dise !

 

 

  : Merci encore Michel pour ta patience à attendre cette interview. Tous mes voeux de réussite pour la poursuite de tes championnats et en espérant que tu vives encore de nombreux moments du genre de celui de Watkins Glenn, en sim racing.

 

  : Merci à toi et à ton frère pour toute votre contribution à cette communauté GPL.

 

Propos recueillis le 13.09.10

 

Palmarès :

2009 Mod67 3e/14 Kyalami F1 Légends-Serveur 4/4 BRM
2010 Mod67 3e/20 Jacarepagua Planète GPL EAG
. Mod67 2e/13 Monaco F1 Légends-Serveur 3/4 BRA
. Mod67 1er/14 Watkins Glenn F1 Légends-Serveur 2/3 EAG
. Mod66 3e/14 Nürburgring Planète GPL BRA/BT19

 

 INTERVIEW "SORTIE DE BAQUET" - PAR R4E - 17.09.2010

FRANCK BEHRA - PREMIERE VICTOIRE EN LIGNE

 PLANETE GPL 66 - NURBURGRING - 5.09.2010

  Bonjour Frank et merci pour ta participation à cette nouvelle interview.

 

  Merci de me tendre à nouveau le micro Rookie. Cela devient une habitude, jamais je n'aurais imaginé être tant sollicité en quelques mois pour ma première année en online.

 

 

  Il y a maintenant près de cinq mois nous revenions sur ton premier podium en D1 de F1 Legends. C'était déjà un bien beau résultat mais là c'est ta première victoire, dans le cadre du championnat Planète 66, que nous évoquons. C'est un résultat qui te touche particulièrement, une semaine après la course ?

 

  Oui forcément. C'est ma première victoire en online, qui plus est sur un des circuits les plus mythiques et les plus difficiles existants.

 

 

  Le Nürburgring, comme tu le soulignes, est un circuit particulièrement difficile. Même si tu as peu de recul, ne roulant en ligne que depuis le début de l'année, c'est une piste qui te réussit bien en général ?

 

  Je pense que l'on peut le dire :) 3 départs et 3 arrivées :) Et pourtant ce n'était pas gagné. Je m'explique. C'est un circuit que je ne connaissais pas du tout. Dur dur la première fois que l'on y met une roue. Sacré défi. 1ère course chez F1L. 3 semaines de préqualif. Il m'a fallu 1 semaine et demi avant de réussir à terminer un tour !!!!

 

C'est dire la cata. Au bout de ce laps de temps je n'imaginais même pas terminer une course. OK, je n'avais pas choisi la facilité avec la Honda que je ne comprenais pas mais je m'étais dit qu'étant à la ramasse totale, autant prendre quelques points bonus. J'ai essayé un nombre de setups impressionnant. Hé oui, moi je suis nul, je ne comprends pas grand chose aux changements dans le comportement de la voiture par rapport aux changements que j'apporte au setup. C'est vraiment un point qu'il va falloir que je travaille mais je manque de temps.

 

Actuellement je suis plutôt du genre Gilles Villeneuve ou Mansell, je prends la voiture telle quelle, je bricole 2-3 petits trucs et GAZZZZZ :).
Enfin bon là, les setups c'était vraiment pas çà. J'ai bien dû en essayer une bonne quinzaine. En désespoir de cause
j'essaie un Dark (J'en avais essayé plusieurs en début d'année mais comme je n'en appréciais aucun, Dark était dans ma liste rouge :)). Et là c'est le miracle. C'est exactement le comportement que j'attends de la voiture. Je n'ai absolument touché à rien et cela ne m'était jamais arrivé, même pas à la répartition du freinage. J'ai donc enfin pu terminer des tours et commencer à mémoriser sérieusement le circuit.

 

D'autre part, même s'il ne s'en est pas rendu compte, le rookie Philippe Barbé m'a bien boosté sur ce coup. En effet par fierté je ne voulais pas me retrouver derrière lui donc je hissais mon niveau et réussissais à passer devant. Et le lendemain en me reconnectant je vois qu'il est repassé devant. J'en remets une couche et cela a continué presque jusqu'à la fin des préqualif. Le truc de fou, on passait l'un devant l'autre tous les jours en progressant dans la hiérarchie. Il a d'ailleurs fini par faire un gros temps et il s'en est fallu d'un cheveu qu'il accède au S1. Résultat, moi je m'y suis retrouvé. Merci Philippe :)

 

A cette course j'ai fini par faire un tête-à-queue en attaquant trop fort mais j'ai pu rejoindre l'arrivée à la 7ème place, je crois. Ensuite il y a eu la course LFGPL et fort de mon expérience chez F1L, je n'ai pas eu besoin de tourner beaucoup pour faire un temps correct. Je termine cette fois-ci 5ème mais là aussi en ayant fait un tête-à-queue mais parce que je n'attaquais pas assez. Je pense que les kms accumulés en course sur ce circuit sont particulièrement importants. En tout cas moi, ils m'ont permis de me faire une idée du rythme à adopter sur cette piste. Ne pas trop attaquer mais suffisamment pour garder plus ou moins les mêmes repères et ainsi éviter de faire la connaissance, par exemple, avec une bosse que l'on n'avait jamais remarqué avant. C'est donc fort de cette expérience que je me suis présenté à la course chez Planète.

 

 

  Tu t'es préparé comment pour cette course ? Le choix d'une voiture, c'est simple avec le mod66 dans lequel il y a tellement de voitures disponibles ?

 

  Je ne me suis pas vraiment préparé. Je déteste courir en off car je manque de temps (dur dur de faire tous les champs :)) et sans aucun enjeu je n'ai aucune concentration. Juste des essais de setup lors du training. Tous aussi catastrophiques les uns que les autres, d'ailleurs, ne réussissant à ne faire qu'un seul tour sans me sortir pendant toute la période des essais et de la course. Et ce training me démoralise pour la course car le seul tour où je ne me sors pas, en m'arrachant complètement, je me retrouve très loin des meilleurs.

 

Titi, Tom, Mich et Pat (tout nouveau venu sur le 66, écœurant, pas Pat, son temps hein !) me mettent tous au moins 15 secondes dans la vue et Eric presque 10 secondes. Un tel écart de performance ne m'était jamais arrivé sur le mod 66. De plus le coeur n'y est pas vraiment. En effet ma seule chance de revenir dans la course au titre est une victoire (que je n'ai jamais obtenu jusqu'à présent) car j'ai eu le droit à une bonne dose de poisse sur les 3 dernières courses alors que des gros points étaient possibles à chaque fois. 2 heures avant la course je me force à courir en off pour au moins trouver un setup qui ne m'envoie pas hors de la piste à la moindre dérobade.

 

Je me rappelle soudain de Zandvoort où j'ai joué la victoire et essaye le setup. Je le trouve pas trop mal, bien que brutal sur certaines parties du circuit. Je n'arriverai d'ailleurs pas à faire un tour sans me sortir mais j'ai tout de même pu repérer où la voiture décroche brutalement. Hop, adopté pour la course.

 

En ce qui concerne le choix de la voiture, j'avais essayé quelques voitures sur le mod 66 (mais quasiment aucune 3 litres) et m'était aperçu que la Brabby 2.7 me convenait très bien. Pour le choix du châssis je regarde donc les temps sur le rank (en faisant bien attention de prendre les temps d'un même pilote) et s'il n'y a pas trop d'écart avec les 3 litres je la privilégie. Si ce n'est pas le cas, je prends la plus rapide sur le papier en fonction des châssis que je peux utiliser.

 

D'ailleurs, à ce propos, je pense que les pilotes les moins performants font une grosse erreur en privilégiant les 3 litres. En effet, sur le papier les 3 litres sont souvent beaucoup plus performantes mais beaucoup plus pointues à piloter. Et sur la durée d'une course, je pense qu'il est souvent plus judicieux de ne pas prendre une 3 litres. Ce n'est là que mon avis et bien sûr, pour Monza, je ne conseillerai à personne de ne pas prendre une 3 litres.

 

 

  Tu peux nous raconter tes essais et ta course ?

 

  Les essais, 3 tours d'essence + 1 clic. 1er tour où je veille surtout à ne pas me sortir. 2ème tour à l'attaque totale en me méfiant des endroits où je suis sorti en off. Tout se passe bien jusqu'au 2ème Karoussel où je fais un magistral tête-à-queue. Arf, si près du but, dég. Je repars molo et me relance pour le tour suivant. Mes partiels sont très bons, j'arrive au 2ème Karoussel, je fais bien attention à le prendre beaucoup moins vite que dans le tour précédent et bis répétita :(((( Arf de arf. Aïe aïe aïe, va vraiment falloir faire gaffe, là, pendant la course. Je perds facile 10 secondes sur ce coup, ce qui ne m'empêche pas de gagner 3 secondes sur mon PB. A la fin du tour je me rends compte qu'il me reste beaucoup d'essence (6 ou 7 litres). J'en conclus que Gpl gère bien la conso et décide d'y mettre juste le nombre de tours pour la course. Miraculeusement, je me retrouve avec le 4ème temps.

 

Je me place donc sur la grille sans avoir réussi à faire un seul tour sans faire au moins un tête-à-queue avec mon setup. Là je me dis faut que je trouve le bon rythme, que je fasse super gaffe au 2ème Karoussel ainsi que dans les autres virages chauds. Comme le circuit est difficile, avec un peu de chance si je ne faute pas, la 3ème marche du podium est possible. Voilà mon objectif.
J'ai par ailleurs 2 atouts dans ma manche qui pourraient surprendre. Premièrement mon temps aux essais ne reflète pas
ma vitesse réelle. Et mon setup aussi. Et oui mon setup, car même s'il est loin d'être parfait, il a la particularité d'être très efficace sur le 1er secteur et très délicat dans le dernier.

 

Départ, j'enrhume incroyablement tout le monde et me retrouve en tête au 1er virage. J'ai Titi aux fesses et me dit que je ne vais pas faire long feu. J'attaque et Titi disparaît vite, il est parti à la faute. En y réfléchissant maintenant, peut être sa faute est due à mon setup car il a essayé de me suivre absolument alors que j'étais particulièrement bien sur les premiers kms du circuit. Pat, Tom et Mich ne sont pas derrière, je verrai leurs mésaventures dans le rapport de course. Eric est légèrement distancé. Arf, pas forcément le plus simple à gérer. En effet je m'en méfie énormément car s'il n'est pas le plus rapide, il a une expérience énorme, il me semble le plus régulier, il fait peu de fautes, il est capable de sortir tour de qualif sur tour de qualif, c'est un fin stratège et c'est un vrai finisseur.

 

Bon, pas le moment de penser à ça, trouver un bon rythme mais qui ne me mette pas en danger et j'arrive petit à petit à me faire un petit matelas de 9 secondes. A ce moment je suis très content car le 3ème est très très loin et sans faute de ma part (ou déco ou panne moteur) je terminerai au pire 2ème. Mieux que ce que j'espérai au départ. Je m'attends à ce qu'Eric mette la gomme sur la fin et cela ne rate pas. Il ne reste plus que 2 tours et le voila revenu à 7 secondes. C'est à ce moment que je prends conscience que la victoire est vraiment possible mais qu'il va falloir aller au charbon. 1 pour décourager Eric et 2 pour faire un dernier tour tranquille. J'attaque fort, sort un très bon tour et l'écart pour le dernier tour est remonté à 9 secondes.

 

Cool, Là je me dis c'est quasi dans la poche, j'y crois à fond. Je reprends mon rythme normal et il ne pourra pas revenir.
Soudain en passant devant le panneauteur, je m'aperçois que mon essence est passée en rouge !!!! Et depuis un moment en
plus !!!!! Arf, c'est pas possible ça !!!!! Sincèrement je ne souhaite à personne de connaître cette situation pour sa 1ère victoire. Là tout se bouscule dans ma tête. Par chance je me souviens de la quantité que j'ai mise et je calcule donc rapidement de tête. Exercice particulièrement périlleux sur le ring, essayer de faire un calcul vital sans vous sortir !!!! J'en arrive à la conclusion qu'à mon rythme ça passe pas !!!!! Arf de Arf, voilà le scénario catastrophe qui se profile.

 

Faut que je ralentisse, faut que j'y aille en souplesse pour économiser. Le tour est long, il est encore possible d'inverser la tendance. Mais faut pas que je ralentisse trop, Eric n'est pas si loin. Faut que je gère de façon à ne pas avoir plus de 2 secondes d'avance à l'arrivée, si j'y arrive !!!! Tous ces paramètres à gérer finissent par me rendre fébrile. Je regarde alternativement la piste, l'essence qui reste et l'écart avec Eric. Et comme mon rythme ne me convient plus je fais en plus tout un tas de petites fautes.

 

Une énorme frayeur quelques virages avant la ligne droite. En effet, j'entends soudainement le moteur d'Eric et comme un con je regarde dans mon rétro. J'en rate mon point de freinage et manque me sortir. J'avoue qu'à ce moment j'ai vu la victoire s'envoler. Mais dans un dernier sursaut, j'arrive à reprendre le contrôle avec 2 roues dans l'herbe et réussi à relancer la machine sur la piste. 2ème Karoussel, surtout ne pas me gaufrer !!!! Ca passe, Eric est dans mes pots maintenant. L'essence oubliée !!!!! Je ne pense même plus que le moteur peut couper soudainement à tout moment et je prends toute la ligne droite plein gaz même sur les bosses. A la chicane j'assure le freinage et surtout la relance à fond et je passe en tête d'un cheveu. Tellement à ma joie que j'en ai oublié de regarder combien il me restait d'essence exactement. C'est dommage j'aimerai bien savoir. Rétrospectivement ça fait peur, le moteur aurait pu avoir des ratées dans la ligne droite ou pire dans la relance après la chicane.

 

 

  Tu nous détailles tes sensations juste après l'arrivée ?

 

  Un énorme OUF de soulagement :) Beaucoup de mal à réaliser, car j'ai réussi à dompter le Ring et cela même en rêve je ne l'avais pas imaginé.
Avec le recul, ce dernier tour est génial car il a fallu que je compose avec énormément d'éléments en ma défaveur et
j'ai réussi à garder la tête froide tout du long. Ce fut finalement une victoire dans la douleur mais je m'en souviendrai très longtemps. Et niveau expérience je pense qu'elle va m'apporter énormément.
Mais il est évident que sur le coup je n'ai pas du tout pensé cela :) Bien au contraire je me serai bien passé de ce
dernier tour de fou. Ma tête quand je me suis aperçu que je n'avais plus d'essence devait être folklo, alors que je le rappelle, 1 ou 2 secondes avant je me disais, voilà le plus dur est fait, tous les feux sont au vert :)

 

 

  En l'état actuel de la saison tu es plutôt superstitieux ou bien tu n'hésites plus à afficher tes ambitions ? Une victoire au top, à savoir en D1 de F1 Legends, le titre chez Planète 66 ou celui de rookie de l'année au nez et à la barbe de Tom Guérout ? Qu'est-ce qui ferait ton bonheur à l'issue de cette première année de online qui se passe on ne peut mieux pour l'instant ?

 

  Je ne suis pas un superstitieux :) Une victoire en D1 de F1L, je le dis simplement, je n'en ai pas le niveau. Ou alors il faudrait un concours de circonstances incroyable mais je n'y crois guère.
Un titre chez planète 66, si j'en ai la possibilité, je ne la raterai pas, c'est une certitude mais je ne le convoite
pas. Je roule pour le plaisir et non pas pour me mettre la pression :)

 

Le titre de Rookie, il serait idiot de ma part à ce stade de l'année de dire que je ne le convoite pas. Surtout qu'il est quasiment dans ma poche à mon avis :) Seul Tom pourrait encore venir le chercher mais j'ai une telle avance qu'il va falloir qu'il cravache dur en espérant que je n'ai quasiment plus de résultats :) Mais là aussi, je ne me prends pas la tête avec ça. Si Tom réussi à me le chiper, c'est pas bien grave et cela voudra dire qu'il a fait une sacré fin de saison et qu'il le mérite.
Ce qui m'intéresse, c'est les arsouilles et très honnêtement si l'on m'avait dit en début d'année que je signerai une
victoire en 66, 2 podiums en D1 F1L + 4 ou 5 autres podiums dans d'autres champs j'aurai signé de suite :)

 

Mes ambitions actuelles sont de toujours convoiter les 1er serveurs de F1L et LFGPL ainsi qu'une victoire sur le mod 67:) Ah et j'oubliai comme challenge perso je me fixe un top 15 chez F1L (ca va pas être facile avec les gaillards que je traîne juste derrière moi :)) et essayer de terminer 1er des chapman chez LFGPL.

 

 

  Merci à toi Franck et on suivra avec attention la fin de ta saison.

 

  Merci et merci à tous les organisateurs de toutes les ligues qui nous permettent de vivre de grands moments (et des très mauvais. lol)

 

Propos recueillis le 15.09.10

 ECHO DES COURSES 2010 - N°28 - 17.09.2010

 12.09.2010 - MOD67 - JOPS SIFFERT

  Résultats des courses.  Classement général.

  Commentaires des pilotes.

   Victoire de Martin Audran devant Frédéric Gubbels et Tristan Bot.

   Le boss est de retour : victoire d'entrée au plus haut niveau pour Martin Audran (en Ferrari) qui s'impose après des mois de break.

 

  Problème moteur à mi-course pour la Lotus de Franck Behra mais il a pu rejoindre l'arrivée quand même. Meilleure progression : Gain de 8 places en piste et une 6è place pour Tom guérout lui aussi en Ferrari.

 

  13 pilotes à l'arrivée sur 16 partants.

  Replay : Douet-Guérout-Léderlé-Spada. Catroux-Léderlé.

  Commentaires des pilotes.

   Très courte victoire de Kaspar Kaynakli devant Frédéric Blanchot et Eric Libourel.

   Confirmation de son podium en D1 en Mai dernier au Ring avec ce premier succès chez F1 Legends pour Kaspar Kaynakli, auteur de nombreuses victoires dans le passé en Québec GPL. 

 

  Une des plus belles courses de l'année : 4 leaders différents et 6 changements de leaders tout au long de l'heure de course. Une demi-seconde d'avance seulement sur le second et une seconde et demi sur le 3è pour le vainqueur. Gain de 9 places en piste pour Jh Delobel qui termine vaillament 6è dans sa Honda, dans le même tour que le gagnant du jour. 7è place à trois tours pour Paul Sablayrolles malgré un moteur en berne sur sa Cooper. Sa ténacité paye et lui vaut un nouveau drapeau à damier.

  7 pilotes à l'arrivée sur 16 partants.

  Replay : Kaynakli-Blanchot puis Kaynakli-Libourel et Blanchot-Kaynakli-Libourel. Libourel-Nicolas puis Brun-Nicolas.

  Commentaires des pilotes.

  Victoire d'Eric Bilodeau devant Christophe Fasquelle et Olaf Lehmann.

   Première victoire en D3 (sur 3) après une victoire en D4 (sur 4) pour David Rainier. Même topo au rayon des podiums pour R4E. 

 

  Meilleurs finisseurs : gain de neuf places pour Djee, 5è et Jean Narrash, 6è.

 

  Pas de problèmes mécaniques notables pour ceux qui ont pu rejoindre l'arrivée (6 sur 15, Michel Comello étant le malheureux du jour, n'ayant même pas pu franchir la ligne de départ).

  Replay : Sabathé-Bilodeau. Début de course Fasquelle-Lehman-Walgraeve.

 

 ECHO DES COURSES 2010 - N°29 - 21.09.2010

 14.09.2010 - MOD66 - ROUEN

  * Tristan Bot l'emporte devant Franck Behra alors que, comme lors de la course précédente, Eric Appelmans complète le podium.

  Commentaires pilotes.

* au 22.09.10 (Merci à Franck Behra pour la rectif).

   Frédéric Gubbels en Lotus 33, après une dizaine de tours, Franck Behra (Lotus 43) et Jan Verschueren (Eagle) plus tard dans la course, ont connu des problèmes mécaniques mais ont quand même pu terminer l'épreuve. 6 pilotes à l'arrivée sur 9 partants.

 

  Replay : Appelmans-Behra.

  Classement général pilotes. Tristan Bot conforte sa place de leader alors qu'Eric Appelmans reprends quelques courtes longueurs sur Frédéric Gubbels pour la place de second.

  Classement général équipes. Les Fous du Volant restent largement en tête alors que Les pieds nickelés, 3è, reprennent quelques points a la team Vaillante.

 19.09.2010 - MOD67 - HARZ

  Victoire du tenant du titre de ce championnat, Kram Ortisseur, pour cette épreuve de reprise. Le favori se positionne donc sans conteste. Michel Fournié et Jean-Luc Vidal complètent le podium et obtiennent leurs meilleurs résultats dans ce championnat.

  Commentaires des pilotes.

 

  Une seconde place pour Michel Fournié  qui confirme sa première victoire en ligne obtenue récemment chez F1 Legends. Un premier podium pour Jean-Luc Vidal et son premier cette année toutes compétitions confondues. 

 

 Meilleurs finisseurs : Gain de huit places pour Jean-Luc Vidal, 3è, et Gianni Alvaro, 4è, concurrent malchanceux puisque ayant du abandonner dans le dernier tour.

 

  Une épreuve trés sélective puisque 3 pilotes seulement sur 17 ont rejoint l'arrivée. Tous trois n'ont pas connu de soucis mécaniques notables.

  Résultats.

  replay : Vega-Vidal et Alvaro-Vidal.

  Classement général. Kram Ortisseur entame bien la saison pour défendre son titre alors que Michel Fournié et Jean-Luc Vidal se positionnent immédiatement en challengers. Par équipe, Vintage Legend Team avec un doublé sur le podium devance les Cerfs Lésés Crew du vainqueur du jour. Doublé dans les points aussi pour Planète Red Racing avec qui il faudra donc compter.

A suivre...

 

Sauvegarder en PDF



02/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres