CHAMPIONNAT PLANETE 67 - UNE SAISON DE COURSE - 13.07.11

 

 CHAMPIONNAT PLANETE - UNE SAISON DE COURSE - 13.07.11

 

R4E - C. Lefuret - Patrick Cornu et Kram Ortisseur

M 1 - 19.09.10 – HARZ – Allemagne – (2001, Christian Hedrich)

Description (imaginaire) :

Route, montagne - 37 virages - 14,5 km - 5m15 - 175 km/h

Ambiance :

Quelques parties sont dédiées à la course, pour le reste, c'est "on the rocks". Un peu de végétation de Montagne, et surtout du rocher. Les bâtiments ne sont pas en reste toutefois, vu le développement de la piste. Des parties très rapide "Nebelschlucht" ou très lentes "Talblick" ou "Hexenkessel" mais partout des dénivelés impressionnants.

Difficultés :

Même si la piste est large, il n'y a bien souvent qu'une trajectoire possible pour être rapide et éviter le bosselage et les dérobades. Un bug invisible en bordure droite de la montée de "Alte Harzstrasse".

Graphismes moyens - des gros freinages sans appuis et délicats en course.

Un circuit rapide et varié. Un banking dans le dernier secteur et un "S" d'après-ligne atypique.

Avis :

15/20 - Un voyage montagnard avec un paysage d'arrière plan splendide.

La première course de cette 3è saison démarrait sous les meilleurs auspices puisque 17 pilotes avaient fait le voyage en Allemagne pour le circuit de Harz.
Trois d'entre eux faisaient leurs débuts dans cette compétition, Philippe Barbé, Bruno Goujon et Jean Narrash (Pierre Demarle).

 

Kram Ortisseur et Eric Libourel, premiers et seconds de la saison précédente figuraient aux places de favoris. On trouvait aussi Frédéric Blanchot et Titi Douet, le champion 2009, alors que Patrick Cornu ne pouvait pas participer à cette première manche.

 

C'est 12 tours de ce circuit de près de 15 kilomètres qui étaient au menu des vaillants pilotes présents. Spécialiste de ce genre de circuit, Kram Ortisseur n'a laissé à personne le soin de gagner cette première course de la saison. Derrière lui, Michel Fournié et Jean-Luc Vidal (11è au essais) complètent le podium et débutent en fanfare cette nouvelle saison, laissant les favoris sur le tapis. En effet, seuls ces trois pilotes ont su trouver le chemin de l'arrivée sur cette piste dangereuse. Les deux compères propulsent leur équipe, Vintage Legends Team, en tête du classement après cette première étape.

M 2 - 17.10.10 – MAGNY-COURS 1971 – France – (2004, Mauro Traversa)

Description (réel) :

Permanent, club, légers dénivelés - 11 virages - 3,8 km - 1m33 - 144 km/h

Ambiance :

Un petit circuit campagnard sans grands dénivelés. Toutefois, l'orientation moderne : bande de peintures, plot, bordures est partout présente. Le décor est sobre, mais la piste est suffisamment technique pour que l'on n'ait pas à s'en soucier. Le public est, pour le moins, au rendez-vous !

Difficultés :

La piste est étroite et il n'y a bien souvent qu'une trajectoire possible. Les freinages sont délicats, particulièrement pour les 90°. Toutefois, la plupart des dégagements sont parfaitement conçus pour prolonger votre voyage, malgré vos boulettes.

Graphismes moyens - piste étroite, manque de section rapide.

Un circuit bien rythmé. Pas si facilement connu, malgré sa faible longueur.

Avis :

13/20 - Un bon circuit club.

Pour cette course, Patrick Cornu, Benjamin Pecquet et moi-même faisions nos débuts pour cette saison, au milieu de 15 autres concurrents. Pour sa 4è course Planète Tom Guérout obtenait sa première victoire. Derrière lui, tout le gratin était au rendez-vous, Frédéric Blanchot devançant Kram Ortisseur, Patrick Cornu et Warm Up. Ce voyage en France faisait le jeu des Cooper, les cinq pilotes cités roulant avec ce châssis. A noter que le circuit fût beaucoup moins cassant que le précédent, les deux tiers des pilotes ayant rejoint l'arrivée.

 

Au classement général c'est KO qui restait en tête devant Tom Guérout, déjà menaçant, et Michel Fournié encore dans les points lors de cette course. Par équipe les Cerf Lese Crew de KO et Warm Up menaient la danse devant Vintage Legends Team de Patrick Cornu et Michel Fournié.

M 3 - 14.11.10 – WILD SOUTH – Fantaisie germano-belge – (2001, Werner Stahl)

Description (réel) :

Permanent, légers dénivelés - 12 virages - 4,3 km - 1m40 - 153 km/h

Ambiance :

Circuit qui hésite entre tradition et modernité. Des couleurs ensoleillées et un tracé bien dessiné. L'équilibre est partout présent. Les détails sont sobrement présents, mais le tout est agréable et apaisant.

Difficultés :

Il y en a peu. Quelques chicanes, des double virages un peu glissant... Mais tout est franc et intéressant à piloter. Il n'y a que l'envie de trop en faire, qui peut être préjudiciable !

Peu de dénivelés.

Des portions techniques, rapides, variées, des dégagement qui favorisent presque partout l'attaque.

Avis :

17/20. équilibré, racé, agréable à l'œil, facile en ondine. In-con-tour-nable !

Pour la 3è manche c'est sur la frontière Germano-belge que les pilotes avaient rendez vous et plus précisément sur le circuit de Wild South. 19 pilotes au départ et seulement 6 à l'arrivée, autant dire que cet ersatz de Zolder à fait des dégâts. Kram Ortisseur à obtenu une deuxième victoire en devançant Frédéric Blanchot, à nouveau second, et Patrick Cornu. Pour la deuxième fois on trouve un quintet de Cooper aux premières places.

 

Au classement général KO reste en tête devant Tom Guérout alors que Frédéric Blanchot prend la 3è place à Michel Fournié. Par équipe les Cerf Lese Crew restent en tête devant Vintage Legends Team.

M 4 - 12.12.10 – DOLOMITI – Italie – (2001, Mark Beckman)

Description (réel) :

Routes, campagne, gros dénivelés - 30 virages - 11,9 km - 3m08 - 230 km/h

Ambiance :

Un circuit campagnard et montagnard avec des dénivelés impressionnants dans le dernier secteur. Les décors sont un peu froids et peu fouillés. L'aridité de la moyenne montagne est là, avec une faible densité de population.

Difficultés :

La piste est ultra rapide avec, à part le 1er secteur, une seule trajectoire possible. Les courbes en aveugles sont délicates.

Graphismes moyens - piste étroite et portions en aveugle.

Un circuit ultra rapide. bien rythmé.

Avis :

15/20 - Un pur régal, l'alternative italienne à Spa.

La 4è manche clôturait la première partie de saison en Europe et amenait le Planète Circus en Italie. Temple de la vitesse ce circuit était le plus rapide de la saison puisqu'on y tourne à plus de 220 km/h de moyenne. Les Eagle étaient donc au rendez-vous, près de la moitié des 18 pilotes présents, l'ayant choisie.

 

Le podium les consacre, KO s'imposant à nouveau en devançant Patrick Cornu et Tom Guérout. Les trois hommes se retrouvent dans le désordre en tête du championnat, Kram Ortisseur confortant sa place de leader.

 

Par équipe les places sont figées, les Cerf Lese Crew creusant légèrement le trou devant Vintage Legends Team et Planète Red Racing.

M 5 - 09.01.11 – NELGTAW – U.S.A. – (1998, Papyrus)

Description (réel) :

Permanent, légers dénivelés - 8 virages - 3,7 km - 1m08 - 196 km/h

Ambiance :

Il s'agit de Watkins Glen à l'envers ! Les décors sont minimalistes, et la foule peu présente. Seuls quelques glissières et bords de ponts sont là.

Difficultés :

Elles sont quasi inexistantes dans l'autre sens... Le 90° est le seul virage délicat à négocier. En montée, le terrifiant "loop" est insignifiant.

Les graphismes nihilistes. Une difficulté faible. L'entrée des stands.

Dominer le Glen à peu de frais.

Avis :

12/20. Un exercice de style un peu dénaturé.

Pour démarrer l'année 2011 le championnat traverse l'atlantique et rejoint le circuit de Watkins Glen. Les organisateurs ont aménagés le circuit de manière à pouvoir y rouler dans le sens anti-horaire ce qui ne manqua pas de surprendre les spectateurs locaux. Sacrilège ! On ne pouvait pas se permettre une telle fantaisie.

 

On notait pour la première fois la présence de Daniel Castevert dans ce championnat, venu pour l'occasion au volant d'une Eagle. Une fois encore la prudence était de mise et 12 des 17 engagés purent rejoindre l'arrivée.

 

Kram Ortisseur enfonce le clou et obtient sa 3è victoire consécutive, la 4è en 5 courses. Patrick Cornu est à nouveau second alors que Titi Douet obtient ses premiers points et même son premier podium de la saison.

 

Au classement général le leader a fait le ménage, comptant plus de points, à lui seul, que les deux pilotes qui le suivent. Patrick Cornu passe devant Tom Guérout pour un point. L'équipe Cerf Lese Crew garde la même avance que précédemment sur Vintage Legends Team mais les deux équipes creusent le trou par la même occasion sur les autres équipes.

M 6 - 30.01.11 – ROAD ONTARIO 2006 – Canada – (2006, Mike Bennett)

Description (imaginaire) :

Permanent, bons dénivelés - 14 virages - 6,2 km - 1m55 - 194 km/h

Ambiance :

Tout concours ici à l'impression de modernité : bordures, lignes, bâtiments, stands, éléments publicitaires, parfois même l'allure et les tenues revêtues par le public. Les graphismes sont de bonne tenue et la lumière intéressante, bien que loin du pastelisme habituel.

Difficultés :

Le tracé est tout en glisse rapide. Il y a de bons sauts qu'il faudra tenir en respect. Tout comme les lignes qui peuvent vous conduire "Ad pâtres".

Pas de ligne droite.

Nombre de points où l'on peut "piquer au freinage".

Avis :

15/20. "on line aproved". Un bon rythme avec des abords intéressants (voies latérales)...

D'un saut de puce les pilotes rejoignent le Canada pour une course sur le circuit de Road Ontario. A partir de ce moment, le cavalier seul de KO va connaître un coup d'arrêt. C'est Tom Guérout qui s'impose devant 16 autres protagonistes. Éric Libourel obtient son premier podium de la saison et devance Patrick Cornu, très régulier en la matière.

 

KO reste en tête du classement général mais son avance commence à se réduire. Le vainqueur du jour reprend la seconde place mais Patrick Cornu n'est pas loin. L'écart ne change pas pour le classement par équipe mais Planet Red Racing, l'équipe de Tom Guérout reprend du terrain.

M 7 - 27.02.11 – OPATIJA – Croatie – (2005, Sergio Loro, Robert Zeugin, Tomislav Petricevic)

Description (réel) :

Urbain/campagne - légers dénivelés - 20 virages - 6,0 km - 2m05 - 166 km/h

Ambiance :

Les détails sont fouillés (panneaux de signalisation) et le ciel dans des teintes pastels dans l'ensemble. La végétation, entre campagne et parcs ou jardins de petite ville est superbement variée. La partie ville a un cachet indéniable et une variété impressionnante. La foule est venue en masse et la liesse est au rendez-vous.

Difficultés :

La piste, taillée dans les rues et les boulevards en corniche, est étroite, bosselée et sinueuse. Quand ce n'est pas les trottoirs ou la paille, ce sont les murets ou les haies qui cueillent les plus enthousiastes...

Etroitesse, virages en aveugles. Absences de dégagements.

Les graphismes, la variété des difficultés. Le cachet inimitable.

Avis :

15/20. Un must. Mais très difficile pour le "on line".

Retour en Europe après deux manches loin du vieux continent. 15 pilotes rejoignent la Croatie et plus précisément Opatija, superbe station balnéaire située sur la côte adriatique, le Monaco des balkans ou comme on disait dans le temps la "Nice autrichienne".

 

Seulement 6 pilotes verront le drapeau à damier, le circuit étant aussi piégeux que celui de la principauté monégasque. C'est Patrick Cornu qui s'impose et prouve, s'il en était besoin, avec ce premier succès qu'il faudra compter avec lui jusqu'au bout. Frédéric Blanchot et Warm Up l'accompagnent dans cet ordre sur le podium.

 

Au classement général Patrick Cornu revient ainsi en deuxième position et se rapproche grandement du leader. Par équipe aussi ça bouge et Cerf Lese Crew ne compte plus qu'un point d'avance sur Vintage Legends Team.

M 8 - 27.03.11 – DOLPHIN – Japon – (2004, Polar Blue)

Description (imaginaire) :

Permanent - bons dénivelés - 16 virages - 4,7 km - 1m55 - 145 km/h

Ambiance :

Comme son nom l'indique, le tracé forme un superbe dauphin. Un circuit tout en courbes... Et dans les 3 dimensions ! Les bordures, les bunkers, les lignes, moult détails le placent dans la catégorie des modernes. Mais... Il y a le ciel, les décors et les détails des personnages qui le "pastelise" au mieux pour GPL.

Difficultés :

Les épingles qui se resserrent plus ou moins et à (trop ?) basse vitesse, des virages n°4, 6, 10, 14 et 16 (rien que ça !).

Pas de ligne droite. Des parties trop lentes, ingérables pour certains châssis et set up.

Pas de ligne droite ! De nombreux endroits où faire la différence. Un pur moment d'arsouille.

Avis :

16/20. La patte inaltérable de "Polar Blue" (le créateur d'une lignée abondante). "Online approved".

C'est à nouveau 15 pilotes qui partent à l'autre bout du monde pour cette 8è manche du championnat. Tous les cadors sont là sauf Warm Up qui n'a pas fait le déplacement pour le Japon. Ce circuit à bien réussit globalement aux engagés puisqu'on a compté que trois abandons mais KO en fait partie. Tom Guérout signe un troisième succès et devance Frédéric Blanchot, à nouveau second, et Patrick Cornu toujours présent au premier plan. Trio de Lotus sur ce circuit devant une Ferrari (Ligbo) et une Cooper (Douet).

 

Au classement général le regroupement s'amorce, Tom Guérout, second et Patrick Cornu, troisième, revenant tous deux à 5 points du leader dont l'avance fond comme neige au soleil. Par équipe les choses évoluent aussi et Vintage Legends Team repasse en tête devant Cerf Lese Crew ce qui n'était pas arrivé depuis la première course. Cela promet un dernier tiers de championnat à suspens.

M 9 - 10.04.11 – ORAN PARK – Australie – (2002, MadCowie, Robert Hunter)

Description (imaginaire) :

Permanent, club - gros dénivelés - 12 virages - 2,6 km - 1m13 - 128 km/h

Ambiance :

Un circuit campagnard et club... Mais à la mode australienne, c'est à dire la tête en bas ! Des abords très verts, le tout agrémenté par un bon niveau de détail général. La publicité est là, mais le public, lui, n'est pas au rendez-vous. Particularité : on boucle le circuit à "Dunlop" (pont dessus/dessous) !

Difficultés :

Des tronçons forcément très courts, mais avec des ravins impressionnants. Le set up n'est jamais suffisant et c'est donc au pilote de compenser... Quelques dégagements intéressants.

Circuit étroit et sans "envolées" du compteur.

Très sinueux, mais une difficulté bien dosée. Apprentissage facile.

Avis :

14/20. Une bonne ligne droite et des descentes à maîtriser.

Après le Japon seuls 13 pilotes ont poussé jusqu'en Australie pour rejoindre le circuit d'Oran Park. Patrick Cornu, en particulier, manque à l'appel, ce qui aura, on le verra à la fin, une grande importance sur le résultat du championnat. Tom Guérout et Titi Douet n'ont pas vu le 2è tour et c'est Frédéric Blanchot qui tire les marrons du feu et obtient son premier succès. Eric Libourel et Michel Fournié obtiennent tous deux un second podium.

 

Le classement général se resserre encore, les trois premiers ne marquant pas. C'est Frédéric Blanchot qui fait la bonne opération en revenant à 8 points du leader et à 3 des deux pilotes qui le précèdent. Par équipe, Vintage Legends Team reste en tête et grignote même un petit point à Cerf Lese Crew.

M 10 - 8.05.11 – PALERMO – Argentine – (2003, Sergio Loro, Arturo Pereira)

Description (réel) :

Urbain, non plat - 19 virages - 4,9 km - 2m05 - 135 km/h

Ambiance :

La ville et ses avenues en bord de parc sont très bien agrémentées. Le public et le soleil sont au rendez-vous !

Difficultés :

La piste est étroite partout, comme dans tout bon circuit urbain. Les parties sinueuses sont toutes différentes et à négocier "à la pédale". Les trottoirs, bottes de pailles et murets sanctionnent tous les freinages approximatifs (épingles de "Dorrego" ou 90 ° de "Intendente Bunge" ou "Avenida de los ombues").

Etroitesse. Pas de dégagements.

La variété du tracé. La facilité du tracé plat permet de se concentrer sur le freinage et le sinueux pour le set up.

Avis :

15/20. Les graphismes sont de toute beauté.

C'est en Argentine qu'à lieu la 10è manche du championnat. On retrouve un plateau plus étoffé puisque 16 voitures sont réunies sous les ordres du starter. Tom Guérout frappe à nouveau et s'impose devant Eric Libourel et Emmanuel Vega qui récolte son premier podium et marque ainsi ses premiers points, Titi Douet et Michel Fournié qui confirme ses progrès course après course. Les autres pilotes jouant le titre marquent le pas en n'étant pas à l'arrivée, seul Frédéric Blanchot sauvant quand même un point. devant KO et Patrick Cornu, tous trois en Cooper.

 

La saison à complètement basculée et Tom Guérout s'empare pour la première fois de la tête du classement. Avec un seul point sur les 4 dernières courses Kram Ortisseur passe second alors que Patrick Cornu et Frédéric Blanchot ne sont pas loin et se tiennent tous deux en 2 points pour la 3è place. Par équipe la situation est figée entre Vintage Legends Team et Cerf Lese Crew mais Planète Red Racing revient à quatre points. Les trois premières équipe en 8 points et les quatre premiers pilotes en 11, ça promet pour les deux dernières courses.

M 11 - 29.05.11 – LADLE – Angleterre – (2001, Jon Jones)

Description (réel) :

Permanent, plat, large - 8 virages - 4,7 km - 1m18 - 215 km/h

Ambiance :

Celui d'un ancien aérodrome anglais, donc tout plat avec le ciel "cloudy" de rigueur...
Les détails sont limités, tournés autour de quelques éléments herbeux de la campagne anglaise, mais avec des arbres nombreux et de qualité qui rattrapent le tout.

Difficultés :

Les virages de "semi" et surtout de "The Bowl" sont à maîtriser pour scorer. Mais en course, ce sont les 90° dans lesquels il faut soigner les freinages. Les plongées en "pif-paf" dans les chicanes ("chicane" et "the Handle"), une fois découvertes, sont adoptées.

Circuit un peu simple. Graphismes moyens et peu fouillés.

Piste large, tolérante avec plein de dégagements (mais des arbres quand même !).

Avis :

15/20. Un bon exercice "franc" et plein d'arsouilles pour le "on line".

Retour en Europe pour l'avant-dernière manche du championnat et 14 pilotes rejoignent le circuit de Ladle, en Angleterre. Status quo entre Tom Guérout et Kram Ortisseur qui ne voient l'arrivée ni l'un ni l'autre alors que Patrick Cornu joue bien le coup et termine second, devançant Jean-Luc Vidal qui obtient un second podium. C'est Warm Up qui s'impose et arrache sa première victoire de la saison.

 

Au classement général Patrick Cornu passe second avec 3 points de retard sur Tom Guérout et 1 d'avance sur Ko dont la glissade se poursuit. En grappillant 2 points Frédéric Blanchot se replace et ils sont donc 4 à pouvoir conquérir le titre lors de la dernière course. Même en tenant compte des points obtenus avec le classement finisseur / fair-play il est presque certains que le vainqueur de la course obtiendra le titre. Par équipe aussi, tout se jouera sur la dernière manche, Vintage Legends Team ne comptant que 5 points d'avance sur Cerf Lese Crew.

M 12 - 26.06.11 – ILE DE MAN – Ile de Man – (2003, Jim Pearson)

Description (réel) :

Campagne, routes - gros dénivelés - 198 virages - 24,8 km - 9m00 - 160 km/h

Ambiance :

Circuit escarpé dans la luxuriante campagne de l'Île de Man. La touche anglaise est là sans être étouffante....

Difficultés :

Piste étroite sans aucun répit, des pièges partout présents. Qui plus est, il n'y a aucun dégagement et beaucoup d'éléments actifs ! Les panneaux routiers sont heureusement présents pour fournir des repères. Gros cœur obligatoire pour aller gagner 1 min (si, si, pour les meilleurs. Et les plus combatifs !).

Difficile à maîtriser. Les dépassements sont quasi impossibles.

Beaux graphismes, très fouillés.

Avis :

15/20 – Un circuit mythique, aussi difficile que le Nürburgring, et qui doit se mériter.

C'est le bateau Liverpool-Douglas qui amène le Planète Circus sur l'Île de Man pour une dernière manche qui sent la poudre. 14 pilotes sont du voyage dont le jeune Maxime Lenclen qui fait ses débuts chez Planète. La bataille à quatre n'aura finalement pas lieu : Frédéric Blanchot n'est pas en mesure de rouler à son vrai niveau même s'il décide courageusement de participer quand même à la course. Il ne verra pas l'arrivée comme 9 autres pilotes piégés par ce circuit ô combien dangereux. Tom Guérout, lui, est absent, ayant raté l'embarquement. C'est donc entre Kram Ortisseur et Patrick Cornu que ce titre 2011 va se jouer.

 

Ce dernier fait, malheureusement pour le suspense, partie des abandons en passant à peine la mi-course. La victoire se joue donc, comme en 2009, entre Ko et Warm Up et c'est, comme en 2009, KO qui s'impose et arrache le titre faisant ainsi le doublé 2010-2011 et mettant fin à une série de 5 courses sans points.

 

Les deux compères, en signant le premier doublé de l'année, réussissent la course parfaite et arrachent le titre pour Cerf Lese Crew, ce qui est justice, en un sens, vu qu'ils ont mené quasiment toute l'année. Avec un nouveau podium Michel Fournié s'impose comme la confirmation de l'année et termine avec une belle 5è place au classement pilote. L'équipe qu'il forme avec Patrick Cornu et Jean-luc Vidal, Vintage Legends Team, ne termine pas loin du titre avec seulement 4 points de retard.

 

Enfin, pour le classement pilote, c'est Patrick Cornu qui obtient le titre honorifique de vice-champion, titre mérité puisque même s'il ne compte qu'une victoire il obtient quand même des points 9 fois sur 10 courses disputées. Tom Guérout, lui, est 3è et rate peut-être le titre en même temps que la dernière course. Frédéric Blanchot fait un beau 4è alors que Warm Up et Eric Libourel ont bien animé la saison et finissent 6 et 7è.

 

Gianni Alvaro est 8è grâce à son titre de champion du finisseur / fair-play alors que KO et Michel Fournié le suivent dans ce classement.

Voilà, vous connaissez l'essentiel de cette troisième saison du championnat Planète. KO part avec un doublé et laissera aux autres le soin d'aller conquérir le prochain titre au cours d'une saison 4 qui sera, j'espère, aussi dosée en suspense que les précédentes.

PLANETE 67 - 2008/2011 - LE BILAN

 

 

A l'initiative de Patrick Cornu et avec l'aide de Kram Ortisseur, tous deux nous ont concocté une bien belle synthèse des trois premières saisons du championnat Planète 67. Toutes les stats pour se souvenir de ces premières années à consulter (clic gauche) ou télécharger (clic droit) en cliquant sur l'image ci-dessus pour accéder au document en PDF.

Merci à tous les participants et à bientôt pour de nouvelles aventures...

 

Récits des courses : R4E - Topos des circuits : C. Lefuret - Stats des 3 premières saisons : Patrick Cornu et Kram Ortisseur

 

Sauvegarder en PDF



13/07/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres