MICHEL FOURNIE - INTERVIEW - PAR JEAN-LUC VIDAL - 19.06.2010

 

 MICHEL FOURNIÉ - INTERVIEW - PAR JEAN-LUC VIDAL - 19.06.2010

 QUESTIONS GÉNÉRALES

PRÉAMBULE

 

  Notre consœur, Michèle Bonnard en avait exprimé le souhait dans sa récente interview. Le boss R4E, a donc dépêché son meilleur reporter, qui ne s'est pas fait prier pour le réaliser.

 

Voici donc l'interview exclusive de Michel Fournié, dont tout éloge, même mérité, ne peut être qu'en dessous de la vérité (va falloir que je fasse attention à mes superlatifs, car le jour ou je vais devoir faire celui de mon frère d'armes, il ne m'en restera plus assez pour l'encenser).

 

Nonobstant, (impressionnant ce mot n'est il pas ? La culture c'est quelque chose, et puis on peut l'étaler à l'infini devant un parterre d'admirateurs...dont vous êtes j'espère)

 

L'inexorable ascension de notre ami, Normand d'origine, mais heureusement bien soigné, est à la hauteur de son talent, je vous propose de faire plus ample connaissance avec cet authentique Champion, qui ne nous à pas encore montré, loin s'en faut, toute l'étendue de son registre.

 

Si vous trouvez que ce préambule est trop élogieux, vous avez vu juste, mais s'agissant d'un ami je revendique ces outrances verbales, et que la retenue qui sied dans ce genre de propos, n'a pas pu résister à ma sincère admiration.

 

 

  Bonjour Michel, merci de recevoir Planète, et de nous accorder un entretien où il sera question de toi, de GPL, de ta façon de piloter et de tes préférences en la matière.

 

  Merci à Planète de dépêcher le gratin journalistique pour interviewer la pâle copie d'un pilote.

 

 

  Commençons par le personnage, peux-tu te présenter en quelques lignes. Nous savons pour l'avoir récemment constaté que tu es plutôt banlieusard, que tu as du mal à prendre le dernier RER. J'ajouterais, mais ceci n'engage que moi, que tu es plutôt joli garçon, l'air intelligent, svelte dans ta démarche et pas maladroit du tout au volant d'une F1 virtuelle de 1967. Mais que peux (veux)-tu nous dires encore ?

 

  Pour ce qui est du joli garçon, je te remercie mais es-tu certain d'avoir les capacités d'en juger ? Laissons çà plutôt à la gent féminine.

 

J'ai 56 ans, je vis avec Françoise depuis 31 ans et nous avons deux grandes filles de 25 et 21 ans. Nous sommes d'origine normande tous les deux et le besoin de place et de calme  nous a éloigné de Paris. Ce n'est pas facile de vivre dans une maison de poupée quand tu as passé toute ta jeunesse avec de la place. Et puis j'accumule pas mal de bazar au gré des passions. Pour GPL, çà va encore, il n'y a que le disque dur qui trinque mais il n'y a pas que la conduite virtuelle.

 

Au niveau boulot, ces dernières années ont été perturbées par un truc pas très original par les temps qui courent, une fermeture de la boîte (réparation d'appareils photos) suite à une carrière  presque entière dans cette branche. Je venais avant çà de l'horlogerie. Seul point positif à tout ceci, çà permet de s'occuper de son rank quand tu en as marre d'envoyer quotidiennement des cv qui seront de toutes façons sans réponses même négatives.

 

Et puis, j'ai joué au djeuns pendant 7 mois en retournant à l'école au bord de la mer. Passionné de voile, j'ai suivi une formation de skipper pro en 2008 avec un passage obligé marine marchande. Malheureusement, la crise étant passée aussi par la plaisance, pas facile de trouver un job quand on est vieux et sans expérience. Je rebosse depuis février (après une courte période en fin 2009 sans droits) dans une association dans le fluvial. Je conduis une péniche de 165 bourrins qui change un peu de mon Eagle question maniabilité et rapport poids/puissance.

 

 

  Pratiques tu, exclusivement la simulation auto ou d'autres formes de Sim racing ?

 

 Oui, uniquement la voiture. Je ne me vois pas sur une simu moto en étant dans un fauteuil.

 

 

  Joues tu à d'autres jeux vidéos du type : arcade, réflexion, aventure ?

 

  Non, je me suis juste essayé à péter un temps sur playstation à Monza par exemple quand les gamins d'amis possédaient un volant. Mais le côté arcade ne me plaît pas du tout. Quant à l'utilisation de la manette de jeu, alors là, c'est la cata et les jeunots repassent devant.

 

 

  Tu joues avec GPL exclusivement, ou pratiques-tu d'autres simus, dans ce cas, peux tu nous dire lesquelles et pourquoi ?

 

 Uniquement GPL mais je suis allé voir cet hiver les autres simulations pour ne pas mourir idiot mais je n'ai rien trouvé d'extraordinaire. De plus, j'ai été très déçu au niveau graphique : c'est vrai que de notre côté, des gens comme Jack, que je salue, où Rookie, formidable courroie de transmission de la communauté, ont beaucoup œuvré pour que GPL n'accuse pas le poids des ans. Mais peu de temps après l'achat de mon premier ordi en 1997, j'achetai mon premier volant avec F1 Racing Simulation et GP2. J'ai joué par la suite à LFS mais tout çà était à dose homéopathique quelques semaines en hiver.

 

 

  Comment as-tu découvert GPL, l'as-tu essayé, abandonné puis repris ou bien ce jeu t'a-t'il plu immédiatement ?

 

  Je l'ai découvert assez vite je crois dans une démo mais je n'ai pas vu la formidable simulation, je n'ai retenu que les graphismes qui faisaient "pitié" comparé à F1 Racing Simulation. Et puis on en a reparlé avec le copain de ma grande fille, j'ai téléchargé la démo 2004, et j'ai eu ces échanges fabuleux par mail avec Rookie.

 

 LES COURSES EN VRAI

  Es-tu intéressé par les courses automobiles, quelles sont tes préférences, rallye, F1, Endurance, suis-tu les résultats de ces compétitions, ou vas-tu y assister sur les circuits ?

 

 Là, c'est très clair. Autant, je suis plein d'admiration pour les pilotes de rallye en suivant d'assez loin malgré tout leur parcours, autant, je déteste l'endurance.

 

En bon normand de motard que j'étais, je n'avais que 100 km pour aller voir le bol d'or au Mans et j'y trouvais mon compte. Et puis, je suis allé voir Agostini et Saarinen au Castelet. Et là, ce fut le choc : je ne suis jamais retourné sur une course d'endurance par la suite, çà se traîne de trop à mon goût.

 

En F1, je suis allé voir deux Gp, Monza et Spa.

 

J'ai eu la chance aussi d'aller sur une journée d'essais à Magny-cours car un ami avec qui on partageait une activité commune se trouvait être le responsable des essais chez Renault sport (Williams et Benetton à l'époque). J'étais dans les stands avec Jeannot d'un côté et Villeneuve dans l'autre stand; ça fait drôle.

 

Bref, je suis toujours la F1 de façon assidue depuis au moins vingt ou trente ans même si les courses sont souvent pénibles à regarder. Un GP moto, c'est quand même autre chose car en bécane il n'y a pas qu'une seule trajectoire possible vu la largeur de l'engin.

 

 

  Qu'est-ce qui t'intéresse le plus, les pilotes, les circuits, les voitures, marques-tu d'avantage d'intérêt a une Chevrolet Corvette si elle est pilotée par Naomi Campbell, si oui, est-ce vraiment la voiture qui produit cet indéfinissable trouble dont nous accusons le printemps ?

 

  Bien que je regarde depuis longtemps les courses, je n'ai pas une "grosse culture" automobile et je n'ai jamais trop rêvé sur l'inaccessible (mdr). J'ai longtemps rêvé de conduire un jour un V8 mais maintenant c'est fait. Et puis une voiture de course, c'est un ensemble cohérent. Je ne suis pas certain qu'il y avait un châssis dans une Corvette de l'époque: Par contre la Naomi...

 

 LE PILOTAGE

  Que places-tu en tête de tes préoccupations pour la course, le pilotage ou les réglages ?

 

  Je ne peux pas me mettre dans la peau d'un pilote si j'ai un set qui ne me convient pas. Mais une fois le drapeau abaissé, c'est trop tard, il faut faire avec un set imparfait.

 

 

  Utilises-tu des setups tels qu'ils existent et qui sont pris sur le net ? Les adaptes-tu à ta sauce, ou enfin les crées-tu intégralement ?

 

  J'ai utilisé au début ce qui existait "dans le commerce", des Dark, Ullee et Zait mais rarement tels quels de toute manière. J'ai du mal à rouler si une toute petite "bricole" me chagrine. Je fais mes sets depuis pas mal de temps. J'en retiens deux grandioses, Saar et Mosport Rain.

 

 

  Pribluda devenu obligatoire, son utilisation te pose t'elle des problèmes : concentration, pilotage, lecture en course ?

 

  A l'époque du tout information, j'ai eu du mal à ne pas regarder sans arrêt ce truc là au début et puis comme je me faisais souvent "lapper",j'étais un peu obligé. Maintenant je définis à chaque course l'endroit où j'ai le droit de jeter un œil.

 

 

  Qu'utilises-tu comme outils complémentaires, a part les "classiques" comme GPLRA, ou GPLTV ?

 

  Rien d'autre à part peut être GPL setup comparator.

 

 

  Pour préparer tes courses, prends-tu des points de repère sur la piste pour les trajectoires, et programmeS-tu tes passages de vitesse à certains endroits précis ?

 

  Tout çà se fait au fur et à mesure de l'évolution du set mais effectivement je cherche des repères visuels pour le freinage au moins. C'est sur ce point d'ailleurs que la simu est moins facile que la réalité car les repères sont moins nombreux.

 

 

  Pilotes-tu avec un œil sur : le compteur, le compte tours ou le sélecteur de vitesses, et en même temps sur la voiture de Jean-luc qui se rapproche avant de disparaître dans une haie quelconque ?

 

  Le compteur ? Ça ne sert à rien ce truc là à part à comparer sur gplra avec un collègue les vitesses de passage. Et puis si je regarde ce foutu truc, je loupe dans mon rétro le précieux fait de course dont tout le monde parlera le lundi : JLV encore dans la Haie.

 

A priori je jette un œil sur le compte-tours où c'est facile mais je conduits à "l'oreille" par exemple à Monaco; dix ans de violon dans ma jeunesse, çà aide dans la connaissance des fréquences dans les aigus.

 

Le sélecteur de vitesses, il sert le temps que la piste n'est pas acquise, après ce n'est plus la peine.

 

 

  Cet aparté nous amène justement la question suivante. Lorsque tu pratiques le on line et surtout les courses où la tension peut être plus forte, pour ta concentration, te faut-il calme et isolement, ou peux-tu jouer quel que soit ton environnement ?

 

  J'ai la chance de pouvoir m'isoler car je ne vois pas comment je pourrais faire sinon. Une entrée dans la pièce et c'est le taq assuré ou le mur; c'est déjà arrivé en course quand "l'intrus" rentre dans le champ de vision.

 

 LES VOITURES

  Si tu utilises tous les châssis, peux-tu nous dire si tu en apprécies un ou plusieurs principalement et à contrario si tu n'aimes pas certains autres ?

 

  J'aime bien toutes les voitures avec leurs propres caractéristiques car il n'y en a pas de trop. J'ai plus de mal avec la  Ferrari que je peux trouver soit géniale, soit inconduisible sur certains circuits.

 

 

  De quelle manière fais tu ton choix, tes sensations, les caractéristiques du circuit ou élabores-tu une stratégie en fonction du bonus châssis ?

 

  Je pense à tout çà mais rien n'est figé jusqu'au vendredi. Sur Planète, c'est différent, il me faut rouler si je veux bien figurer avec une voiture rapide même si mon choix avait été un peu différent. Mais si la voiture ne me convient pas alors adieu stratégie et bienvenue au plaisir ou au choix judicieux.

 

 

  Il y a eu 28 voitures différentes utilisées pendant le Championnat 67, serait-il intéressant que les modeurs en créent de nouvelles, y vois tu un intérêt à titre personnel et pour l'ensemble des pilotes ?

  Ce serait intéressant sur le plan historique mais je ne vois pas ce que ça apporterait au niveau de la jouabilité. Qui s'est risqué en Mc Laren en 66 par exemple pour illustrer ceci ? Sans compter le temps à préparer une course en passant en revue 20 châssis.

 

 

  As-tu été tenté quelquefois de modifier visuellement tes voitures , couleur de carrosserie, numéros ? Il existe même des logiciels pour modifier les carsets.

 

  Non mais çà fait partie de la simulation et je comprends les gens qui s'y adonnent.

 

 LES CIRCUITS

  Selon toi, faut-il y être performant, pour apprécier un circuit, ou apprécier un circuit pour y réussir des performances (même certains docteurs en philosophie ne peuvent répondre à cette question, qui de toute évidence n'est posée que pour tenter de déstabiliser à la fois interviewé et lecteur) ? Essaie quand-même de répondre, on n'à pas tellement l'occasion de se marrer sur Planète.

 

  Tout est possible pour moi, je peux être nul sur une piste et l'apprécier mais je peux aussi ne pas trop aimer une piste où j'étais à l'aise; je pense à Saar pour illustrer ceci. Après on est obligé de voir d'un autre œil une piste sur laquelle tout s'est bien passé.

 

 

  Aimes-tu rouler sur les 11 circuits Paryrus et/ou plutôt sur d'autres pistes ?

 

  Les papys pour mesurer le chemin qui reste à faire et les autres pistes où je suis un peu moins loin des meilleurs. Je suis vache, j'aime les non papys quand de nombreux pilotes sont perdus sans leurs sets tout préparés.

 

  Quels sont tes circuits préférés et ceux que tu aimes le moins parmi les Papys et les autres ? En subsidiaire peux-tu nous expliquer pourquoi ?

 

  Rouen (Normandie et immense tracé), Monaco (le pari fou de tenir 42 tours entre les rails et première pôle) et Spa parmi les incontournables, par contre je suis un peu fâché avec Mexico où j'ai l'impression de trop conduire en retenue dans le secteur lent qui glisse de trop.

 

Pour les autres, j'ai beaucoup aimé Varosliget, Lacuna seca, Tasta, l'ile de Man. J'en profite pour saluer les deux patrons de Planète pour leurs choix osés mais toujours sympathiques.

 

 

  Ces circuits (autres que les Papys) que tu apprécies, tu les as joués off line (course ou training) ou on line dans une compétition ?

 

  En off line à part bien sûr ceux du calendrier des deux championnats auxquels je participe. Au moment où j'ai découvert GPL, il me fallait mettre mes roues partout sur tous les lieux mythiques: Bugatti,le Mans 24h, Daytona, Imola, Adélaide, Brno, Monza 10K, IOM, Monthléry, le Ricard, Suzuka...

 

 

  Mets-tu à jour tes circuits systématiquement quand paraît un Addon, ou te contente tu des originaux de GPL Track Database.

 

  J'essaie de rouler avec des versions récentes pour le plaisir des yeux si l'ordi le permet. Pour le Ring, c'est différent, j'ai gardé ma version d'apprentissage.

 

 LE JEU OFF-LINE

  Pilotes-tu en Off line et pour quelles raisons. Les questions posées au pluriel, appellent plusieurs réponses, (c'est un test pour voir si l'interviewé suit) ?

 

  L'avantage du off, c'est que tu  ne gènes personne, tu peux revenir en arrière, et personne ne voit que tu es un gros manche.

 

R2 Quand le set est dégrossi, alors là je vais faire un tour sur les serveurs pour me jauger.

 

R3 Je te dis çà mais en fait rien n'est programmé et comme je suis un être libre, je fais comme j'ai envie sur le coup.

 

R 112   Si, si, tu peux répondre jusqu'au bout de la nuit….Perso je me suis arrêté à 84, mais il faut dire que j'ai un certain talent, et n'en voudrait pas à quelqu'un qui n'irait pas plus loin que 4... Comme mon neveu de quatre ans.

 

La nuit Monsieur, je suis dans le train !!! (Allusion de l'interviewé à de récentes péripéties)

 

 

  Lorsque tu cours en On line, le fais-tu avec des AI, si c'est le cas, essaies-tu de régler leur vitesse à l'aide des travaux effectués par Alison Hines ou Lee Bowden pour ne citer Que ceux-là (Personnellement je ne supporte pas leur air narquois quand ils me passent) ?

 

  C'est très rare que je fasse des tentatives avec ces machins-là. Je les utilise juste pendant mon warm up du dimanche dans la soirée où, quand tout est réglé, je me mets en conditions course en m'obligeant à péter un temps en 10 mn d'essais. Suit un départ avec les affreux pour une quinzaine de tours pour vérifier la conso.

 

 LES MODS

  T'intéresses-tu aux autres mods existants, si oui, et au-delà du 66 pour lequel tu affiches déjà un talent prometteur, peux-tu donner tes impressions, sur leur fonctionnement ?

 

  Je les ai tous installé pour un galop d'essai mais 65 manque de pêche, 66 encore un peu, 69 est peut être à creuser mais les voitures semblent trop faciles et pour le dernier qui reste,les voitures sont trop "modernes". Bref, à chaque fois, c'est un retour à la case départ.

 

 

  D'autres mods sont en préparation, de périodes très différentes, un aperçu à été publié récemment par R4E, sont-ils de nature à t'intéresser ? D'une manière générale, es-tu favorable à ces constantes évolutions proposées pour GPL ?

 

  A priori, des "mods" plus anciens ne vont pas me convenir pour les raisons évoquées plus haut. Bien sûr que je suis favorable à ces évolutions à condition que çà n'éparpille pas de trop les "clients". Je n'aimerai pas être tout seul le dimanche sur le serveur 67.

 

 LE MATERIEL

  Peux-tu nous faire un descriptif (ou une liste) du matériel informatique sur lequel ta simu est installée ?

 

  Tu vas rire mais il y a des choses  surprenantes des fois; au moment où je décidais de me lancer dans l'aventure, un jour de pluie, je sors dehors et un voisin avait laissé un ordi plus récent que le mien aux encombrants.

 

J'ai laissé sécher et le soir je l'ai mis sous tension plus pour m'amuser. Ô surprise, Tout marchait nickel. Quand on vous dit société de consommation !! Après un formatage complet, l'achat dans un cash converter d'une bonne carte graphique de sa génération et des barrettes de mémoire pour le gonfler à bloc à 2 gigas, j'avais déniché l'arme absolue pour te laisser derrière. A ce jour, il va toujours bien (JLV et je suis toujours derrière).

 

HP avec amd Athlon 2600 (1.91 ghz) et donc 2gigas de ddr.

 

CG ;leadtek winfast a 380 ultra tdh (c'est marqué sur la boîte) nvidia gforce fx.

 

J'ai un écran de 23 pouces qui donne du confort mais qui ne fait pas avancer le schmilblick : certains temps au rank sont descendus depuis sur un vieux 15 pouces.

 

 

  Quel volant utilises tu et quel pédalier s'il est indépendant ?

 

  J'ai commencé avec mon momo mais je l'ai laissé au profit du G25 quand il a pris du jeu.

 

 

  Es-tu plutôt palettes ou plutôt shifter et dans ce cas séquentiel ou sélecteur en H ?

 

  Je suis aux palettes en 67 et au shifter en H pour 66 pour l'instant. Je pense que le passage définitif se fera bientôt. Du temps du momo, j'étais en séquentiel au levier.

 

 

  Envisages-tu un jour de passer à l'embrayage (3 pédales) ? J'y suis favorable en ce qui te concerne, comme j'ai du mal à te suivre ça me permettrait de te taquiner un peu et d'écrire dans un résumé a venir. "Lorsque j'ai pris un deuxième tour à Michel, il a failli avaler son volant". Maribel qui vient de lire en passant derrière moi me dit que je confonds fiction et utopie et me demande de penser d'abord à rester sur la piste. C'est d'un cruel...

 

  Je m'y suis essayé mais d'une part, je n'étais pas bien installé pour le talon-pointe et d'autre part je n'ai pas réellement trouvé de plaisir à conduire, ayant l'impression d'être dans la voiture de tous les jours. Elle me plaît bien cette Maribel, quelle visionnaire !

 

 

  Pour te livrer à l'exercice de ta simu préférée,  as-tu un lieu spécifique dans une pièce dédiée et un siège adapté, ou bien un coin de table ou de bureau, une chaise de cuisine le tout dans le salon ?

 

  La chambre qui t'accueillera, si un jour tu passes par ici me sert de lieu pour piloter. J'ai construit une petite table assez lourde qui se glisse sous le bureau et qui est donc à une hauteur plus adaptée pour poser le volant. Le deuxième avantage, c'est que l'écran posé sur le bureau ne bouge pas à chaque coup de volant violent.

 

Une chaise toute simple, qui ne bouge pas, peu confortable et légèrement recoupée pour parfaire la position de conduite me sert de baquet pour finaliser mon cockpit.

 

 

  As-tu des projets d'équipement en matériel : ordi, carte graphique, volant, pédalier ou encore poste de conduite. Raconte-nous tes rêves secrets en la matière.

 

  Un ordi plus performant, ce serait pas mal mais je ne sais pas si notre simu fonctionne bien avec les derniers "windows".Pour le reste, le G25 est au top. Je n'aime pas le bruit de casserole de son shifter mais pour l'instant, comme je l'utilise peu, je n'ai pas envie de le changer. Quant au poste de conduite, je n'ai pas la place et çà ne me fait pas spécialement rêver. Je changerai probablement d'avis le jour où je vais en essayer un.

 

 QUESTIONS PLUS PERSO

  Quel genre de pilote penses tu être : patient, calme, agité, stressé, vindicatif ou sage comme une image (comme disait ma grand-mère) ?

 

  J'ai stressé pas mal dans les premières courses mais c'est fini. Quand je ne suis pas calme, je rate mes qualifs. Je pense être calme pour répondre à ta question.

 

 

  Es-tu un compétiteur acharné, ou à la recherche d'un divertissement agréable, et pourquoi pas un peu des deux ?

 

  Acharné peut-être sur le coup à conditions d'avoir les moyens de me battre (c'est à dire de ne pas avoir loupé ma préparation) mais je retombe assez vite sur terre une fois le clic sur le bouton rouge effectué.

 

 

  En quelques phrases raconte-nous une anecdote ou un événement Gépélistique dont tu as été spectateur, ou acteur même malgré toi ?

 

  Mosport Rain 2010  sur le S1 est pas mal à ce sujet. J'ai fait toute la course en fantôme à cause d'une mini déco juste avant la mise en grille.

 

J'ai pensé que j'étais le premier à rejoindre la grille mais en fait quand le flagman est parti, j'ai compris que j'avais un demi-tour de retard. Je suis allé au bout en ne me faisant prendre qu'un tour malgré le fait que je ne  pouvais pas être serein. J'avais la frousse de gêner moi, l'intrus. N'étant pas là « officiellement », J'ai été classé dernier des quatre serveurs.

 

 

  La plus grande joie, La plus grande peine que tu as pu éprouver en pratiquant GPL ?

 

  Première pôle à Monaco, çà me plaît. Saar au rayon des grandes déceptions. Pour les peines, je crois que ce qu'il y a  de plus dur, c'est sortir quelqu'un quand ce quelqu'un est un type bien.

 

 

  Que dirais-tu si tu devais vanter cette simulation à quelqu'un qui ne la connaît pas du tout ?

 

  C'est comme le kart, le milieu pourri en moins. Ici, personne ou rares sont les gens qui ont la grosse tête.

 

 

  Parmi les pilotes en activité qui n'ont pas encore étés interviewés, cite-nous celui que tu apprécies particulièrement et dont tu aimerais lire l'interview (Je devine tes intentions Michel, mais je dois te dire qu'il ne peut s'agir de JLV, mes principes déontologiques ne le permettent pas.) ?

 

  Eh bien, je pense naturellement à mon boss d'écurie, le sieur Pat vu que tu as dernièrement interviewé la fille du championnat que j'avais envie de lire depuis longtemps. N'oublie pas que je suis membre de son fan club.

 

 

  Merci mille fois Michel de ta disponibilité et de ta gentillesse d'avoir accepté cette interview. Tous mes remerciements pour la compréhension dont tu as su faire preuve à mes quelques facéties.

 

  Merci à toi d'avoir passé un peu de temps à mes côtés dans le train de banlieue.

Propos recueillis le 17.06.10

A suivre...

 

Sauvegarder en PDF



19/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres