GUILLAUME SIEBERT - UN VRAI CHAMPION

Celui que je veux mettre en avant aujourd'hui fait partie de la génération des Audran, Nachin ou De Mautor ( Que ceux que je ne cite pas aujourd'hui me pardonnent ). A peine plus ou à peine moins de 20 ans et vraiment très très rapide dans toutes les catégories de courses et avec tous types de voitures.

65, 67, 69, en ou hors ligne, il fait partie des épouvantails. Certains disent Alien.

Sa perf la plus récente, celle qui m'amène à vous parler de lui aujourd'hui se situe dans le "mod65".

Une date, le 13 juillet dernier. Deux jours avant il passait la barre des -20 dans ce mod là. Mais, ce jour-là, il dépasse les -27 et fait son entrée dans le top 20 mondial au GPL RANK ( sur près de 600 pilotes, là ça ne blague plus. )

Devant lui, parmi les français, il n'y a plus qu'un nom, Pierre Fabre ( encore lui ). Voilà , là on commence à voir à qui on a à faire.

Quand je vous aurais dit que, dans ce mod-là, il est aussi le tenant du titre 2006 dans la ligue française, vous aurez compris qu'en plus d'être un hot-laper, il sait tenir ses nerfs. 4 victoires l'an dernier sur 14 courses, ça cause.

Pour le hot-lap, ses meilleures perfs ont été obtenues à Mexico, Clermont-Ferrand ( 65) ( son fief ) et Silverstone.

Le "mod 69" ? Tout simplement 3è du général l'an dernier.

Quant au mod phare, le 67, là encore, c'est un sans faute. -50 l'an dernier, il frôle à l'heure actuelle les -57 et fait ainsi partie du top 30 français ( sur près de 300 inscrits ).

Dans cette catégorie aussi, il sait faire des étincelles même si la piste est encombrée.

Il a fait partie des grands animateurs de la première moitié de la saison :

- En ligue française il a été 4è à Kyalami et sur le podium à Snetterton, 3è d'un souffle.

- dans la Formula 1 Legends ( hors points bonus ), il s'est attribué des victoires à Kyalami puis à Sandown en Lotus et des 2è places lors de la campagne canadienne sur Ferrari. Mosport et Road Ontario.

Retour sur la 1 re marche du podium ensuite, toujours au volant d'une Ferrari, à Zandvoort.

On aurait du mal à cracher sur de tels résultats tant les places sont chères...

Que dire d'autre ? Un Guillaume peut en cacher un autre ? Oui, je sais, c'est un peu facile...

Allez, simplement, bonne continuation Guillaume et bon courage pour ceux qui se retrouveront, en course, dans le "Siebert espace".



29/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres