YVES PONCET - INTERVIEW - 17.01.2008

 

 

 

 YVES PONCET - INTERVIEW - 17.01.2008

 

 

Pilote confirmé, engagé cette année en GPL CUPS, Yves Poncet est aussi habile au volant que pour les créations graphiques. C'est en effet lui qui signe les bandeaux des équipes pour cette même ligue.

Je vous laisse avec lui en le remerciant d'avoir bien voulu participer à cette rubrique pour nous faire partager ainsi sa vision de GRAND PRIX LEGENDS.

R4E

 

 

 

 QUESTIONS GÉNÉRALES

 

 

1- Bonjour Yves, peux-tu te présenter pour les lecteurs de PLANETE GPL ?

 

Bonjour. J'ai 44 ans. Vie maritale, 2 filles de 13 et 10 ans. Je travaille dans l'industrie métallurgique.

 

2- Quel est ton parcours de gamer en général et de simracer en particulier ?


Pour faire court, un hardcore gamer et moi font deux. J'aime bien me faire un FPS de temps à autres. Pour le simracing, GPL et quelques autres, uniquement offline.

 

3- Joues-tu à d'autres jeux actuellement en dehors du sim-racing ?

 

Non. Principalement par manque de temps, mais aussi, comme dit plus haut, parce que je ne suis pas non plus un véritable passionné des jeux vidéo.

 

4- Actuellement, ne joues-tu qu'à GPL ou à d'autres simus et lesquelles ?

 

Je joue de temps à autres à GTL et GTR2. Mais c'est rare. Cette fois uniquement par manque de temps, car j'apprécie vraiment ces simus. Peut-être que si je tentais le online, je m'y
mettrais plus sérieusement, et forcément au détriment de GPL, alors ce n'est pas pour tout de suite...

 

5- Comment as-tu découvert GPL et l'attrait a-t-il été immédiat ?

 

Un copain m'en avait parlé en me disant : «C'est super, des vieilles bagnoles de course qui décollent sur les bosses...», Je vous laisse juge de la présentation...
Je n'ai pas trop fait attention sur le moment, puis je suis tombé dessus dans un rayon à prix promo. Il n'était pas cher alors je l'ai acheté pour voir.

Les graphismes m'ont paru...moches... Pour rester poli. Mais j'ai senti qu'il y avait là quelque chose de vraiment différent des autres jeux de course que je connaissais. Alors sans être accro, j'y jouais quand même mais épisodiquement.
C'est tout à fait par hasard que j'ai découvert qu'on pouvait patcher pour jouer en 3D et qu'il existait de superbes addons. J'ai été scotché par la métamorphose au niveau visuel.

A partir de là, j'ai cherché des infos supplémentaires et j'ai trouvé la ligue créée par Jops, F1Legends.
J'ai un peu hésité avant de franchir le pas du online. Disons qu'offline, j'arrivais à suivre et même quelquefois à battre les AI. Je me prenais alors pour un « bon ». Je suis tombé par terre quand j'ai vu les temps que faisaient ces « fous furieux ». ;P
J'avais un peu peur du ridicule, mais d'un ça ne tue pas, et de deux l'ambiance m'a paru excellente. Alors je me suis lancé...

 

6- Ton attrait pour GPL, c'est pour la compétition ou pour la convivialité des courses online ?

 

L'aspect compétition est bien sur présent. Mais je dois dire que je n'ai pas le niveau pour jouer la gagne régulièrement. Cela ne m'empêche d'ailleurs pas de dormir...
Mon but principal est de franchir la ligne d'arrivée. Si en plus il y a de belles bagarres, même pour une place en fond de classement, je suis content de ma soirée.
Mais si je joue encore à GPL aujourd'hui, c'est principalement grâce à la convivialité et à l'esprit qui règne dans les ligues.

 

7- Vois-tu un avenir à GPL et lequel ? Passe-t-il par de nouveau mods, de nouvelles fonctionnalités ?

 

Je ne vois aucune raison pour que GPL ne continue pas encore un bon bout de temps. Il y a du mouvement dans les ligues mais globalement, le niveau de participation aux championnats est constant.
Pour un jeu qui a dix ans, il se porte très bien je trouve. Les addons en tous genres n'y sont pas étrangers, l'ambiance dans les ligues également.

Ensuite la difficulté et l'effort d'apprentissage qu'il demande donnent de belles satisfactions lorsque l'on « sent que ça vient ».
Bien sur tout n'est pas parfait. GPL a aussi ses petits côtés énervants. Notamment dans sa gestion des accidents et des pannes pour ses principaux défauts. Je ne sais pas si on peut y remédier, mais alors on frôlerait la perfection à mes yeux.

Les mods sont une bonne chose. Surtout que ceux qui nous sont proposés sont d'excellente qualité.
Le 65 pourrait être considéré comme l'antichambre du 67. Une initiation avant de passer au niveau supérieur, le 67 qui reste pour moi le top au niveau difficultés et sensations qu'il procure.
J'ai testé brièvement le mod69, et j'ai été assez emballé, mais toujours la même chose, impossible de tout faire en même temps.
Le mod TC reste pour moi anecdotique.

Mais je crois que le mieux et l'ennemi du bien, et la prolifération des mods ne serait pas très bon à mon sens. Quatre ou cinq mods de bonne qualité, c'est bien suffisant. Cela évite la tentation de se disperser.
Dernière remarque, je ne sais pas si les gamins d'aujourd'hui s'intéresseront à cette époque et à son style d'ici quelques années...wait and see...

 

 

 HISTOIRE DE LA COURSE AUTO

 

 

1- T'intéresses-tu à l'histoire de la course auto et, si oui, est-ce GPL qui t'a amené à t'y intéresser ?

 

Je m'intéresse principalement à « mon histoire » du sport auto. Je m'explique. En 67 j'avais quatre ans. Je me suis intéressé au sport auto un peu plus tard, au début des années 70 et j'ai assisté à mon premier Grand-prix en 74 à Dijon. Les Lauda, Regazzoni, Hunt, Jarier, Depailler, Fittipaldi , etc...ont marqué mon esprit de gamin et ils ont été longtemps mes héros, peut-être même encore aujourd'hui d'ailleurs, car je les ai vu en action et que c'était à la fois une découverte extraordinaire pour moi.

J'en ai encore aujourd'hui un souvenir assez précis. Et GPL m'a fait réaliser que j'avais vu passer devant moi des pilotes des années 60 encore en activité. Ickx, Hulme, Hill, Hailwood... C'est pour cela que la période 70/80 est celle à laquelle je m'intéresse le plus. J'ai suivi les GP à fond jusqu'au milieu des années 90. Depuis il n'y a plus grand-chose dans la F1 moderne qui me fasse vibrer. Des voitures collées par terre sur des pistes aseptisées, des magouilles, des mentalités que je déteste, bref, n'en jetez plus!

Il n'y a plus d'identités dans ce sport, tout est uniforme. Prenons le plateau actuel avec toutes les autos et les casques de la même couleur. Je serais bien incapable de dire à coup sur qui pilote quoi. Faisons la même chose dans les années 60/70. Je reconnaîtrai immanquablement une Tyrrell d'une Ferrari ou d'un McLaren, ou une Cooper d'une Lotus. Cela peut paraître anecdotique mais pour moi ça a son importance.

Idem pour les interviews des pilotes et leurs discours « langue de bois » bien rodé. Tout cela est sans saveur. Je le regrette vraiment car j'aime la course auto. Mais je m'intéresse plus maintenant à d'autres disciplines. L'endurance, le rallye. J'ai remplacé les retransmissions des GP F1 par ceux du Moto GP. Je sais, ça n'a rien à voir, dans tous les sens du terme.

Je connaissais bien sûr les époques précédentes de part mes lectures de magazines et autres livres spécialisés, donc ce n'est pas GPL qui me les a fait découvrir, mais il a contribué
grandement à augmenter mon intérêt pour l'épopée de ce sport et à en renforcer ma connaissance. Mais je ne suis pas un « historien » pour autant...

 

2- Si oui, qu'est-ce qui t'intéresse le plus ? Circuits, voitures, pilotes ?

 

Tout ! Bien que ce soit le pilote qui bénéficie de la plus grande notoriété, de la plus grande aura, on ne peut pas dissocier un élément lorsque l'on s'intéresse vraiment à ce sujet.

 

 

 LE PILOTAGE

 


1- Est-ce que tu privilégies le pilotage ou les réglages, et qu'est-ce qui t'a le plus fait progresser ?

 

Le pilotage sans hésitation. J'ai progressé en regardant les replays et en roulant, puis en roulant et encore en roulant.

 

2- Joues-tu avec les réglages par défaut, ceux pris sur le Net, ou avec des setups persos ?

 

J'ai débuté comme la plupart avec les setups par défaut. Ils sont d'ailleurs très bons pour l'occasion car suffisamment stables pour un néophyte. Ensuite, à force de lire ici et là que ces réglages ne permettaient pas d'aller vraiment vite, j'ai pris des setups sur le Net. Des RE, PW, GH1. Je joue toujours actuellement avec ces setups, en les modifiant très peu voire pas du tout. Je les choisis en fonction du feeling qu'ils me donnent sur tel ou tel circuit.

Je commence à utiliser depuis quelques temps des Asano ou GH2. Disons que pour l'instant c'est uniquement pour le hotlap et les qualifs. Je ne vais d'ailleurs guère plus vite, je n'ai pas encore tout compris de leur fonctionnement, et ils sont trop durs pour espérer finir une course. Mais le progrès, c'est que j'arrive maintenant à rester en piste avec ces réglages, ce qui n'était pas le cas avant :-P.

Je n'ai pas de compétences ni de goûts particuliers à l'élaboration des réglages. Je me concentre uniquement sur le pilotage.
Je laisse le reste aux spécialistes, que je remercie au passage pour leur gentillesse de mettre à disposition de tous leurs excellents réglages.

Pour finir je pense que ce n'est vraiment pas le setup qui fait la performance. On peut faire de très bonnes performances avec n'importe quel réglage. Tout est question de style de pilotage, d'entraînement et de connaissance des réactions de la voiture.
La preuve en est que d'autres pilotes avec les mêmes setups sont beaucoup plus rapides que moi. Donc il faut en chercher la raison ailleurs que dans les réglages...

 

3- Te sers-tu de Pribluda ?

 

Oui, mais c'est assez récent. C'est très utile pour revenir en piste après une sortie en minimisant les risques. Mais ça peut envoyer dans le décor si on le consulte un peu trop.
Je me suis mis une fois dans un pilier de pont à Silverstone, en pleine ligne droite et à quelques tours de l'arrivée, juste en voulant vérifier l'écart qu'il y avait avec mon poursuivant.
A utiliser à bon escient !

 

4- Pilotes-tu avec un oeil sur le compteur de vitesse ou plutôt au feeling avec seulement des repères visuels sur la piste ?

 

J'essaie de rester au maximum concentré sur mes trajectoires et mes repères de freinages. Donc je ne regarde pratiquement jamais les compteurs. Avec l'habitude à une voiture, je sais au bruit du moteur lorsqu'il est temps de changer de rapport, sans même être obligé de regarder le compte-tours.

 

5- Quand tu joues, surtout en online, as-tu besoin de calme et d'isolement ou peux-tu jouer dans n'importe quel environnement ?

 

Non, surtout pas dans n'importe quel environnement !
Pour la course online, je joue exclusivement avec le casque (pas un Cromwell...) et un volume assez fort pour ne pas entendre ce qui se passe alentour.

Je passe des consignes pour ne pas être dérangé. Si quelqu'un me demande au téléphone, il lui est demandé gentiment de rappeler le lendemain.
Bref ! Isolement maximum !

 

 

 LES VOITURES

 

 

1- As-tu un châssis préféré ?

 

L'Eagle est ma préférée. Sa puissance me permet de rattraper en ligne droite le temps perdu en courbes lol. Elle est moins pointue et presque aussi rapide que la Lotus.

 

2- As-tu pris le temps de tester tous les châssis ?

 

Au début oui j'ai essayé toutes les voitures. Mais je me suis assez vite fixé sur L'Eagle, donc je connais assez peu les autres châssis.
Je voulais m'y forcer en m'attaquant au Monster, mais je n'ai encore jamais eu le temps de le faire.

Dommage car ça me permettrait certainement de progresser encore et découvrir vraiment tout le plateau. Cette année j'ai piloté uniquement la Lotus. J'ai encore du mal.

 

3- Si tu utilises des châssis différents, est-ce pour avoir des sensations différentes ou pour une adéquation entre voiture et circuit ?


Comme dit dans la réponse précédente, je n'utilise pas tous les châssis. Mais il ne me viendrait pas à l'idée de changer de voiture en fonction du circuit. Pour la simple raison qu'on a jamais vu un pilote de quelque époque que ce soit changer d'écurie à chaque course.

 

4- Penses-tu qu'il serait intéressant que les modeurs créent de nouveaux châssis puisqu'il y en a eu 28 différents en 67.

 

Oui pour le côté fun, cela permettrait de coller encore plus à la réalité. Mais déjà avec 7 châssis, certains sont parfois peu ou ne sont même pas du tout représentés, alors 28... Il y en a que l'on ne verrait jamais en course.
Mais ça serait sympa pour le côté historique pur et dur.

 

5- T'es-tu intéressé aux carsets, la possibilité de modifier visuellement les autos, peintures persos, etc... ?

 

Bien sûr ! On en revient à la question des débuts sur GPL. Une physique excellente mais des graphismes...
Je peux dire que sans ça, j'aurais certainement lâché GPL bien avant de connaître le online, la qualité graphique ayant une grande importance pour moi.

Bon ! En course on a pas trop la possibilité d'admirer le paysage, il faudrait être un Laffite pour faire coucou à un spectateur en plein tour de qualif. Mais c'est quand même un énorme plus pour l'immersion.
J'utilise les skins de GPLEA pour les voitures et ceux de Jack Seller pour les circuits quand ils sont dispos, tous absolument superbes. Monaco Rocks est magnifique également, bien qu'un peu lourd pour les configs modestes.

 


 LES CIRCUITS

 

 

1- La question de l'oeuf et la poule : Faut-il aimer un circuit pour réussir à bien y piloter ou réussir sur un circuit pour l'aimer ?


Quel que soit le circuit, il faut le travailler en vue de la course que l'on va y faire. Mais il est vrai que j'aurai plus tendance à apprécier un circuit sur lequel je me sens à l'aise et où je réussis de bons temps.
Donc ça serait plutôt la deuxième solution dans mon cas.

 

2- T'intéresses-tu principalement aux 11 circuits papy ou aimes-tu découvrir de nouveaux circuits ?

 

Il existe c'est vrai beaucoup de circuits pour GPL. La qualité est assez inégale mais il y en a vraiment de magnifiques.
J'en teste de temps en temps mais la priorité reste pour moi les circuits historiques de 67, ce sont sur eux que se déroulent les courses. Je connais les tracés par coeur, mais il y a encore beaucoup à apprendre pour y rouler vite.

 

3- Quels sont tes circuits préférés et ceux que tu aimes le moins parmi les 11 et pourquoi ?

 

Je préfère les circuits avec un rythme assez constant, comme Zandvoort, Mosport, Spa ou encore Watkins Glen dans une moindre mesure.
Monaco est un cas à part, intéressant pour la précision chirurgicale qu'il réclame dans le pilotage.

Le Nürburgring est plus qu'un circuit, un véritable mythe. Certaines parties me plaisent beaucoup et d'autres pas du tout. De plus chaque course que j'y ai faite s'est résumée à de l'endurance, à rouler seul et à lutter pour ne pas m'endormir. Mais c'est un mythe. Je l'aime pour ça, pas pour les perfs que j'y fais...

En fin de classement il y a Monza, qui se résume en "à fond, gros freinage, à fond, gros freinage" et on recommence.
Puis Mexico. Le freinage en bout de ligne des stands reste pour moi une énigme. Les esses, je n'en vois plus la fin. Des changements de rythmes constants. Pas ma tasse de thé.

 

4- Si tu t'es intéressé aux autres circuits, lequel ou lesquels as-tu préférés et pourquoi ?

 

Il y a les circuits avec un tracé intéressant mais des graphismes moyens. D'autres c'est le contraire. Je ne connais pas tous les circuits existants, mais parmi ceux qui réunissent les deux, je n'en citerai qu'un. C'est le circuit « Jops Siffert ». Un tracé que j'aime beaucoup, des graphismes superbes, et je connais son histoire.

 

5- Sais-tu pourquoi des circuits qui ont une bonne aura, comme l'ile de Man ou Machwerk ne sont jamais utilisés online ? sont-ils trop difficiles ?

 

Ils sont difficiles c'est certain, mais surtout beaucoup trop longs pour du online. J'ai toujours disputé mes courses les plus intéressantes sur des circuits courts et pas hyper sélectifs. Les écarts se creusent plus difficilement et cela favorise la bagarre.
Rouler esseulé avec des écarts de 30 ou 40 secondes n'est pas très amusant.
Par contre, j'ai déjà découvert ces pistes, et je suis admiratif devant de telles réalisations !

 

6- Es-tu intéressé par des projets en cours comme l'ile de Man complète ou la Targa Florio, ou ça te passe au dessus de la tête ?

 

Heu...ça me passe plutôt au-dessus de la tête.

 

 

 LE JEU OFFLINE

 

 

1- Joues-tu offline et pourquoi ?


Oui, je joue offline, uniquement pour préparer les courses tester différents setups.

 

2- Si tu joues en course off-line t'es-tu intéressé au réglage des A.I. à travers les travaux de gens comme Alison Hine, Lee Bowden ou Kuratko ou comptes-tu seulement sur ton pilotage pour gagner et dans ce cas jusqu'à quel niveau as-tu pu aller ?

 

J'ai joué pendant longtemps offline contre les Ai, et je ne savais pas du tout qu'on pouvait les modifier.
Depuis que je joue on line, je ne me mesure plus à eux.
Alors, non, je ne m'y suis jamais intéressé.

 

 

 LES MODS

 

 

1- T'intéresses-tu aux autres mods, lesquels, pourquoi et comment ?


Lorsque les mods sont sortis, je les ai installés par curiosité.
Le mod65 ne m'a pas paru transcendant sur le moment. Mais je vais avoir l'occasion de le (re)découvrir avec le 100% 2008. Pour l'instant je n'en ai qu'une petite expérience.
Le mod69 par contre m'a de suite beaucoup intéressé. J'ai fait une course online, et j'ai été conquis. A tel point que j'aurais aimé faire un championnat avec ce mod.

Une meilleure sensation de vitesse, des autos plus facilement rattrapables, donc possibilité d'attaquer avec moins de retenue qu'avec le 67. Vraiment un excellent mod !
Mais je ne voulais pas non plus laisser tomber le 67, et un jour ne compte que 24 heures...
Le mod TC est sympa, mais ne correspond à rien historiquement. Eventuellement pour se « tirer une bourre » sur ovale, mais je n'en ai jamais eu l'occasion.

 

 

 LE MATERIEL

 

 

1- Avec quel matériel joues-tu ?


Athlon XP 3200, 5900 ultra, 1Go de ram, écran tft 17 pouces en 1280*1024, volant rally GT pro 3 pédales.

 

2- Joues-tu avec le retour de force et pourquoi ?

 

Avec retour de force et retour au centre réglé assez dur. J'ai eu l'occasion de rouler avec une monoplace de formule Renault, et c'est pour moi le réglage qui s'en rapproche le plus au niveau sensations.
On en est encore assez loin c'est vrai, mais je n'aime pas du tout cette impression de mollesse sans retour de force.

 

3- Que penses-tu du fait qu'un "alien" comme Martin Audran joue sans retour de force et donc penses-tu que le fait de jouer sans retour de force puisse permettre d'améliorer ses performances ?

 

Je pense que Martin est hyper doué, un « alien » comme on dit dans le jargon...
Il joue sans FFB parce qu'il se sent bien comme ça, mais je reste persuadé que s'il décidait d'activer le retour de force, il irait, après un petit temps d'adaptation, aussi vite qu'avant.
Donc pas d'incidence à mon avis.

 

4- Au niveau du passage des vitesses, tu joues avec ou sans embrayage ?

 

Bien que j'aie depuis peu un pédalier avec embrayage, c'est toujours sans, et ça ne changera pas pour GPL. Je réserve ça pour d'autres simus.

 

5- A part ça, c'est palettes au volant, levier en H ou séquentiel ?

 

Je n'ai pas de shifter. A mes débuts, j'utilisais le levier séquentiel, plus réaliste pour cette époque. Puis, avec le Microsoft, j'ai été obligé d'utiliser les palettes. Et j'ai trouvé que ça apportait un plus grand confort et une meilleure maîtrise, donc j'ai conservé ça depuis.

6- As-tu un poste de pilotage spécifique, avec un siège spécifique ou une pièce dédiée ou joues-tu plutôt à l'arrache "sur un coin de table" ?

 

Rien de spécial. Volant fixé sur la table et fauteuil de bureau. J'ai juste surélevé un peu le pédalier.
Mais j'y pense, ça viendra.

 

7- Es-tu satisfait de ton matériel et sinon penses-tu en changer bientôt et pour quels produits ?

Pour le volant, je viens d'avoir un Thrustmaster rally GT pro. J'ai eu un peu de mal à m'y faire mais finalement c'est un bon volant, assez précis. J'avais pensé à un G25 mais l'investissement est lourd.

Sinon je pense changer de config d'ici peu. Je m'orienterai certainement vers un core duo, une carte graphique moyenne gamme et un écran 20 pouces. En gros un PC à l'aise en multitâches et capable d'afficher mes quelques jeux correctement dans la résolution de l'écran.

 

 

 QUESTIONS PERSOS

 

 

1- Quel genre de pilote penses-tu être, patient, calme ou stressé ?

 

Tout ça a évolué. J'étais vraiment stressé lors de mes premières courses online. La peur de mal faire, de gêner, de provoquer un accident, et même la peur du ridicule, d'être largué.
Et puis à ce moment, les serveurs étaient attribués en fonction du classement F1Legends. Je me suis retrouvé quelquefois sur la même grille que des pilotes d'un tout autre calibre que le mien. Jops, JojoF1... Entre autres.

C'était un grand plaisir, mais aussi une source de stress de faire attention de ne pas ruiner leur course à cause d'une faute de débutant que j'étais ! Depuis j'ai pris « de la bouteille », et maintenant, à part une petite tension au départ, je suis tout à fait décontracté. Je suis là pour m'amuser et rien d'autre, donc pas de pression.

Idem pour la patience en course. Soit je me sens vraiment plus rapide et alors je porte une attaque, soit je suis trop juste et alors j'essaie de mettre la pression pour provoquer la faute. Si elle ne vient pas, et bien je reste derrière. J'évite les attaques suicides.

 

2- Que faudrait-il que tu travailles pour t'améliorer encore ? Est-ce que tu y viendras ou ton niveau actuel te satisfait ?

 

L'émulation qu'il y a entre les pilotes est le meilleur des moteurs. Je ne peux pas être satisfait de mon niveau lorsque je vois des pilotes avec lesquels je bataillais il y a peu me passer devant.
Mais je me fixe sur du raisonnable en fonction du temps que je peux consacrer à GPL et de mes capacités.

Ce qu'il me reste à travailler ? Tout ! La vitesse, la régularité, la concentration sur la durée, la mise en action dès le début de la course (mon plus gros soucis…).
Mais oui ! J'espère bien faire encore quelques progrès...


3- Quelles courses t'ont procuré le plus d'émotion sur le moment ou le plus de satisfaction à posteriori ?


Chaque course provoque de l'émotion. Bonne lorsque je finis, que je me suis bien battu avec les collègues, mauvaise lorsque je sors, que je suis déconnecté... Mais c'est toujours une émotion.
Pour ne citer qu'une course, je dirais Kyalami cette année en 100%. Une fin de course de folie avec Martin... Je suis resté un bon moment sans bouger après la course à savourer le moment ;).

 

 

- Propos recueillis le 15 décembre 2007 -

 

   


 REPERES DE CARRIERE

 

   

 

GPL CUPS

 

09.2005 REIMS - VICTOIRE

09.2006 MOSPORT - VICTOIRE

01.2007 KYALAMI - VICTOIRE

 


HOT LAP

 

04.2005 / +20

08.2005 / 0

12.2005 / -10

08.2006 / -20

09.2007 / -30

 

SILVERSTONE 1.27.4 / MONACO 1.26.4 / MEXICO 1.47.1



17/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres